Immobilier : Joya, le groupe d’agences qui veut accompagner ses clients à vie

En 2021, Josselin Lespagnol et Guillaume Varnier ont fondé Joya, un Groupe constitué de centres d’affaires qui proposent à leurs clients un service à 360° pour accompagner leurs projets immobiliers de A à Z pour toute la vie.

L'équipe de l'agence immobilière Joya

© DR.Josselin Lespagnol

 0
Temps de lecture estimé : 5 min

Joya, l’histoire d’une rencontre entre Josselin Lespagnol et Guillaume Varnier

Les parents de Josselin Lespagnol, 34 ans, se sont rencontrés dans une agence immobilière alors qu’ils étaient tous les deux négociateurs puis son père est devenu marchand de biens et sa mère architecte d’intérieur. Autant dire que l’immo, il connaît…

Plus jeune, il ne se destinait pas au métier d’agent immobilier, ne voulant pas forcément évoluer dans le même univers que ses parents, mais finalement … Après quelques stages en agences immobilières, il est conquis et se lance à son tour. Après un BTS en immobilier, il fait ses 1ères armes dans un grand réseau de franchises en tant qu’agent commercial. En 2015, à 27 ans, son rêve devient réalité : il ouvre sa 1 ère agence à Troyes dans l’Aube. Avec déjà, une idée de ce qu’il veut faire.

« Dès le départ, lorsque j’ai créé ma 1ère structure, j’ai eu la volonté de délivrer un service haut de gamme à mes clients, explique-t-il. Dans les agences immobilières, je trouvais que le service n’était pas toujours à la hauteur des honoraires.»

Des valeurs fortes : Plaisir, loyauté et réussite

Lorsqu’il rencontre Guillaume Varnier, diplômé d’un Master de finance à Dauphine et d’un Master Relations internationales à Sciences Po Paris, qui possède une agence à Vitry-sur-Seine, ils décident de fonder un groupe immobilier à leur image et dont la clé du succès serait basée sur l’accompagnement des clients. Ce qu’ils veulent ? Proposer de multiples compétences aux particuliers propriétaires acquéreurs/vendeurs et bailleurs/locataires pour répondre à tous leurs besoins.

« Lorsque on s’est associé avec Guillaume Varnier et que l’on a regroupé nos agences pour fonder Joya, nous avons cherché à définir les valeurs de cette nouvelle marque, reprend Josselin Lespagnol. Nous avons organisé une réunion sur 3 jours avec toutes les équipes pour décider ensemble de ce que seraient les grandes lignes de ce Groupe en termes de valeurs, de qualité de service, d’exigence, de formation… C’est comme cela qu’est né Joya en 2021 ! »

Plus que des agences immobilières, des centres d’affaires

Un an après, Josselin Lespagnol et Guillaume Varnier sont à la tête d’une centaine de collaborateurs et de 5 centres d’affaires (Troyes, Nogent-sur-Seine, Nangis, Paris 9e et Vitry- sur-Seine). De quoi offrir aux particuliers un large panel de services – achat/vente, gestion locative, syndic, courtage, aménagement, travaux et gestion de patrimoine – et sécuriser leur parcours.

S’ils n’ont pas voulu se contenter d’ouvrir de « simples agences » immobilières, c’est pour être capable de prendre par la main chaque prospect dès la genèse de son projet et l’accompagner avec bienveillance de A à Z, jusqu’au bout. Aujourd’hui, ils savent par exemple financer leurs clients, parce qu’ils ont leurs propres courtiers, ou les orienter sur des entreprises fiables pour réaliser leurs travaux. Chez Joya, le centre d’affaires est le lieu privilégié où le conseiller guide, avec bienveillance, ses clients à la rencontre des experts de chaque métier. Tout se passe au même endroit !

« Pour que le client se laisse prendre par la main, il doit avoir confiance en son agent, poursuit Josselin Lespagnol. Si ce n’est pas le cas, il ne lui fera pas non plus confiance pour la réalisation de ses travaux, la souscription de son crédit ou de son assurance. Seul, le client est souvent un peu perdu. Ce système à 360° permet de l’accompagner à chaque étape et qu’il se sente en sécurité. Et les clients sont ravis. C’est ce qu’ils recherchent. Je ne crois plus au modèle d’agence immobilières classique. Entre les mandataires et les acteurs low-cost qui les étouffent financièrement… elles sont coincées. Et elles ont toujours du mal à justifier leurs honoraires…»

Le choix des agents commerciaux indépendants

Chez Joya, Josselin Lespagnol et Guillaume Varnier ont aussi fait le choix de n’avoir que des agents commerciaux parfaitement indépendants. Ainsi, chacun est son propre chef d’entreprise et, pour les aider à réussir, le Groupe met à leur disposition des outils, une équipe marketing, des formations, un coaching personnalisé ainsi qu’une forme de management à l’image de ce qui se fait dans les startups, c’est-à-dire avec le moins possible de hiérarchie et de verticalité et le plus possible de communication et de transversalité. Ce choix de l’indépendance assure aux commerciaux une rémunération avantageuse allant jusqu’à 90% du CA.

« Chez Joya, nous voulons que nos collaborateurs se sentent bien mais nous voulons aussi qu’ils soient loyaux car je pense que c’est le ciment d’une entreprise et la clé de la réussite. Nous nous engageons à former les néophytes, à être présent pour eux, à leur offrir un plan de carrière. Grâce à notre croissance continue, nous avons régulièrement de nouveaux postes à offrir», conclut Josselin Lespagnol.

Josselin Lespagnol et Guillaume Varnier souhaitent en effet encore développer le Groupe, s’intéressant à des projets de rachat, et recruter. Le site l’exprime clairement : « Joya, c’est un groupe d’agences immobilières innovant, en plein développement à Paris et dans toute la France ». Avis aux intéressés …

Pour que le client se laisse prendre par la main, il doit avoir confiance en son agent. Si ce n’est pas le cas, il ne lui fera pas non plus confiance pour la réalisation de ses travaux, la souscription de son crédit ou de son assurance. Je ne crois plus au modèle d’agence immobilières classique. Entre les mandataires et les acteurs low-cost qui les étouffent financièrement… elles sont coincées. Et elles ont toujours du mal à justifier leurs honoraires…