Quelles sont les grandes villes où les prix immobiliers ont explosé en 2021 ?

Immobilier Brest
© adobestock. A Brest, les prix de l'immobilier ont progressé de 14% en 1 an.

Dans la plupart des villes françaises de plus de 100 000 habitants, les prix ont continué d’accélérer en 2021. Alors, quelles sont-elles? Le point avec SeLoger.

À l’issue de l’année passée, le prix de l’immobilier hexagonal a fini en légère hausse dans l’ancien (+ 0,8 % sur 1 an). Dans la plupart des villes françaises de plus de 100 000 habitants, les prix ont toutefois continué d’accélérer. SeLoger fait le point sur les villes où la hausse aura été la plus marquée en 2021.

Des prix en hausse de plus de 17 % sur 1 an à Tours et à Angers

« En 2021, les prix des appartements ont augmenté dans la quasi-totalité des villes de plus de 100 000 habitants, au moins aussi rapidement qu’en 2020 », relève Michel Mouillart, porte-parole du Baromètre LPI-SeLoger.

Dans la grande majorité des métropoles françaises, les prix de l’immobilier s’orientent donc largement à la hausse sur l’année 2021. La fulgurance des augmentations de prix, qui y ont été relevées, fait toutefois ressortir deux villes. Il s’agit tout d’abord de Tours. Dans celle que l’on surnomme la ville blanche et bleue, c’est, en effet, la hausse qui prévaut. Jugez plutôt, selon les informations du Baromètre LPI-SeLoger, à fin 2021, le prix au m² à Tours accuse pas moins de +17,5 % d’augmentation pour atteindre 3 197 €. Même constat dans la préfecture du Maine-et-Loire : le prix immobilier à Angers enregistre +17,4 % de hausse sur 1 an. Pour acheter dans l’Athènes de l’Ouest, comptez en moyenne 3 351 € du mètre carré.

+14 % de hausse annuelle sur le prix de l’immobilier à Brest en 2021

Vient compléter notre tiercé gagnant des villes de plus de 100 000 habitants où les prix des logements ont flambé en 2021 celle que l’on surnomme la Cité du Ponant : le prix immobilier à Brest totalise +14 % de hausse sur 1 an au terme de l’année passée. Pour devenir propriétaire dans le deuxième port militaire de France (juste après Toulon), comptez aux environs de 2 263 €/m². Toutes choses étant égales par ailleurs, il est intéressant de constater qu’en 2020, Brest figurait en tête du top 5 des grandes villes où le prix de l’immobilier avait augmenté le moins vite. Comme quoi, immobilièrement parlant, les années passent et ne se ressemblent pas…

En 2021, la hausse du prix de l’immobilier ancien se limite à +0,8 % sur 1 an. À titre de comparaison, l’année 2020 s’était achevée sur une hausse annuelle de +6,5 %. En 2019, l’augmentation du prix de l’immobilier hexagonal avait atteint + 4,8 % et en 2018, les prix des logements avaient progressé de +3,4 %…

De 10 à 12 % de hausse à Reims, Grenoble, Orléans et Aix-en-Provence

Les sept autres places de notre dixtuor des métropoles où les prix des logements ont le plus augmenté en 2021 sont occupées par :

  • Aix-en-Provence : + 12 % / 4 724 €/m²
  • Orléans : + 11 % / 2 638 €/m²
  • Grenoble : + 10,5 % / 2 887 €/m²
  • Reims : + 10 % / 2 963 €/m²
  • Villeurbanne : + 8,3 % / 4 149 €/m²
  • Paris : + 7,9 % / 11 591 €/m²
  • Amiens : + 6,4 % / 2 445 €/m²

Les 3 villes* où les prix ont le moins progressé (voire, ont reculé) en 2021

  1. Mulhouse : – 3,1 % sur 1 an / 1 707 €/m²
  2. Le Mans : – 1,9 % / 1 877 €/m²
  3. Limoges : + 1,6 % / 1 663 €/m²

(*) de plus de 100 000 habitants

En 2021, les prix – signés – des appartements ont augmenté de plus de +10 % sur 1 an dans ¼ des villes de plus de 50 000 habitants. Ils ont, en revanche, reculé dans 11 % de ces villes.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo
5089