Immobilier de prestige : 2020, une année étonnamment résiliente malgré le confinement et la crise du Covid-19

Alexander Kraft

Sotheby’s International Realty France – Monaco affiche des résultats pour le 1er semestre 2020 pratiquement identiques à ceux de l’an passé. Alexander Kraft, son président, dresse un bilan extrêmement positif des 8 premiers mois de l’année.

Nos résultats pour le 1er semestre 2020 (435 millions d’euros de biens vendus) sont pratiquement identiques à ceux de l’année dernière (449 millions d’euros), et ceci malgré l’arrêt quasi-total d’activité notariale (et par conséquent de transactions notariées) pendant les deux mois de confinement en mars et avril 2020. Au deuxième trimestre, nous avons réalisé 157 ventes sur l’ensemble du territoire français au prix moyen de plus 1,55 million d’euros, signe d’une activité particulièrement forte dans le haut de gamme.

Une année 2020 aussi belle que 2019 malgré un contexte difficile

Cet état hyper robuste du marché est principalement dû à l’activité des acheteurs français car, actuellement, les acheteurs étrangers ont quasiment disparu du marché, résultat inévitable des restrictions diverses et sans précédent, en termes de voyages, pendant cette crise mondiale. Ce sont alors surtout les Français qui, suite au déconfinement, sont retournés sur le marché immobilier sans la moindre hésitation.

Pendant le temps du confinement, notre activité s’était transformée en activité virtuelle avec un intérêt très prononcé des Français pour l’immobilier de leur pays. Franchement, nous n’étions pas sûrs que cela se transforme en véritables transactions suite au déconfinement mais, dès le déconfinement début mai, nous avons pu assister à une véritable explosion d’activité qui n’a pas cessé depuis.

Contrairement à d’autres scénarios de crise internationale dans le passé, le marché a repris avec une vigueur jamais vue et, comme il n’y a pas eu de baisse de demande, nous n’avons pas noté pour l’instant de baisse de prix prononcée suite au déconfinement. Nous commençons à voir des petites négociations de l’ordre de 5%, parfois 10%, pour certains biens avec défauts ou avec des vendeurs qui sont soucieux de conclure rapidement leurs transactions avant une potentielle deuxième vague d’infection et/ou de confinement.

Raisons de ce succès : trois motivations majeures

Nous avons observé trois motivations majeures. La première : les Français veulent « surclasser » leur résidence principale en achetant des biens soit avec des espaces extérieurs (balcons, terrasses, jardin), soit plus grands (des pièces supplémentaires), soit mieux localisés (plus calme ou plus vert). La deuxième motivation, c’est le nouvel intérêt pour les résidences secondaires, dans le but de se procurer un havre de paix, à titre pratique et titre financier, pour sa famille. La troisième, c’est un changement de vie : certaines personnes quittent les villes pour s’installer en périphérie, pas trop loin de la ville, pour jouir d’une meilleure qualité de vie tout en profitant des avantages du télétravail. En même temps, pour tous ces acheteurs et d’autres aussi, ces achats immobiliers représentent des investissements alternatifs qui sont considérés comme des valeurs sûres, particulièrement en temps de crise.

Succès de l’immobilier de prestige à Paris mais aussi dans toutes les régions

Cette activité est clairement visible non seulement à Paris et dans les métropoles mais aussi partout en régions, que ce soit pour des résidences principales ou des résidences secondaires classiques. Nous observons un retour des acheteurs français sur tous les marchés que nous couvrons, dont la Côte d’Azur, la Provence, les stations de montagne (Megève, Courchevel et Chamonix), les stations balnéaires (Dinard, La Baule, Le Touquet, l’Île de Ré et le Bassin d’Arcachon), les régions des lacs (le lac Léman, le lac d’Annecy et le lac du Bourget), les marchés de campagne (le Languedoc-Roussillon, le Pays Basque, la Bretagne, la Normandie) et évidemment les quartiers prisés de grandes villes comme Bordeaux, Lille, Lyon et Nantes. Suite au déconfinement, cette tendance s’est encore accrue avec l’envie de changer sa façon de travailler et de vivre.  Malgré la raréfaction temporaire de clients étrangers, nous restons confiants pour le marché très haut de gamme, à Paris et en régions, car il reste soutenu spécialement par nos clients français les plus fortunés et nos acquéreurs institutionnels.

Des ouvertures d’agences prévues en Pays d’Auge, en Seine-Maritime et à Paris

Face à ce marché très porteur, Sotheby’s International Realty France – Monaco est en train d’élargir encore sa présence considérable en France avec des ouvertures d’agences immobilières prévues en Pays d’Auge, en Seine-Maritime, à Paris (9e arrondissement et 15e arrondissement) dans les mois à venir. 20 ans après l’implantation de notre première agence à Paris, nous sommes aujourd’hui numéro un sur le marché de l’immobilier de prestige français avec 53 agences sur tout le territoire. Nous enregistrons une activité incroyable depuis le début de l’année malgré un contexte délicat car le marché est surtout soutenu par les Français. Ce phénomène devrait se poursuivre sur le 3ème trimestre car nous avons déjà 270 millions d’euros de biens vendus sous contrat en ce moment.

Illustration pratique

Voici quelques exemples de ventes récentes…

  • A Paris 16e (Georges Mandel), un magnifique appartement pour 8 M€
  • A Biarritz, un superbe appartement sur la plage autour de 7 M€
  • A Neuilly-sur-Seine (Les Sablons), un hôtel particulier de 415 m² avec jardin pour 5,35 M€
  • A Caluire, près de Lyon, une splendide maison de maître d’environ 475 m² avec parc, réhabilitée par un architecte de renom, pour 5,25 M€
  • A Nice, un appartement au Palais Maeterlinck pour 4,6 M€
  • Dans le Pays basque, dans le village de Guéthary, une villa très bien située autour de 3,5 M€

… et quelques exemples de de biens à vendre

  • A Paris, dans le 16e arrondissement, un hôtel particulier de près de 650 m², avec jardin, situé Villa Montmorency pour 13,5 M€
  • Près de Montpellier, une folie vénitienne ayant appartenu à la famille Saint-Exupéry pour 6,9 M€
  • Dans le Golfe du Morbihan, l’île privée de Roc’h Ar Hon pour 1,575 M€
Alexander Kraft, Président – Directeur Général de Sotheby’s International Realty France – Monaco.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !