Assurance santé : Mieux vaut vivre dans la Sarthe qu’à Paris !

Le prix des mutuelles santé en France augmentent cette année : +6,55 %. Et c’est Paris et les Bouches-du-Rhône qui enregistrent les tarifs les plus élevés. Le point avec une étude Meilleurtaux Assurances.

Château des Carmes, mairie de la ville de La Flèche dans la Sarthe

© adobestock

La Sarthe offrent les tarifs les plus économiques pour une mutuelle santé pour une famille

 0
Temps de lecture estimé : 5 min

Après une crise sanitaire majeure liée à la Covid-19 et le spectre d’une inflation galopante, les Françaises et Français craignent aujourd’hui une hausse des prix majeure sur l’ensemble de leurs budgets, notamment en matière d’assurance santé.

Une crainte particulièrement fondée pour les familles qui voient les tarifs des complémentaires santé augmenter dans une étude publiée par Meilleurtaux Assurances qui portait sur deux profils types :

  • Une famille composée de 2 adultes et 2 enfants en garanties dites « classiques »,
  • Un couple de 60 ans en garanties « renforcées. »

Les familles, principales victimes des hausses de tarifs

Alors que les tarifs des complémentaires santé évoluent peu en France, les familles sont soumises à des hausses plus marquées cette année. En moyenne, la cotisation annuelle pour une famille avec deux enfants passe de 1100 € en 2021 à 1172€ en 2022, soit 6,55% d’augmentation. Naturellement, des disparités importantes existent entre les départements malgré des profils et offres identiques.

Paris et Bouches-du-Rhône : les tarifs les plus élevés

Comme pour tous les profils, c’est Paris qui enregistre le tarif le plus élevé de France, suivi des Bouches-du-Rhône. Les deux départements affichent des cotisations supérieures à 1 300€ à l’année et devancent les Hauts-de-Seine et ses 1 298€ annuels. Des records historiques pour ce profil qui creusent un peu plus l’écart avec les autres départements du territoire.

Les Deux-Sèvres, l’Ille-et-Vilaine et la Sarthe offrent les tarifs les plus économiques

A l’opposé, et en dehors des départements d’Alsace Moselle qui bénéficient d’un régime spécial, les Deux-Sèvres, l’Ille-et-Vilaine et la Sarthe offrent les tarifs les plus économiques de l’étude : 1 117€ en moyenne. Un écart de plus de 200€ pour des profils identiques, soit 18% de différence entre les Parisiens et les habitants des Deux-Sèvres.

« Historiquement, Paris et les départements d’Ile-de-France sont, tout comme la région PACA, ceux où les tarifs des complémentaires santé sont les plus élevés. Ils traduisent des dépenses de santé plus importantes que d’autres départements et des dépassements d’honoraires nombreux de la part des professionnels de santé, précise Samuel Bansard, président de Meilleurtaux Assurances. Le constat est que sur cette année 2022, les familles supportent une hausse plus prononcée que les années précédentes : Est-ce dû à des choix des organismes de complémentaire santé dans la mutualisation des risques ? Les familles sont-elles les principales populations à l’origine de la croissance de 9,8% des dépenses courantes de santé relevé dans le dernier rapport de la DREES ? Un éclairage des organismes de complémentaire santé serait utile à ce niveau

Seniors : Des primes stables mais un budget toujours très important

A contre-courant des dernières années, le tarif des complémentaires santé pour les seniors reste stable en 2022. Une première depuis plus de dix ans qui masque cependant deux réalités opposées au sein des départements français.

En 2021, seize départements dépassaient le seuil des 3 000€ de prime moyenne pour un couple senior. Un chiffre qui retombe à treize en 2022 avec des tarifs en recul dans la plupart d’entre eux. Paris et les Hauts-de-Seine restent ainsi les départements les plus chers de France mais avec des tarifs qui s’affichent à la baisse. Respectivement 77€ et 73€ tandis que d’autres, comme les Alpes-Maritimes, profitent de plus de 100€ de recul. Des tendances baissières encourageantes alors que les primes d’assurance santé avaient atteint des pics historiques.  

Néanmoins, le tableau n’est pas aussi flatteur pour tous les départements. Une vingtaine d’entre eux voient ainsi les tarifs des complémentaires santé augmenter entre 1 et 3,5% en 2022. C’est notamment le cas de la Corse qui voit ses deux départements faire une entrée dans le TOP 5 de notre étude avec des primes de plus de 100€ supérieures à 2021.

En moyenne, le tarif d’une complémentaire santé atteint désormais 2 890€ au niveau national contre 2 883€ en 2021. Et tout en bas du classement les habitants de l’Allier, du Morbihan et de la Sarthe peuvent s’estimer chanceux avec une cotisation d’environ 2800€. Soit une différence de 450€ avec les Parisiens, ou plus de 16% d’écart pour des formules d’assurances et des profils identiques en dehors de leur lieu de résidence.

Naturellement, la Moselle, le Haut-Rhin et le Bas-Rhin s’affichent bien loin de ces cotisations. Grâce à leur régime spécial, les trois départements affichent des primes moyennes allant de 2 165€ à 2 185€ !

Après des années de hausses régulières, les tarifs de mutuelles santé semblent se stabiliser au niveau national. Certains départements subissent encore des hausses mais celles-ci sont mesurées et bien en deçà du niveau de l’inflation. C’est encourageant pour l’avenir, cependant, les tarifs demeurent élevés et il est désormais essentiel de suivre la consommation des Françaises et des Français pour vérifier qu’ils ne négligent pas leur santé. C’est tout l’enjeu ici : s’assurer que les complémentaires santé restent accessibles au plus grand nombre pour bénéficier des soins nécessaires à tout moment de la vie”, prévient Samuel Bansard.