Immobilier : Thierry Vignal (Masteos) remporte le Proptech Pépite Sweet Award 2022 au RENT

Thierry Vignal, président de Masteos est lauréat du Proptech Pépite Sweet Award. Parce qu’il s’est fait une place en un temps record dans la proptech.

Portrait de Thierry Vignal,à la remise des Sweet Awards.

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Thierry Vignal, cofondateur de la startup Masteos, Proptech spécialisée dans l’investissement locatif, est lauréat des 2ème Proptech Sweet Ladies Award attribuées lors du salon RENT. Il obtient le Proptech Sweet Pépite Award.

« Je suis très fier et très content, commente-t-il. Etre récompensé au RENT rend cette remise de prix d’autant plus solennel. Il ne faut cependant pas oublier les 465 personnes qui travaillent pour Masteos sans qui l’entreprise ne serait rien. Ce prix indirectement est adressé à toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de Masteos.»

De 2 à 465 employés en 3 ans

Masteos, une réussite, ce n’est rien de le dire… Et le choix d’attribuer ce prix à une startup lancée en 2019 ne doit donc rien au hasard… Masteos, c’est effectivement l’histoire d’une croissance fulgurante. La startup est passée de 2 à 465 employées en 3 ans. Elle a fait plusieurs levées de fonds b (50 millions d’euros) pour accélérer son développement national mais aussi à l’international.

Et avec son concept d’une offre clé en main, la proptech réalise environ 200 ventes par mois. Le chiffre d’affaires devrait atteindre les 20 millions d’euros en 2022 (après 6 millions en 2021 et 2 millions en 2020). Cerise sur le gâteau, cette année, Masteos entre dans le Top 10 des startups les plus attractives de France de Linkedin.

Un goût pour l’entreprenariat

Pourtant Thierry Vignal, ne vient ni du monde l’immobilier ni de celui de l’investissement locatif. Cet HEC de 33 ans a débuté sa carrière dans un cabinet d’avocat puis file faire de la finance à Londres. Fin 2018, de retour à Paris, il fait la connaissance de Maxime Hanquier, une rencontre quicva tout changer. Ils partagent la même envie d’entreprendre. A Maxime, ingénieur, le côté tech et, à Thierry, le côté immobilier mais « finançiarisé » comme il l’exprime.

«J’avais déjà tenté, à titre personnel, de faire de l’investissement locatif, précise Thierry Vignal. Cela avait été le parcours du combattant. J’ai dépensé beaucoup d’énergie, j’ai eu de nombreuses déconvenues. Je me suis dit : c’est trop compliqué, il faut simplifier et digitaliser. Avec Maxime, nous avons cette idée. Nous n’y connaissions rien. C’est peut-être pour cette raison que cela a marché. Peut-être qu’avec un regard neuf, on peut mieux changer les choses. »

Thierry Vignal veut faire de Masteos le leader européen de l’investissement locatif 

Dès son lancement, pour se distinguer des acteurs déjà présents sur le marché, Masteos compte sur la technologie afin de simplifier et de digitaliser l’expérience des utilisateurs mais elle aussi de grandes ambitions. Elle veut croître rapidement et s’implanter sur le marché européen.

« Viser très très haut permet de se donner au moins une chance d’y arriver, poursuit Thierry Vignal. Et cela a été le cas ! Il faut dire que nous avons eu la chance d’évoluer dans un contexte économique favorable, avec un marché du venture capital très généreux : grâce à cela, nous avons pu faire de grosses levées de fonds. Cela nous a permis d’acheter du temps ! »

2023 : Focus sur la rénovation énergétique

Pour séduire et rassurer ses clients, Masteos a compté sur le digital mais elle a aussi misé sur une présence sur le terrain. Pas question de proposer des biens à vendre à des investisseurs sans un ancrage territorial. Et Masteos aujourd’hui va plus loin. Elle rénove systématiquement biens qu’elle propose pour diminuer leur emprunte carbone. L’entreprise devrait d’ailleurs obtenir le Label RGE d’ici la fin de l’année.

« C’est agréable de voir évoluer si vite un projet conclue Thierry Vignal. Mais ce qui me rend vraiment content c’est que Masteos crée autant d’emploi. »