Copropriété : L’UNIS conteste le classement des syndics publié par Matera

La publication par Matera d’un classement des syndics suscite une levée de boucliers chez les professionnels de l’immobilier relevant de loi Hoguet. Voici réaction de l’UNIS, syndicat des professionnels de l’immobilier.

Colère

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Poursuivant son action de dénigrement de la profession, Matera, qui fait actuellement l’objet de deux actions en justice, notamment pour exercice illégal de la profession de syndic, vient de publier un soi-disant classement des professionnels réalisé à partir de ses propres critères. L’UNIS met en garde les copropriétés contre cette présentation très largement sujette à caution par un prestataire en ligne qui méconnait les obligations du métier de syndic. L’UNIS qui considère que « Matera poursuit son action de dénigrement de la profession, suite à la publication de son classement des syndics réalisé à partir de ses propres critères« , met en garde les copropriétés contre l’action de dénigrement de la profession.

Un piège à clics, le classement des syndics publié par Matera ?

Le prestataire de services en copropriété Matera, qui n’est pas un syndic professionnel répondant aux critères de la Loi Hoguet, vient de rendre public son propre classement des syndics de copropriété.

L’Unis, premier syndicat professionnel des syndics de copropriété, attire l’attention des copropriétaires et de l’écosystème de la gestion et de la transaction immobilières sur le caractère pernicieux de cette communication :

  • L’Unis critique la méthodologie employée, qui sous couvert d’une apparente objectivité, mélange des éléments factuels (l’application des réglementations), avec des appréciations subjectives et la prospection commerciale de l’entreprise ;
  • L’Unis constate que la plupart des items retenus par la méthode de classement ne se sont pas des actions relevant de la responsabilité du syndic ; les décisions sont en effet prises en assemblées générales à la majorité ; il y a donc une confusion entre le classement des syndics et le classement des immeubles ;
  • L’Unis dénonce le procédé consistant à forcer l’internaute à effectuer une recherche en ligne sur le site internet de la société en saisissant le nom de sa commune. Il conviendra de vérifier que l’internaute ne soit pas victime d’une technique de « piège à clics » qui le conduirait nécessairement à subir une prospection commerciale non sollicitée sur ses appareils connectés ;
  • L’Unis souligne une fois encore une démarche confusante de publicité comparative d’offres pourtant distinctes : d’un côté, le syndic professionnel est titulaire d’un mandat et engage sa responsabilité devant les copropriétaires, garantie par une assurance, de l’autre Matera, qui entretient une confusion portant sur la nature de ses prestations, lesquelles sont réalisées sous couvert d’un syndicat coopératif composé de copropriétaires qui engagent, seuls, leur responsabilité.

L’Unis, un syndicat engagé auprès des pouvoirs publics

Au lendemain des élections présidentielles, l’enjeu des professionnels est de réussir avec les copropriétaires les objectifs de transition et de rénovation énergétique dans le cadre d’une législation qui les protège.

L’Unis est en constante préoccupation, avec les pouvoirs publics, de recherche d’outils, de solutions, de financements pour réaliser des audits, diagnostics techniques, DPE collectifs et plan pluriannuel de travaux dans de bonnes conditions et dans un bon tempo. Et de les aider dans l’immédiat à bénéficier du bouclier tarifaire contre l’augmentation du coût du chauffage.

L’Unis, syndicat représentatif, sera toujours présente pour contester les fausses informations de ceux qui préfèrent « l’à-peu-près » à l’objectivité.