Crédit immobilier : Des taux toujours à la hausse en juin …

hausse taux

© adobestock

La Centrale de Financement publie son Baromètre du mois de juin et, alors que cette tendance s’observe depuis le début de l’année, sans surprise, les taux ont connu une nouvelle augmentation depuis un mois.

La hausse des taux immobiliers se prolonge au deuxième trimestre de 2022. Alors que cette tendance s’observe depuis le début de l’année, ces taux ont connu une nouvelle augmentation depuis un mois. Ce phénomène s’explique par l’augmentation du taux des OAT 10 ans au début du mois de mai : le taux d’intérêt des emprunts de l’Etat français sur 10 ans, de 1,5% en mai, n’avait pas été aussi élevé depuis 2014.  De surcroît, l’inflation actuelle contribue à expliquer la hausse des taux immobiliers, du fait des difficultés d’approvisionnement liées non seulement à la crise de Covid-19, mais aussi à la guerre en Ukraine.

Une hausse qui touche tous les profils

La hausse constante des taux de crédit, observée depuis le début de l’année 2022 touche tous les profils d’emprunteurs. Complètement généralisée, elle affecte également toutes les durées d’emprunt. Combinée à une inertie des taux d’usure, l’accès au crédit se trouve restreint pour les emprunteurs avec un dossier fragile, c’est-à-dire souvent ceux faiblement dotés en apport personnel. Certains ménages se trouvent donc exclus du marché : c’est « l’effet ciseau ».

Juin 2022 : une hausse des taux sur toutes les durées de prêt

L’envolée de la hausse des taux de crédit immobilier sur toutes les durées de prêt se maintient en juin 2022. Ainsi, avec les taux annoncés ce mois-ci, un emprunteur contractant un prêt d’un montant de 180 000 € sur 20 ans à 1,45 % verra sa mensualité s’élever à 864,36 euros pour un coût total de crédit de 27 446,40 euros, contre 17 520€ en janvier, soit 56,74 % de plus, ce qui correspond à une hausse de 9 936 euros pour un prêt de la même durée et du même montant.

Les taux immobiliers moyens de juin 2021 par durée d’emprunt

Les conditions de taux généralement constatées sont en hausse de 0.515 %, en moyenne depuis le début de l’année, pour toutes les durées de prêt confondues. Les ménages bénéficient donc de conditions d’emprunt moins avantageux que celles du mois de janvier. Dans le détail : la hausse de taux de crédit la plus significative s’observe pour les prêts contractés sur 7 ans, avec une augmentation de 0,57 % par rapport à janvier 2022. Pour les durées de prêt de 12 et 15 ans, la hausse des taux est de 0,52 % par rapport au début de l’année, pour les prêts contractés sur 20 ans, elle est de 0,51 %, pour ceux contractés sur 10 ans, elle est de 0.49% et pour ceux contractés sur 25 ans, de 0.48 %.

Les conditions de taux généralement constatées sont en hausse de 0.025 %, en moyenne depuis le mois dernier, pour toutes les durées de prêt confondues. Les ménages bénéficient donc de conditions d’emprunt moins avantageux que celles du mois de mai.  Dans le détail : la hausse de taux de crédit la plus significative s’observe pour les prêts contractés sur 7 ans, avec une augmentation de 0,08 % par rapport au mois de mai. Pour les durées de prêt de 25 ans, la hausse des taux est de 0,06 % par rapport au mois dernier, pour les prêts contractés sur 12 ans, elle est de 0.01 %. Les taux de crédit appliqués aux prêts contractés sur une durée de 10, 15 et 20 ans sont restés stables d’un mois sur l’autre.

Les meilleurs taux immobiliers de juin 2022 par durée d’emprunt

Selon La Centrale du Financement, les meilleurs taux obtenus sur le mois de juin 2022 sont en hausse de 0,326 %, en moyenne, à ceux obtenus au début de l’année. Les ménages bénéficient donc de conditions d’emprunt moins avantageux que celles du mois de janvier. Dans le détail : la hausse du meilleur taux de crédit la plus significative s’observe pour les prêts contractés sur 7 ans, avec une augmentation de 0.45 % par rapport à janvier 2022. Pour une durée de prêt de 20 ans, la hausse des taux est de 0.40 % par rapport au début de l’année, pour les prêts contractés sur 25 ans, elle est de 0,39 %, pour ceux contractés sur 12 ans, elle est de 0.30%, et finalement pour les prêts contractés sur 10 et 12 ans, elle est de 0,21%.

Les meilleurs taux obtenus sur le mois de mars 2022 sont en baisse de 0,003 %, en moyenne, à ceux obtenus le mois dernier. Les ménages bénéficient donc de conditions d’emprunt plus avantageuses que celles du mois de mai, mais pas sur toutes les durées de prêts. Dans le détail : les seules hausses du meilleur taux de crédit s’observent pour les prêts contractés sur 12 ans, avec une augmentation de 0.6 % par rapport au mois de mai, et pour les prêts contractés sur 25 ans avec une augmentation de 0.05%. Pour une durée de prêt de 20 ans, le taux est resté stable d’un mois à l’autre. Une diminution des taux s’observe pour les prêts contractés sur 7 et 10 ans avec une diminution de 0.04% ainsi que pour les prêts contractés sur 15 ans avec une diminution de 0.05%.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo