#3 EN LIVE du salon de la Franchise avec Brice Cardi (Réseau l’Adresse)

Ariane Artinian accueille, en live du salon de la Franchise, Brice Cardi, Président du Réseau l’Adresse, pour un nouvel épisode de Mon Podcast Immo.

Retour sur le salon de la Franchise avec Brice Cardi, Président du réseau l’Adresse.

Comment se passe ce 1er trimestre ?

Brice Cardi : Bah écoutez, jusqu’ici tout va bien. On produit encore un trimestre quasiment égale au trimestre que l’on a connu l’an dernier. En rappelant que maintenant on dépasse sans cesse, d’année en année, des records en volumes de ventes. Une fois de plus les français nous apportent la preuve qu’ils sont attachés à être bien chez eux et surtout à être propriétaire.

Où en est le développement du réseau

Brice Cardi : La bonne nouvelle c’est qu’on a terminé dans les délais qu’on s’était fixés malgré la pandémie qu’on traverse depuis maintenant plus de 2 ans. On a terminé le déploiement de la nouvelle charte graphique, tout le réseau a été déployé, on est satisfait et soulagé et maintenant on va continuer à faire ce qu’on a entamé précédemment. D’abord la première motivation qu’on a, c’est de faire plus de performance avec les associés qui sont déjà présents dans la coopérative et, c’est la raison de notre présence sur ce salon, de pouvoir permettre à de nombreuses femmes et hommes de nous rejoindre en partageant les valeurs de notre réseau.

Combien comptez-vous d’agences l’Adresse ?

Aujourd’hui on dépasse le chiffre des 350 points de vente, entre ceux qui sont installés et ceux qui sont assignés en cours d’installation. Ces points de vente sont représentés par un peu plus de 220 associés.

Quels sont vos objectifs ?

Brice Cardi : Notre objectif c’est d’arriver à avoir une moyenne de 50 nouveaux associés par an, ce qui est à peu près ce qu’on arrive à faire depuis maintenant quelques années. Chacun peut prendre part aux décisions par le biais de 2 assemblées générales par an. Des exemples pour être plus clair dans mon propos. Nous sommes le réseau qui a cru avant les autres à la notion d’accompagnement post signature, notamment la conciergerie et nous sommes également le seul réseau aujourd’hui à être doté d’une fondation qui elle-même est sous l’égide de la Fondation de France. Et puis clairement on est aussi un réseau qui sait agir sur le digital non pas pour le substituer à l’humain mais pour apporter plus de temps à nos collaborateurs qui peuvent alors se consacrer davantage à leurs clients. 

Quel est le profil type des franchisés qui vous rejoignent ?

Brice Cardi : Le profil type c’est avant tout quelqu’un qui est motivé, qui a envie, quelqu’un qui va être capable d’associer à cette envie, l’énergie qui est absolument indispensable pour pouvoir faire ce métier, la curiosité. C’est un métier qui nécessite d’être multitâche, multi fonction pour pouvoir répondre aux différents domaines extrêmement nombreux pour pouvoir faire ce métier. Et puis surtout il faut avant tout rappeler que c’est un métier qui repose sur l’humain, l’humain c’est l’empathie, pour pouvoir répondre à un besoin, il faut d’abord prendre le temps de découvrir le projet. Le profil type c’est aussi quelqu’un qui va être capable de s’adapter à nos valeurs humaines à travers le partage d’expérience.

Faut-il des pré requis en immobilier ?

Brice Cardi : On a 2 cibles extrêmement différentes, les agences installées indépendantes où affiliées à d’autres marques et qui trouveraient aujourd’hui peut-être davantage à venir nous rejoindre, et aussi bien évidemment ce qu’on appelle les créateurs c’est à dire celles et ceux qui sont en reconversion professionnelle et qui vont avoir une intégration via une formation un peu plus longue avec de l’immersion en agence.

Est-ce le bon moment de se lancer en franchise ?

Brice Cardi : Il n’y a pas de bons ou mauvais moments, c’est véritablement plus le moment, on va dire, de s’inscrire dans le parcours du futur associé mais en effet oui il y a de plus en plus de femmes et d’hommes qui souhaitent faire ce beau métier. En effet c’est un métier incroyable, on touche à beaucoup de choses : l’informatique, la comptabilité, le marketing, la communication, l’humain, la formation, l’accompagnement et puis surtout c’est un métier qui est extrêmement utile. L’inconvénient qu’il faut rappeler, ce métier est en effet uniquement payé au résultat, pour pouvoir justement atteindre un résultat, on passe par de l’humain et quel que soit le type de projet, un primo-accédant, un étudiant pour les locations, un jeune couple ou autres comme une suite de divorce … On est toujours utile pour pouvoir rendre facile et plus rapide la possibilité d’acquérir un bien.

Combien gagne un agent immobilier l’Adresse ?

Brice Cardi : Ça gagne, après avoir accompli un objectif visé. Pour être plus factuel l’objectif aujourd’hui c’est d’atteindre une rentabilité fixée à environ 20% du chiffre d’affaires.

Combien ça coûte de devenir franchisé l’Adresse ?

Brice Cardi : Beaucoup moins que chez nos concurrents, c’est aussi l’intérêt de se distinguer avec cette structure singulière de coopérative. C’est un pacte de 9900€ mais tout inclus, ça va du mobilier à l’enseigne et tout ce qu’il va y avoir autour, les formations, le logiciel métier, internet et puis il faut peut-être rappeler que le coût est moindre grâce à la mutualisation des services et des outils et que la coopérative n’a pas lieu de faire des bénéfices. Le coût il est 3 fois moins important que dans des franchises qui sont présentes ici.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent devenir franchisés ?

Brice Cardi : Là clairement en effet de s’adresser à des enseignes nationales, idéalement une coopérative comme la nôtre, pour toutes les raisons que vous connaissez, mais rappelons rapidement les valeurs, l’expérience, le partage, la mutualisation est la première chose dont cette personne va pouvoir bénéficier.  C’est tout simplement l’étude de son projet, il faut rappeler que le principe d’une enseigne comme la nôtre, c’est d’abord de devenir un acteur incontournable sur son secteur. Et, justement le secteur c’est un point qui va être à l’étude grâce au service de développement que nous avons, grâce à certains logiciels et puis surtout grâce à l’expérience que l’on connaît en fonction des typologies de secteurs et du profil du futur associé mais on va pouvoir lui dire qu’il faut peut-être plus se mettre à droite au centre ou à gauche.

Alors justement, c’est aussi une des spécificités du réseau, nous sommes extrêmement bien implantés dans certains départements mais on a également encore aujourd’hui des territoires à fort potentiel qui sont disponibles, comme tout le bassin de la région lyonnaise, ou également Lille et Bordeaux donc à bon entendeur.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo