Immobilier Ile Maurice : Road Show en France jusqu’au 18 mai pour séduire expatriés et retraités

Ile Maurice
© adobestock

Une délégation Mauricienne sera en France du 9 au 19 mai pourpromouvoir son immobilier résidentiel et les opportunités d’acquisition de façon à attirer expatriés et retraités. Les explications d’Heerun Ghurburrun, Conseiller économique à l’Ambassade de Maurice à Paris.

Mysweet’immo : Quel est l’objectif de ce grand tour de France ?

Heerun Ghurburrun : L’agence de développement et de promotion économique de Maurice a décidé d’organiser de 9 au 18 mai une opération inédite : un Road Show dans 5 grandes villes (le 9 mai à Nice, le 11 mai à Marseille, le 13 mai à Bordeaux, le 16 mai à Lyon et le 18 mai à Paris) pour promouvoir l’immobilier résidentiel de l’île. Maurice (1 266 000 habitants) a beaucoup d’atouts et nous venons au contact de la population française pour faire connaître l’île et ses solutions d’investissement. Une très importante délégation mauricienne a donc fait le déplacement en France pour l’occasion. Du 9 au 19 mai, nous aborderons beaucoup de questions, notamment « Comment devenir résident à Maurice ? » « Comment développer une entreprise ? » « Comment prendre une belle et douce retraite au soleil ? » et « Comment devenir propriétaire à Maurice ? ».

Il fait rappeler que l’île Maurice est une ancienne colonie française. Elle a gardé des liens très forts et étroits avec la France. D’ailleurs l’Hexagone est le 1er partenaire économique de l’île. Et beaucoup de Français font le choix de s’installer à Maurice pour leur retraite parce qu’il est très facile de s’intégrer à Maurice : à titre d’exemple, 90 % des médias à Maurice sont en langue française.

Mysweet’immo : Pour beaucoup de Français, l’île Maurice est synonyme de vacances … Acheter à des milliers de km peut paraître compliqué ?

Heerun Ghurburrun : C’est vrai que c’est souvent comme ça que beaucoup envisage l’île. Les plages paradisiaques, les lagons, l’eau cristalline … sont la vitrine de Maurice. Mais l’île Maurice n’est pas que ça. Il y a un pays derrière la plage. L’île, contrairement à ce que beaucoup pourrait penser, ne dépend pas que du tourisme et, leçons tirées du Covid-19 obligent, ne veut surtout pas le devenir. Trop risqué ! Evidemment, le tourisme représente un pan important de l’économie Mauricienne mais l’île a, depuis quelques années déjà, diversifié ses activités en développant le secteur textile, le numérique et les services financiers. Aujourd’hui, Maurice est un pays très dynamique. Pendant longtemps, l’économie mauricienne s’est reposée essentiellement sur la culture de la canne à sucre. Aujourd’hui, le sucre ne représente plus que 1% du PIB mauricien.  

L’île veut se développer davantage et, pour cela, elle veut faire évoluer sa population. D’où la construction de programmes de qualité accessibles aux étrangers à travers toute l’île. Il faut savoir que, jusqu’en 2005, il était difficile pour un étranger d’acheter de l’immobilier à Maurice. Maurice conservait son foncier pour la culture de la canne. Avec la diversification de l’économie, le gouvernement a fait le choix en 2005 d’ouvrir son immobilier pour permettre aux étrangers de s’acheter une maison ou un appartement. Dans un 1er temps, ceux qui ont acheté étaient les touristes qui connaissaient l’île parce qu’ils y venaient très régulièrement en vacances. Beaucoup de Français se sont offert un pied-à-terre ou s’y sont installés.  Aujourd’hui encore, les Français représentent plus de 50% des acquéreurs.

Mais dans le cadre d’une stratégie pour une nouvelle urbanisation de Maurice, le Gouvernement a voulu aller plus loin et a autorisé la construction de divers programmes immobiliers à travers l’île, et notamment le développement de plusieurs smart cities. Ils sont contrôlés par l’agence de développement et de promotion économique de Maurice (Economic Development Board, EDB) car il n’est pas question de bétonner l’île. Maurice souhaite attirer plus expatriés, notamment des professionnels qualifiés, des investisseurs, des entrepreneurs pour développer du business, et des retraités. En termes d’activité économique, pour la même durée de séjour à Maurice, 1 retraité étranger qui réside sur l’île dépensera l’équivalent de 15 touristes. Aujourd’hui, une trentaine programmes (VEFA) sont en cours de commercialisation dans toute l’île, dont des programmes spécifiques pour les séniors. Maurice propose aujourd’hui une large gamme de biens immobiliers variée et de qualité dans presque toutes les régions de l’île.

Mysweet’immo : Quel est l’intérêt d’investir à Maurice ?

Heerun Ghurburrun : Maurice apporte une grande sécurité aux acquéreurs étrangers de biens immobiliers, notamment pour les Français, parce le droit immobilier à Maurice est très proche du droit immobilier français. Maurice a en effet conservé depuis la colonisation française le code civil français intégré dans son système juridique local. Un Français à Maurice retrouve un système notarial à la française. Le titre de propriété est rédigé en Français même si la langue administrative est l’Anglais. Les biens proposés à Maurice sont en pleine propriété. En plus, la Constitution de Maurice garantit la propriété privée. Finalement, il existe des accords bilatéraux entre Maurice et la France qui apporte une protection aux investisseurs français à Maurice.

D’un point de vue fiscal, il existe depuis les années 80 une convention fiscale entre la France et Maurice qui permet d’éviter aux investisseurs locatifs la double imposition (ils ne sont imposés qu’à Maurice si le bien se trouve à Maurice et si les revenus sont générés à Maurice). A Maurice, il n’y a pas d’impôt sur la plus-value, nu sur les dividendes, et ni sur les droits de succession (à la condition que les enfants soient résidents à Maurice).

Mysweet’immo : Comment fait-on pour résider à Maurice ?

Heerun Ghurburrun : Il n’y a pas de difficulté pour résider à Maurice. L’Etat a mis en place un ensemble de formules adaptées aux différents profils pour leur permettre de résider sur l’île. Si un étranger achète à Maurice un bien d’une valeur supérieur à 375 000 dollars, il obtient  automatiquement (pour toute la durée de détention du bien) un permis de résident. Si le budget est moins important, il existe un visa de tourisme Premium qui permet de séjourner (sans travailler) à Maurice durant un an renouvelable. Les retraités ont droit eux à un permis de résident retraité étranger très facile à obtenir et qui permet de résider 10 ans à Maurice.

Mysweet’immo : Qu’est-ce que l’on peut acheter à Maurice et pour quel budget ?

Heerun Ghurburrun : Le prix est très différent selon ce qu’on achète sur le littoral ou plus dans les terres. Il y a des projets un peu partout. L’offre est large et variée. Sans être en front de mer, on peut acheter un appartement 3/4 pièces de 150 à 200 m² pour des prix entre 200 000 et 300 000 euros. Les acquéreurs achetaient avant plutôt un logement coup de cœur pour leurs vacances. De plus en plus, aujourd’hui, ils font le choix d’un investissement financier pour louer ou pour leur patrimoine.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo