Immobilier : Où rentabiliser une résidence secondaire avec Mansio

La rentabilité des résidences secondaires : le nerf de la guerre pour la start-up Mansio qui accompagne les candidats à l’acquisition de A à Z dans leur projet et révèle le Top des villes où il fait bon investir !

Team Mansio

© Crédit photos : Léo-Paul Horlier

Quentin Delas (COO), Alexis Cohen (CEO), Marc Menasé (Founders Future), Jordan Bonnet (CTO)

 0
Temps de lecture estimé : 6 min

Leçons tirées du Covid oblige, la résidence secondaire a le vent poupe. Avec le télé-travail, le marché a retrouvé un certain dynamisme et les Français ont à cœur de trouver des solutions pour améliorer leur qualité de vie. Seulement voilà … dans l’inconscient collectif, la résidence secondaire reste un gouffre financier. Un caprice ! Et ils n’ont pas tort : achat, taxe, entretien …, un second toit coûte souvent les « yeux de la tête ».

Les résidences secondaires sont vides 10 mois par an

Sans compter que les résidences secondaires restent occupées en moyenne 15 % de l’année, elles sont donc vides 10 mois par an. 80 % des propriétaires ne les mettent en effet pas en location. Trop compliqué pensent-ils ! C’est cette absurdité économique qui a poussé Alexis Cohen, Jordan Bonnet et Quentin Delas, les 3 co-fondateurs, à lancer Mansio * en mars 2022. Leur objectif ? Démocratiser l’accès à la résidence secondaire et aider leurs clients à allier qualité de vie et rentabilité. 

«On s’est dit que la maison de vacances ne devrait pas être synonyme de gouffre financier et galère opérationnelle, commente Alexis Cohen, CEO de Mansio. Bien achetée et bien gérée, une résidence secondaire est un investissement profitable. »

Après Uber France, Mansio !

Alexis Cohen, Jordan Bonnet et Quentin Delas se sont rencontrés chez Uber France. Ils ont participé au lancement de la plateforme dans l’hexagone. Ils avaient envie de monter un projet ensemble… Les nouvelles aspirations des Français qui cherchent un meilleur équilibre entre travail et qualité de vie leur en ont donné l’occasion. Ils ont cherché à proposer une solution innovante qui offre un accompagnement complet, sur-mesure et digital, depuis l’acquisition d’une résidence secondaire jusqu’à l’utilisation et la gestion.

« Un Français sur quatre rêve en ce moment d’une résidence secondaire, poursuit Alexis Cohen. Or, cet achat reste complexe. Et la rareté des offres disponibles, le temps et l’argent à consacrer au projet constituent des freins souvent rédhibitoires. Pourtant, on a vu durant le confinement, ceux qui avait de la chance d’en posséder une et que ceux qui n’en avaient pas ! »

La start-up se charge de tout. De la recherche du produit qui convient le mieux mais aussi la partie légale, opérationnelle ou financière liée à l’acquisition et de la gestion locative. Elle accompagne également les propriétaires dans leur projet de travaux. Sachant qu’avant l’achat, elle oriente, elle conseille tel ou tel secteur au candidat investisseur et définit une estimation de rentabilité, de quoi lui permettre de faire ses calculs tranquillement et de se faire plaisir sereinement !

Monétiser sa résidence secondaire

« Mansio propose un accompagnement sur-mesure à ses clients pour l’acquisition, la gestion et la monétisation de leur résidence secondaire : en les conseillant vis-à-vis du bien envisagé en fonction de leurs besoins et des tendances du marché, précise Alexis Cohen. Nous avons donc identifié les villes où investir dans les six zones françaises dans laquelle nous opérons. Attention, ce ne sont pas forcément les villes touristiques que tout le monde connaît mais elles bénéficient quand même de l’attrait touristique de leur région avec des prix au m² moins élevés. Le Top 2 des régions les plus rentables sont le Lubéron et la Normandie. »

Le Top 2 des régions les plus rentables : le Lubéron et la Normandie

L’étude de Mansio distingue les villes de Fiquefleur-Équainville pour la côte normande, de Sanguinet pour le bassin d’Arcachon & la côte gironde, de La Plagne Tarentaise pour les Alpes du nord, de Saint-Étienne-sous-Bailleul pour le proche Paris, de La Môle pour la Côte d’Azur & le Luberon et de Messanges pour la Côte basque & les landes.

Une très forte rentabilité brute estimée à 17% à Saint-Etienne-sous-Bailleul (27)

La commune de Saint-Etienne-sous-Bailleul, située à un peu moins d’une heure trente de Paris, dispose de plusieurs avantages : sa facilité d’accès depuis la capitale et sa proximité avec des villes réputées comme Vernon ou Giverny. Ainsi, les propriétaires d’un bien dans cette commune pourront dégager d’importants revenus locatifs pour un prix au mètre carré relativement bas et donc, selon Mansio, une très forte rentabilité brute estimée à 17%.

Une rentabilité brute estimée à 15,3% à La Môle (83)

Située à moins de 30 minutes de Saint-Tropez, Ramatuelle ou encore Grimaud, la ville de La Môle permet d’allier des prix au mètre carré bas pour cette région réputée et un taux d’occupation en location important. Ainsi, en possédant une résidence secondaire dans cette zone de la Côte d’Azur, les propriétaires pourront dégager d’importants revenus locatifs et donc une rentabilité brute estimée à 15,3% par Mansio.

Une rentabilité brute à plus de 10% à Fiquefleur-Equainville (27)

Sur la Côte Normande, région touristique tout au long de l’année, Mansio retient ainsi la ville de Fiquefleur-Equainville, ville située à environ deux heures de la capitale. Cette dernière profite évidemment de l’aura de sa célèbre voisine Honfleur (à 6km) tout en bénéficiant d’un prix haut au m² en moyenne bien inférieur. Avec une rentabilité brute évaluée à plus de 10% par Mansio, Fiquefleur- Equainville pourrait ainsi bientôt s’apparenter à la fine fleur de la côte normande.

Une rentabilité brute de près de 8% à La Plagne-Tarentaise (73)

Ville située dans les Alpes-du-Nord, et station de sport d’hiver réputée, la mise en location d’un bien à La Plagne-Tarentaise en saison permet aux propriétaires de dégager des revenus locatifs importants. En effet, si le taux d’occupation locatif est fluctuant sur l’année, les tarifs moyens d’une nuitée s’envolent en saison hivernale. Ainsi, Mansio estime une rentabilité brute de près de 8% pour les propriétaires.

Une rentabilité brute de 6,2% à Sanguinet (40)

Ville moins renommée que ses voisines qui entourent le bassin d’Arcachon, la ville de Sanguinet reste un lieu idéal pour se ressourcer grâce à ses grands espaces et sa nature omniprésente. Elle permet à ses propriétaires de bénéficier de l’attractivité du bassin pour la mise en location du bien tout en profitant de prix au mètre carré moins élevés. Ainsi, dans l’hypothèse travaillée par Mansio, la rentabilité brute est évaluée à 6,2%.

Messanges (40) : un prix au m² qui permet de dégager une bonne rentabilité brute

Dans une région où le marché immobilier est très tendu, la ville de Messanges située à moins de 30 minutes de Seignosse et d’Hossegor est le meilleur choix pour investir dans une résidence secondaire. En effet, si les revenus locatifs seront moins importants qu’avec un bien à Seignosse, les prix au mètre carré plus faibles permettent aux propriétaires de dégager une meilleure rentabilité brute selon Mansio. Il faut toutefois rester attentif au contexte réglementaire qui évolue régulièrement dans la région.

* Mansio a profité lors de son lancement d’une levée de fonds de 2,5 millions d’euros, dont 1,6 millions de fonds propres, menée par Founders Future, fondé par Marc Menasé, avec le soutien de fonds d’investissement américains et de Business Angels français et internationaux.

Un Français sur quatre rêve en ce moment d’une résidence secondaire, poursuit Alexis Cohen. Or, cet achat reste complexe. Et la rareté des offres disponibles, le temps et l’argent à consacrer au projet constituent des freins souvent rédhibitoires. Pourtant, on a vu durant le confinement, ceux qui avait de la chance d’en posséder une et que ceux qui n’en avaient pas !
Alexis Cohen, CEO Mansio