« Les agents immobiliers méconnaissent les méthodes de travail modernes ! », Hélène Ferrari

Hélène Ferrari, formatrice en immobilier et auteure présente son approche innovante et culottée de la transaction immobilière au micro de Mon Podcast Immo.

Mon Podcast Immo vous propose aujourd’hui de découvrir une approche innovante et culottée de la transaction immobilière. Notre invitée est Hélène Ferrari, auteur du livre « Immobilier, tous gagnants« .

Pour commencer, pouvez-vous nous en dire plus sur vous… Vous êtes agent immobilier, formatrice, coach, conférencière, auteure… quel est votre parcours ?

Je suis Hélène Ferrari, 54 ans, je suis de formation école de commerce. J’ai commencé en tant que commerciale dans plusieurs grands groupes agro-alimentaires. Ensuite, je me suis arrêtée dix ans pour élever mes quatre enfants. Puis j’ai intégré le Réseau Entreprendre et durant quatre ans, j’ai accompagné des créateurs d’entreprises. C’est là que j’ai décidé de créer la mienne, en 2008. J’ai choisi l’immobilier par passion et pour apprendre, j’ai tout d’abord été agent-co chez un confrère.

Un an plus tard, je suis à la tête de ma propre agence avec sept collaborateurs. En 2014e, je décide de quitter la région parisienne et je m’installe en Charente. Je deviens alors la spécialiste de la recherche de biens de caractère en France. Ce qui est ma spécialité. En 2016, j’invente les premiers services immobiliers à la carte que je teste sur le terrain et je raconte alors comment je travaille dans mon premier livre, à la suite duquel le quotidien Sud-Ouest me baptise la James Bond de l’immobilier.

En septembre 2018, je crée et je lance Elite Immo parce que je décide de transmettre mon innovation à mes confrères. Et depuis, je fais tout pour faire évoluer mon métier.

Cette formation « Elite Immo », c’est quoi ?

Il s’agit d’une formation destinée à construire de A à Z un business rentable de vente de prestations de services et de conseils en immobilier. La formation, elle, est constituée de 8 modules. Le premier, c’est apprendre à se positionner en tant que consultant indépendant dans l’écosystème immobilier actuel. Le deuxième module : on va imaginer les prestations de services différenciantes que l’on peut développer. Le troisième est un module marketing : on va apprendre à connaître son client idéal et son marché. Dans le quatrième module, on va construire son identité de marque globale. Dans le cinquième, on va apprendre à créer des contenus de valeur pour rayonner en ligne (des vidéos, des podcasts, des écrits, un blog, etc.). Le module 6 est un module de web marketing, où l’on va apprendre à attirer les prospects pour les convertir sur le terrain en client. Dans le module 7, on va apprendre à exister sur le web avec les réseaux sociaux et dans le module 8, on crée sa machine à vendre sur le web.

Vous sortez un livre qui s’appelle « Immobilier tous gagnants ». A qui s’adresse cet ouvrage ?

« Immobilier tous gagnants » compte deux grandes parties. La première, c’est un état des lieux de la transaction immobilière en France. La deuxième présente en détail ma solution pour réconcilier les professionnels et les particuliers grâce à cette méthode innovante. Le livre est destiné en premier lieu aux professionnels afin qu’ils puissent éviter de subir la crise en trouvant des solutions immédiates pour développer une nouvelle clientèle. Cependant, les particuliers y trouveront aussi leur miel pour comprendre et mieux appréhender le nouvel écosystème immobilier qui se dessine.

Vous avez le sentiment que beaucoup d’agents immobiliers n’adoptent pas les bonnes méthodes de travail ?

Je crois surtout que les agents immobiliers méconnaissent les méthodes de travail modernes. Entre la prospection terrain à l’aide de flyers dans les boîtes aux lettres et la digitalisation de son expertise sur le Net, il y a un fossé immense. L’agent immobilier, aujourd’hui, il est dépendant de la visibilité de ses biens sur les portails, sans en maîtriser ni l’optimisation ni les impacts et sans pouvoir se démarquer par la qualité de son travail. L’agent est uniquement préoccupé par la quantité de ses biens en portefeuille, alors qu’à mon sens, il devrait développer des offres de conseils et de services, c’est à dire la qualité de ses prestations. Ce que demande ardemment les clients.

Donc, j’ai envie de vous dire, comme je le disais déjà en 2013 au congrès national de la FNAIM, au Palais des congrès à Paris : il y a un énorme travail à faire auquel je m’emploie pour former les professionnels de l’immobilier à une approche par la demande client plutôt que par l’offre produit. Ce qui leur permettrait d’optimiser considérablement leur efficacité et leur rentabilité tout en se réconciliant avec les particuliers qui ne les aiment guère.

Ces conseils, on peut les retrouver dans « Immobilier, tous gagnants ». Parlons maintenant de cette rentrée 2020, une rentrée un peu particulière. Quels conseils vous donnez aux professionnels de l’immobilier qui nous écoutent ?

En effet la situation est critique. Je vais vous citer un extrait de la Revue Bleue, numéro 433 d’août, qui est très récente : « La crise économique et sanitaire peut être fatale à des milliers d’agences ». Donc moi, je dis à tous les professionnels de l’immobilier de se former le plus vite possible pour construire des offres de services complémentaires à leur activité traditionnelle. Ma formation Élite Immo a été spécialement conçue pour cela. Elle permet de mettre une corde de plus à leur arc et ainsi de sauver leur business avec une activité complémentaire immédiatement rémunératrice.

Cette formation prend combien de temps ?

C’est une formation qui est quand même assez complète. En gros, c’est quand même 60 vidéos, 50 tutos, une formation complète incluant des outils dont vous aurez besoin pour construire un business en ligne, il y a 86 fiches récapitulatives, il y a des webinaires, un groupe Facebook privé, un suivi pédagogique avec réponse automatique en 48 heures. Bref, il y a beaucoup de choses. Moi, je dis qu’on peut faire cette formation en 3 mois si on s’y met vraiment. Et ça veut dire que dès le quatrième mois, on peut gagner très très bien sa vie en vendant des prestations de service.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !