Bruno Rouleau (APIC/ In&Fi Crédits) : C’est quoi la différence entre rachat de crédit et renégociation de crédit ? #9

Mon Podcast Immo reçoit Bruno Rouleau, porte-parole du courtier IN&FI Crédits.

Dans cette série exclusive Mon Podcast Immo, retrouvez les réponses à des questions pratiques sur l’immobilier.

9e épisode : C’est quoi la différence entre rachat de crédit et renégociation de crédit ? Notre expert Bruno Rouleau, porte-parole du courtier IN&FI Crédits, répond à Fred Haffner.

Mon Podcast Immo : Rachat de crédit ou renégociation, c’est quoi la différence et quelle est la bonne solution ?

Bruno Rouleau :  C’est vrai qu’on a une fâcheuse tendance à utiliser des mots sans trop savoir ce que ça recouvre vraiment. Pour être précis, la renégociation d’un crédit consiste à réviser les conditions initiales accordées de votre contrat de prêt. Cela peut être la nature des garanties, le montant ou plus généralement, et surtout ces dernières années le taux d’intérêt, puisque ceux-ci ont fortement décru. Comme il s’agit de modifier un contrat en cours, cela signifie que vous allez discuter avec la banque qui a émis le prêt initialement. Ça se traduit dans la plupart des cas par l’édition d’un avenant au contrat.

A contrario, le rachat de crédit est la reprise du crédit initialement octroyé par une banque par une autre banque. Vous en profiterez peut-être pour là aussi modifier des éléments du prêt, mais cela fera l’objet d’un nouveau contrat de prêt émis par une autre banque.

Mon Podcast Immo : Cela doit se faire obligatoirement sur la base du prêt initial ?

Bruno Rouleau : Non, pas forcément. Vous pouvez en profiter pour modifier plein d’éléments par rapport au contrat initial. Peut-être que votre situation professionnelle s’est améliorée et que vous souhaitez en profiter pour raccourcir la durée d’amortissement. Peut-être avez-vous bénéficié d’une donation et vous souhaitez minorer le montant du prêt. Si cela se passe dans le cadre de votre contrat initial, cela peut passer par un remboursement anticipé partiel prévu au contrat ou faire de cette situation l’occasion d’une refonte totale du contrat.

Par ailleurs, il peut y avoir peut-être aussi l’opportunité de reprendre d’autres encours de crédit, comme des prêts à la consommation souscrits entre temps pour des travaux ou une voiture. Selon le montant et la stratégie de la banque, il faudra alors sans doute passer par la case « regroupement de crédits ». ce mécanisme, encore différent des autres évoqués, consiste à regrouper tous vos crédits en une seule ligne et d’étaler tout votre endettement sur une durée plus longue pour alléger le poids de vos remboursements. Votre banque ne fera peut-être pas cela et il vous faudra alors passer par un organisme spécialisé, souvent filiale d’une grande banque.

Mon Podcast Immo :  Cela vaut toujours le coût de renégocier son prêt si les taux baissent ?

Bruno Rouleau : Ça se calcule. Déjà il faut que votre banque accepte de le faire, car cette baisse des taux va rendre le contrat moins rentable pour elle. Elle va sans doute essayer de compenser cette perte de rentabilité par d’autres contreparties commerciales qui compenseront le manque à gagner : contrat d’assurance supplémentaire, ouverture d’un contrat d’épargne, rapatriement de contrats détenus à l’extérieur… Si la renégociation s’effectue sans trop de modifications sur le contrat, un simple avenant, facturé bien évidemment, suffira. S’il y a beaucoup de modifications ou si vous procédez à un rachat par une autre banque, il faudra tenir compte du différentiel de coût et pas seulement de taux. Car n’oubliez pas de penser qu’il va falloir acquitter des indemnités de remboursement anticipé, une levée des garanties, une reprise de nouvelles garanties par la nouvelle banque, des frais de dossier…. Ce qui devait être une superbe affaire peut s’avérer être une opération coûteuse avec surtout une avance de fonds à faire de suite. 

On a pour habitude de dire qu’il faut que vous soyez dans le premier tiers de la durée de remboursement du prêt et avec un différentiel d’environ 1% sur le taux. Mais ce n’est qu’un repère car avec le niveau de taux actuel, ce sont les accessoires (assurances, frais de dossier, garanties…) qui vont faire tout l’intérêt, ou pas, de l’opération.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo