C’était comment la vie avant les avis ?

Le numérique a changé nos mentalités de consommateurs. Notre vie fonctionne à l’avis. La plateforme Immodvisor a compilé plusieurs enquêtes d’opinion sur le sujet.

Nous nous fions tous aux commentaires d’internautes pour acheter à peu près tout … Il apparaît en effet selon l’enquête d’Immodvisor, 1er site d’avis clients dédié à l’immobilier, que 78% des consommateurs font autant confiance aux avis en ligne qu’aux recommandations personnelles de leur entourage, selon une étude réalisée par Bright Local. Cela vaut aussi bien pour un film qui vient de sortir, un nouveau modèle de voiture, que pour un logement, voire un programme immobilier tout entier. En effet, dans la pierre désormais, 90% des achats commencent par une visite sur Internet.

37% des internautes estiment que les avis publiés sont douteux

Certes, le doute subsiste : selon une autre étude de Newswire, 37% des internautes estiment que les avis publiés sont douteux. En revanche, 87% d’entre eux privilégient les avis certifiés par un tiers de confiance. De même, 83% des consommateurs sont prêts à s’investir en associant une preuve d’achat à la publication de leur avis. De sorte que le flux de commentaires ne risque pas de se tarir, puisqu’il est auto-alimenté par les contributions de celles et ceux qui se connectent pour les lire !

Avec les avis, le consommateur final achète en toute connaissance de cause

Quand ces avis sont bien gérés, le modèle est vertueux pour tous : le consommateur final achète en toute connaissance de cause, car il est mieux informé. Tandis que les entreprises ainsi notées gagnent en visibilité. Leur marché s’élargit, leurs performances aussi. D’autres études mentionnées par Immodvisor font apparaître que la rentabilité des entreprises notées entre 3,5 et 4,5 est supérieure à celles qui sont à moins de 3,5. Preuve enfin de l’impact du principal moteur de recherche : une faible note sur Google impacte considérablement le bénéfice net.

© SweetRédaction