Pros de l’immo : La Boite Immo veut faire entendre la voix des agents immobiliers indépendants

Les indépendants représentent 80% du marché immobilier français. Pour faire entendre leur voix et avoir leur ressenti sur le marché, La Boite Immo lance un Observatoire des agents immobiliers indépendants.

Porte-voix

© adobestock

L’Observatoire des agents immobiliers indépendants apportera un éclairage marché complémentaire aux baromètres existants

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

A l’occasion du 10ème anniversaire du RENT, La Boite Immo annonce le lancement d’un Observatoire inédit qui prendra régulièrement le pouls des 8 000 indépendants rassemblés dans la communauté Interkab et partagera leur regard sur les multiples facteurs qui impactent le marché immobilier, tant aux niveaux national que régional.

Partager le ressenti des indépendants dans un contexte difficile

Inflation, remontée des taux d’intérêt et restrictions croissantes à l’octroi de crédit, évolutions règlementaires plus contraignantes et plus coûteuses comme la RE2020 dans la construction et le nouveau DPE dans la rénovation, assèchement de l’offre dans nombre de localités…

Dans un contexte économique incertain, « L’Observatoire Interkab des Agents Immobiliers » a pour vocation d’éclairer le marché sur l’impact des évolutions réglementaires et des faits d’actualité qui chahutent le marché de l’immobilier.

« Notre ambition, c’est de partager de manière récurrente le ressenti des indépendants que rassemble la communauté Interkab sur la multitude de facteurs qui influencent le marché, qu’il s’agisse de problématiques nationales ou régionales liées à la conjoncture ou à des évènements plus localisés comme les intempéries, les feux de forêts, etc. » précise Olivier Bugette, PDG de La Boite Immo.

Un Observatoire pour faire entendre la voix de ceux qui représentent les 2/3 du marché

La Boite Immo prendra ainsi régulièrement le pouls de ses clients et partagera de manière régulière un décryptage original des dynamiques du marché vu au prisme des indépendants qui représentent près de 80% du marché de l’immobilier : volume d’activité, niveau de confiance, prévisions d’embauches, etc.

Grâce à la représentativité de son panel composé de 8 000 professionnels, soit 8 fois la taille du plus grand réseau français, « L’Observatoire Interkab des Agents Immobiliers Indépendants » apportera un éclairage marché spécifique et complémentaire aux nombreux baromètres déjà existants.

« C’est la première fois que l’on collectera et partagera les données des agents immobiliers indépendants au plus près du terrain, on répare une injustice, en quelque sorte », se félicite Olivier Bugette.

Le maillage territorial inégalé des agences indépendantes fédérées par la communauté Interkab permettra, en outre, une mise en lumière des disparités régionales avec une extrême granularité.

Des indicateurs fixes, suivis dans la durée, aux niveaux national et régional, seront rendus publics tous les deux mois, comme le nombre moyen de mandats par agence ou la durée moyenne d’une annonce, par exemple.

Des sondages flash permettant de recueillir à chaud les réactions

La communauté des indépendants fédérés par Interkab sera également invitée à répondre ponctuellement à des sondages flash permettant de recueillir à chaud leur réaction sur des sujets d’actualité ayant un impact sur le marché de l’immobilier. Par exemple, on pourra mesurer, au plus près du terrain, les répercussions d’événements comme les feux de forêt dans les Landes ou encore des inondations en région PACA.

Au fil du temps, l’Observatoire a vocation à devenir une source d’information de référence sur les agents immobiliers indépendants à travers la publication d’études visant à suivre l’évolution de cette communauté professionnelle : motivation à s’installer, rapport à la formation continue, quotidien professionnel, challenges…

Premiers coups de sonde, premiers enseignements…

Interrogés fin octobre, les agents immobiliers indépendants voient leur activité en repli pour 52% des répondants et, à 51%, anticipent une baisse de chiffre d’affaires en 2023.

Ce pessimisme, sans surprise dans une période caractérisée par un faisceau de facteurs défavorables à l’immobilier, est cependant à relativiser puisque 33% des répondants rapportent que leur activité est stable et, à 27%, pensent que leur activité le restera l’an prochain. Plus encourageant encore, 15% se déclarent en progression et, à 22% projettent même une hausse de leur chiffre d’affaires. Géographiquement, ces 22% d’indépendants optimistes pour 2023 se concentrent dans le Sud de la France – Aquitaine, Occitanie et littoral méditerranéen – confirmant la forte attractivité de ces bassins d’investissement.

Parmi les agents immobiliers indépendants qui déclarent une activité en repli, 42% déplorent un allongement des délais de vente. Cet allongement des délais de vente ne se traduit pas encore de manière significative par une baisse du prix des biens, mentionné par 20% des répondants seulement. Toutefois, si la baisse du prix des biens ne peut être qualifié de phénomène massif, la tendance se dessine indubitablement, ce qui ne s’était pas vu depuis de nombreuses années.

Pour l’heure, 61% des répondants ne prévoient pas de toucher à leurs effectifs. Seuls 7% d’entre eux anticipent une réduction du nombre de collaborateurs quand 32% prévoient, a contrario, de l’augmenter.

Avoir si ces phénomènes se confirment…

C’est la première fois que l’on collectera et partagera les données des agents immobiliers indépendants au plus près du terrain, on répare une injustice, en quelque sorte.
Olivier Bugette, PDG de La Boite Immo.