Hosman, la néo-agence immobilière qui vise 10% du marché en 2024

Stanislas de Dinechin, PDG de la néo-agence Hosman est l’invité de Fred Haffner au micro de Mon Podcast Immo.

Hosman, une des startups les plus prometteuses de la « French proptech », vient de lever 6 millions d’euros pour financer son déploiement dans les 15 plus grandes villes françaises. Stanislas de Dinechin, son cofondateur et PDG, explique à Mon Podcast Immo comment il entend « révolutionner l’immobilier » avec sa néo-agence, qui va recruter une centaine de profils dans les prochains mois. Extraits choisis.

Mon Podcast Immo : Quelles-sont les principales villes les plus dynamiques selon vous ?

Stanislas de Dinechin : On peut parler de Nantes, de Bordeaux et de Lyon qui sont des villes qui se portent bien. Lille devient de plus en en plus intéressante et il est bon de rappeler qu’en ce moment la dynamique prend également place à Marseille. Et puis il y a évidemment Toulouse, Nice ou encore des villes du Grand-Est comme Strasbourg. 

Mon Podcast Immo : Hosman est une néo-agence, qu’est-ce que cela signifie ?

Stanislas de Dinechin : La néo-agence consiste à réinventer le service immobilier, notamment le service de vente, pour répondre de la meilleure des manières aux besoins du vendeur et de l’acheteur. Pour ce faire, nous utilisons énormément le digital. Mais il faut retenir que dans l’immobilier, il n’est pas possible de digitaliser à 100% les processus. En effet, nous avons besoin de nous déplacer pour réaliser des estimations de manière précise et pour faire visiter des biens -il est très rare qu’une personne achète un logement sur la base d’une visite virtuelle.

Mon Podcast Immo : Des agences physiques Hosman, c’est prévu ?

Stanislas de Dinechin : Nous n’avons pas besoin d’avoir. Rappelons qu’une vitrine sert à acquérir des mandats, donc à faire venir de potentiels vendeurs dans votre agence, et permet aux acheteurs de voir les biens en vente. La réalité est telle, qu’aujourd’hui 100% des acheteurs s’informent en ligne, sur les plateformes SeLoger ou LeBonCoin. Hosman n’a donc pas besoin d’une boutique physique. 

Mon Podcast Immo : Lorsque Hosman s’installe dans une ville, comment cela s’organise ?

Stanislas de Dinechin : Nous recrutons de manière systématique, lors d’une ouverture, des personnes qui connaissent extrêmement bien le secteur local. Nous leur apportons nos méthodologies, nos outils. Ce qu’il est important de comprendre dans les néo-agences immobilières Hosman est que le service offert est de haute qualité, à un prix fixe de 4 900€. Dans la réalité du métier immobilier, que vous vendiez 40 mètres carrés ou 80 mètres carrés, cela représente la même quantité de travail. Il n’y a pas de raison d’avoir un business model au pourcentage où vous gagnez deux fois plus dans un cas que dans l’autre. Voilà pourquoi notre tarif est fixe, peu importe la taille ou le prix de votre bien. Enfin, nous avons un attachement particulier à l’expérience client surtout lorsqu’il s’agit d’un achat ou d’une vente, puisque dans ces cas-là, nous avons affaire à des personnes étant dans un état émotionnel très fort, avec un enjeu financier élevé. 

Mon Podcast Immo : Que promettent les services Hosman ?

Stanislas de Dinechin : Nous proposons des services de qualité exceptionnelle. Nous fournissons au client tout ce dont il a besoin pour vendre, acheter son appartement avec une très grande fluidité et beaucoup de transparence. Nous travaillons au quotidien, grâce à nos outils digitaux, à mettre un maximum de transparence dans la transaction immobilière pour résoudre la problématique anxiogène que peut avoir une vente. Nous ne sommes pas premium, nous nous adressons à tout le monde, à n’importe quel bien, que ce soit un studio de 9 mètres carrés ou un appartement de 120 mètres carrés (et même une maison) avec un service de haute qualité. 

Mon Podcast Immo : Quels sont vos objectifs à court terme ?

Stanislas de Dinechin : D’ici 2024, nous souhaitons obtenir 10% du marché des transactions en France. Pour ce faire, nous sommes capables d’aller à la conquête de ces marchés assez rapidement. Pour preuves, avec les moyens limités que nous avions jusqu’à présent, nous avons réussi à prendre un peu plus de 2% du marché Parisien et de la première couronne, avec une prise en charge de plus de 300 nouveaux biens par mois. Avec notre levée de fonds de 6 millions d’euros, nous avons de nouvelles ambitions et les moyens d’y arriver beaucoup plus vite. Nous souhaitons, comme je le disais précédemment, ouvrir dans les 15 plus grandes villes de France tout en répliquant ce que nous avons déjà su faire à Paris sur un marché très concurrentiel. 

Mon Podcast Immo : Qui dit expansion dit recrutement, quels profils recherchez-vous ?

Stanislas de Dinechin : Exactement, nous avons besoin de monde pour nous aider à réaliser cette révolution immobilière. Nous souhaitons recruter 100 collaborateurs dans l’année. Plus précisément, nous allons recruter des personnes qui vont nous aider à travailler sur l’innovation pour que l’on puisse continuer à innover au service du vendeur et de l’acheteur. Nous allons également recruter des personnes qui vont nous aider à vendre les biens. Nous recherchons des développeurs informatiques, des personnes qui peuvent nous aider dans les équipes marketing en créant une image de marque et en faisant l’acquisition de potentiels vendeurs. Nous souhaitons accueillir des personnes qui travaillent aux opérations, c’est le cœur de l’innovation chez Hosman et la manière dont on réorganise et industrialise la vente immobilière. Nous allons recruter de manière beaucoup plus massive, des experts au contact du vendeur et de l’acheteur et qui sont les chefs d’orchestre de la vente immobilière (équivalent d’un agent immobilier dans le milieu traditionnel).  

Mon Podcast Immo : « Hosman », d’où vient ce nom ?

Stanislas de Dinechin : Nous voulions un nom simple qui reste en tête. Hosman fait référence au Boulevard Haussmann, une adresse très réputée pour son architecture. Nous en avons simplifié l’orthographe. 

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !