Les prix de l’immobilier de luxe toujours en pleine ascension

Alors que la capitale compte désormais parmi les villes les plus chères du monde (derrière Londres et New-York), le Baromètre Belles Demeures et Lux Residence des prix de l’immobilier de prestige s’est intéressé au marché du luxe dans l’hexagone.

Un bien de prestige coûte en moyenne 1,5 million d’euros

À quoi reconnaît-on un bien immobilier de luxe ? À sa localisation (une adresse prestigieuse ou un emplacement unique, la plupart du temps), à ses prestations (résolument haut de gamme et exclusives) mais aussi à son prix (très élevé !).

Selon le Baromètre Belles Demeures et Lux Residence des prix de l’immobilier de prestige portant sur 150 000 biens de luxe, le prix moyen/m² d’un logement de prestige (villa, appartement, château, hôtel particulier) se monte à 7 800 € pour une enveloppe budgétaire qui avoisine le million et demi d’euros. Il ressort également de notre étude que sur le marché français de l’immobilier de luxe, les tarifs enregistrent 9 % de hausse annuelle. Tout juste note-t-on un léger tassement des prix au semestre sur le segment des biens d’exception.

  • Pour un appartement de prestige, comptez 12 000 €/m².
  • Un château en France coûte, en moyenne, 2 450 €/m².

Bon à savoir : Sans ses célèbres jardins, le château de Versailles pourrait afficher – s’il était à vendre – un prix qui avoisinerait les 154 727 300 € (63 154 x 2 450).

Au cœur de Paris, comptez 17 000 €/m² pour un bien de luxe

À la lecture du Baromètre Belles Demeures et Lux Residence des prix de l’immobilier de prestige en France, il apparaît que sur le marché de l’immobilier haut de gamme parisien, les prix – dont la hausse sur 1 an se chiffre à 3 % – vont de 12 000 €/m² dans l’Est de la capitale (10e, 11e, 12e, 18e, 19e, 20e arrondissements) à 17 000 €/m² dans l’hyper-centre (1er, 4e, 5e, 6e, 7e, 8e) en passant par 13 800 €/m² dans les quartiers ouest (14e, 15e, 16e, 17e). Quant à la plus-value – au m² – que confère à un bien de prestige une vue sur la tour Eiffel, elle est estimée à 21 % dans le 6e et à 40 % dans le 8e parisien.

Bon à savoir : Dans l’Est parisien, les tarifs des biens de prestige progressent de 8 % sur l’année.

Les prix des logements d’exception augmentent rapidement en Gironde

Loin de se cantonner à Paris et à l’Île-de-France, les biens de prestige sont présents dans de nombreuses régions de France. Au vu des chiffres du Baromètre, on constate que c’est dans les département des Pyrénées-Atlantiques (5 900 €/m²), de la Gironde (5 570 €/m²), de la Savoie (8 700 €/m²) et de la Haute-Savoie (7 200 €/m²) que les prix des logements d’exception progressent le plus fortement, avec des hausses respectives de 6 %, 7 %, 9 % et de 13 %.

Des prix immobiliers de haute altitude à la montagne

Alors que la neige est devenue une denrée rare et que la ruée vers l’or blanc bat son plein, le marché du luxe à la montagne se porte on ne peut mieux ! En témoignent les prix qu’a relevés notre Baromètre dans les stations huppées des Alpes, avec des prix qui vont de 9 400 €/m² à Chamonix à 20 500 €/m² à Val d’Isère, en passant par 11 400 €/m² à Megève et 16 000 €/m² à Courchevel.

Un gain de 33 % pour une « vue mer » dans les Alpes-Maritimes

Alors que sur la French Riviera (Cannes, Saint-Tropez, Ramatuelle, Grimaud, Nice et ses alentours), le marché de l’immobilier de prestige tend à voir ses prix se stabiliser, sur la façade ouest, dans les stations balnéaires qui longent l’Océan Atlantique et la Manche, la tendance sur le second semestre est nettement haussière, avec des gains qui oscillent entre + 6 % sur 1 an sur l’île de Ré (7 100 €/m²) et à La Baule (7 100 €/m²), + 9 % à Biarritz (7 000 €/m²) et + 10 % à Deauville (5 640 €/m²) ainsi qu’au Cap-Ferret (10 700 €/m²). Quant à la plus-value qu’occasionne une « vue mer », elle se monte à 22 % du prix au m² dans le département du Var mais atteint 33 % dans les Alpes-Maritimes.

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !