Immobilier : Qu’est-ce qui a changé ou pas depuis le 1er janvier?

© adobestock

APL, Pinel, taxe d’habitation, MaPrime Rénov, RE 2020 … Retrouvez l’essentiel de ce qui a changé ou pas depuis le 1er janvier 2021.

Les aides au logement sont calculées en fonction des revenus

Depuis le 1er janvier 2021, les aides au logement sont calculées et versées « en temps réel ». Concrètement, cela signifie que le bénéfice de ces aides est évalué sur la base de vos ressources actuelles et non plus sur vos revenus N-2. Initialement prévue en 2020, la réforme dite « des APL en temps réel » avait été décalée en raison de l’épidémie de Covid-19.

Le dispositif Pinel est reconduit

L’investissement locatif Pinel, qui ouvre droit à une réduction d’impôt calculée sur le prix d’achat d’un logement neuf ou à réhabiliter, a été reconduit jusqu’en 2022. Vous cherchez à défiscaliser ? Vous pouvez donc toujours en bénéficier. Pour rappel, le dispositif « Pinel » s’applique aux opérations dans les zones dites tendues c’est-à-dire là où l’offre de logements disponibles n’est pas suffisante pour couvrir la demande. Les logements éligibles au dispositif « Pinel » se situent dans les zones A, A bis et B1.

MaPrime Rénov’ élargie à tous

Afin de soutenir la rénovation énergétique des logements, le dispositif MaPrime Rénov devient accessible à tous les propriétaires à compter du 1er janvier 2021. Peuvent désormais bénéficier du dispositif les ménages appartenant aux 2 derniers déciles de revenu, les copropriétés mais aussi les propriétaires bailleurs. Par ailleurs, la nouvelle version du dispositif entend soutenir en particulier les travaux de rénovation globale en ciblant davantage les « passoires thermiques ».

La suppression de la taxe d’habitation se poursuit

En  2021, les 20 % des ménages qui demeurent redevables de la taxe d’habitation bénéficient d’une baisse progressive de leur taxe sur leur résidence principale jusqu’à sa suppression définitive en 2023.

La RE 2020 remplace la RT 2012

Pour lutter contre le réchauffement climatique et faire de la France un pays neutre en carbone d’ici l’année 2050, le Gouvernement met en place une réglementation environnementale plus ambitieuse. Depuis le 1er janvier, la RE 2020 remplace donc la RT 2012 pour les constructions neuves. Qu’est-ce que cela change ?

En plus de la performance énergétique, la réglementation environnementale 2020 prend en compte l’empreinte environnementale du bâtiment et de sa construction et sa production d’énergie. En clair, plus question de se contenter de construire des bâtiments « basse consommation ». Ils doivent être à « énergie positive », c’est-à-dire produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

 

 

 

 

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !