10 choses à savoir pour un déménagement réussi par temps de COVID-19

Demenagement
© adobestock

Les deux périodes de confinement ont fait émerger de nouvelles tendances dans les déménagements. Flatlooker, l’agence immobilière de location 100% en ligne, donne 10 conseils de pros liés à ces nouvelles pratiques.

1/Visites virtuelles: oui

Les visites virtuelles donnent accès à une quantité d’informations très conséquentes, souvent même plus riches que les visites physiques. De plus en plus de professionnels en proposent et 14% des Français1sont désormais prêts à acheter ou louer leur logement 100% en ligne grâce à cet outil. Les visites physiques étant toujours limitées, les agents immobiliers effectuent une pré-sélection des candidats avant de leur donner plus d’informations ou de pouvoir les faire visiter. Avec une visite virtuelle, le futur locataire s’assure de découvrir pleinement le bien en ligne, et s’évite des déceptions futures.

2/Dossier par mail: non sauf chez les professionnels

Sauf si le locataire interagit avec un professionnel de l’immobilier, il ne doit pas envoyer son dossier locatif au premier venu. Chaque année, des futurs locataires à la recherche d’un logement sont victimes d’usurpations d’identités basées sur des dossiers locatifs envoyés par email à des inconnus ! Il est nécessaire de toujours vérifier qui est l’interlocuteur avant d’envoyer des éléments confidentiels

3/Bail et documents: privilégiez la signature électronique

Le bail ainsi que les actes de caution des garants sont désormais acceptés par signature électronique. De nombreux acteurs de l’immobilier pratiquent ces signatures en ligne, ce qui permet au locataire de sécuriser la location à distance. Pour rappel, le bailleur et le locataire ne sont réellement engagés qu’à partir de la signature du bail, il convient donc de pratiquer cette signature le plus tôt possible, afin d’éviter un changement de situation de dernière minute !

4/Paiement: pas avant d’avoir signé le bail

Il est tout à fait possible de faire le règlement des sommes dues pour sa location (loyer, dépôt de garantie, honoraires de location) en ligne. Certaines plateformes de location comme Flatlooker proposent des espaces clients dédiés à cette étape.Avant d’effectuer le paiement, il faut néanmoins vérifier que le site utilisé est reconnu ou bien travaille avec un tiers de confiance de paiement reconnu. Le conseil de Flatlooker : se référer aux avis en ligne ! De manière générale, toute avance ou frais de « réservation » sont interdits dans le cadre de la location à destination d’habitation principale. Un locataire ne doit verser des fonds qu’à partir de la signature de son bail, début de son engagement

5/Assurance habitation: ne pas oublier cette obligation

Depuis quelques années un locataire peut sans difficultés ou scrireuneassurance d’habitation en ligne ou bien par téléphone avec son assureur. De nombreuses assurances en ligne ont également fait leur apparition sur le marché, proposant des facilités d’utilisation au quotidien pour des prix attractifs. Donc ne pas hésiter à comparer avant d’acheter.Pour rappel, tout locataire doit avoir souscrit une assurance habitation avant d’entrer dans les lieux, la vérification sera à coup sûr demandée par le bailleur ou l’agent immobilier

6/Les états des lieux peuvent être réalisés

Dans le cadre d’un état des lieux d’entrée, le locataire peut prouver grâce à son bail, ou autre document de la part du bailleur le motif « impérieux » de son déplacement. Il faudra s’assurer de respecter les règles sanitaires prévues lors de ces rendez-vous. Les personnes titulaires du bail (ou leur représentant par procuration) pourront être présents afin de signer l’état des lieux d’entrée avec l’agent immobilier ou le bailleur, directement sur place. Pendant l’état des lieux, les précautions sont de mise: respect des gestes barrières, aération et lavage des mains fréquents

7 /Les déménagements sont permis

Les déménagements sont autorisés, et le locataire a même la possibilité d’être aidé par des proches (dans la limite de 6 personnes maximum). Il peut être amené à se déplacer d’une région à une autre pour ce motif : Il faudra bien entendu déclarer le déplacement en respectant les règles du confinement via son attestation et conserver une preuve du « besoin de déménager » (bail ou autre document). Les sociétés de déménagements, quant à elles, ont la possibilité d’exercer leur activité : le locataire peut donc faire appel à leur service.

8/La souscription aux contrats (énergie, gaz, internet…)

Concernant les contrats d’énergie (électricité, gaz), là encore la souscription en ligne est possible afin de préparer son emménagement et d’anticiper d’éventuelles actions à mettre en place. Si un déplacement est nécessaire pour activer un compteur, le professionnel pourra se déplacer dans le nouveau logement. Par ailleurs, avec l’installation fréquente des compteurs LINKY, l’activation du nouveau contrat se fait à distance en quelques minutes seulement. Pour internet et la téléphonie, le locataire peut également organiser le déplacement des techniciens si nécessaire car leur déplacement est également autorisé. Petite astuce : se renseigner à l’avance sur les accès aux sous-sols ou locaux techniques, qui sont parfois nécessaires pour l’installation de la Fibre notamment

9/Après le déménagement: pas d’inquiétude

Des petits pépins techniques peuvent arriver dans un logement. Malgré le confinement, les sociétés de travaux et artisans ont le droit de se déplacer pour intervenir sur des réparations nécessaires à l’usage du logement. Il faudra donc avertir le bailleur ou gérant immobilier afin qu’il mandate un professionnel pour solutionner d’éventuels problèmes dans le logement. Par ailleurs, les services de livraison pouvant maintenir leur activité, le locataire peut donc aménager l’intérieur de son logement s’il souhaite se faire livrer de nouveaux meubles !

10/Et pour un départ ? Des aménagements sont possibles

Si le locataire souhaite quitter son logement et qu’il a déposé un congé, quelques dernières étapes restent encore à faire. Des professionnels peuvent être amenés à venir dans son logement : Pour la réalisation de diagnostics, pour une visite par l’agent immobilier pour réaliser des photographies du logement ou bien tout simplement pour l’état des lieux de sortie. Là encore, les déplacements sont autorisés et il faudra respecter les règles sanitaires pour la réalisation de ces rendez-vous. Il peut en outre demander à réaliser l’état des lieux de sortie avant la fin du préavis de départ du logement, même s’il reste financièrement engagé auprès du bailleur.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !