Portail immobilier : « Accélérer le développement de Bien’ici face aux mastodontes », Cyril Janin

Cyril Janin, président du portail d’annonces immobilières Bien’Ici, est l’invité Mon Podcast Immo d’Ariane Artinian.

 1
Temps de lecture estimé : 5 min

Il y a quelques années les professionnels de l’immobilier se réunissaient pour créer leur portail d’annonces immobilières Bien’ici. Cyril Janin, président et directeur opérationnel, expose au micro Mon Podcast d’Ariane Artinian, comment il entend accélérer son développement face aux mastodontes du marché que sont SeLoger et leboncoin. Extraits choisis.

Mon podcast Immo : Aujourd’hui, il est impossible de vous rater grâce à une grosse campagne de communication dans les gares et à la télévision…

Cyril Janin : Effectivement, elle vient tout juste de commencer dans les gares avec une campagne d’affichage dans 140 villes en France, et démarre à la télévisionà 20h30 sur TF1 et M6, avec 23 millions de Français de 25 à 49 ans susceptibles d’être touchés, avec un taux de répétition de 11. C’est la plus grosse campagne de Bien’ici depuis sa création. Dans cette campagne, nous avons changé de posture. Grâce à Habiteo, nous donnons à l’internaute plus qu’un simple listing d’annonces, en le projetant dans son futur logement grâce à une carte 3D, qui est un gros différenciateur par rapport à nos concurrents.

Mon podcast Immo : Cette campagne signe-t-elle votre arrivée à la tête de la direction opérationnelle de Bien’ici ?

Cyril Janin : Non. Toutes les équipes ont travaillé pour cette nouvelle campagne. Mon rôle a été de suivre l’appel d’offres auprès des 8 agences de communication en compétition.

Mon podcast Immo : Quelle impulsion voulez-vous donner aujourd’hui à Bien’ici ?

Cyril Janin : Nous ne voulons pas être un simple portail immobilier. Avec Habiteo, nous offrons aussi des outils pour les promoteurs. A l’origine, Habiteo était une  market place de vente en ligne pour l’immobilier neuf, qui a ensuite pivoté sur des solutions plus techniques pour proposer des modélisations 3D, principalement pour les promoteurs, et quantité d’autres solutions techniques au service du parcours de vente de l’immobilier neuf.

Mon podcast Immo : Justement, qu’est-ce qui vous a poussé a racheté Habiteo ?

Cyril Janin : C’était cette complémentarité entre le portail immobilier qu’est Bien’ici et le leader de la modélisation et des outils de projection. Quand on regarde le temps passé sur le portail par les utilisateurs, il est supérieur à celui de nos concurrents avec plus de pages vues. La carte 3D est un atout très fort avec la géolocalisation des biens et un algorithme très particulier qui fait la différence et qui apporte des contacts très ciblés à nos clients.

Mon podcast Immo : Pourquoi les agents immobiliers vous aiment-ils ?

Cyril Janin : Les produits que nous sortons correspondent à leurs attentes. Ils sont nos actionnaires et nous échangeons régulièrement avec eux. Par exemple, une de leurs problématiques actuelles est le recrutement, en plus de la captation de mandats qui se fait rare depuis à peu près deux ans. Nous allons y répondre en sortant prochainement une offre liée à cette question. Avec Habiteo, nous allons aussi lancé une offre de modélisation 3D sur de l’ancien. Le but est d’aller toujours plus loin avec des services en b2b et b2c.

Mon podcast Immo : En terme d’audience, comment vous situez-vous ?

Cyril Janin : Depuis le début de l’année, nous sommes à 15 millions de visites par mois en moyenne. Si nous nous comparons avec le leader qui ne fait que de l’immobilier – SeLoger –, nous avons dépassé les 50 % d’efficacité avec une facturation 6 fois moindre.

Mon podcast Immo : Quel est votre objectif de développement ?

Cyril Janin : C’est d’abord d’acquérir la confiance de davantage de clients. Aujourd’hui, nous sommes autour de 13 000 agents immobiliers contre 18 000-19 000 pour nos concurrents. Nous avons donc une marge de progression. Pour cela, nous avons mis en place une force terrain, avec bientôt 51 commerciaux dans toute la France, ce qui nous différencie de nos concurrents qui prospectent plutôt par téléphone.

Par ailleurs, d’un côté, nous avons le secteur de la promotion qui souffre avec la hausse du coût des matières premières et la difficulté d’obtenir des permis, et de l’autre côté, les acheteurs avec des difficultés de pouvoir d’achat et de financement. Nous avons donc lancé une offre de déstockage qui permet, sur des programmes où il reste quelques lots, de pouvoir booster les ventes avec des mailings et le savoir-faire d’Habiteo. Grâce à cette proximité avec nos actionnaires, nous pouvons mettre en place une offre qui correspond aux problématiques du marché.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.