Comment le métier d’agent immobilier devra-il évoluer ?

Agent Immobilier
© adobestock

Lors du salon RENT 2021, Thomas Lepelaars, CEO de Nodalview et Virgile Taudière, chargé de communication et marketing chez Laforêt ont animé un atelier sur l’agent immobilier de demain. Dans cet article, ils reviennent sur l’année 2021 et vous expliquent comment exploiter le digital pour vous différencier en 2022.

L’immobilier se porte très bien

2021 est une année record pour l’immobilier français avec 1 200 000 transactions sur le marché de l’immobilier ancien. En toute logique, un tel record de vente devrait rassurer les acteurs de l’immobilier. Pourtant, les pires crises arrivent quand on s’y attend le moins.

L’entreprise Kodak, par exemple, a connu un succès fulgurant pour sombrer dans l’oubli en 2012.  Elle a déposé le bilan alors qu’elle était leader sur son marché. Depuis cet épisode, on parle communément de « l’effet Kodak » pour signifier le risque considérable que prend une entreprise en ne digitalisant pas ses processus.

Aujourd’hui, aucun secteur n’échappe à la règle. C’est le cas aussi de certains agents immobiliers qui continuent de travailler avec les méthodes d’antan refusant de s’adapter au changement. Et pourtant, la révolution digitale a donné les plein pouvoirs au consommateur. Celui-ci veut désormais être compris et que l’on réponde à sa demande dans les meilleurs délais. Mais comment satisfaire au mieux les besoins de ces futurs acheteurs et vendeurs de l’immobilier ? La visite virtuelle illustre bien cet exemple. Aujourd’hui 80% des acheteurs souhaitent pouvoir visiter virtuellement un bien et seulement 15% des agents proposent ce service.

L’émergence de nouveaux business models

Aujourd’hui, dans l’immobilier, de nouveaux business modèles émergent. Purple bricks au Royaume-Uni, Zillow aux États-Unis ou encore Compass qui est un tout nouveau concept de brokers 100% digital. Plus près de chez nous, il y a les pure players digitaux, les conseillers indépendants et cette nouveauté, les iBuyers qui font des offres d’achats instantanées sur des biens.

Le constat est évident : le modèle de vente classique est révolu. Et ce, d’autant plus que l’immobilier a dû se réinventer pour faire face à la crise. 

Certains ont bien supporté la crise du Covid-19 car les outils digitaux nécessaires pour survivre étaient déjà en place. C’est le cas de Laforêt Nord Deux-Sèvres.

  • Scorimmo leur a permis de gérer leurs leads via un centre d’appels premium qui s’occupe ensuite de les transférer au négociateur. 
  • A l’aide d’ipads reliés au cloud ou encore à des imac, les négociateurs ont pu travailler de chez eux comme s’ils étaient en agence.  

Grâce à ces outils, en 2020, l’agence immobilière Laforêt Nord Deux-Sèvres a dépassé les 500 transactions sur l’immobilier ancien.

La solution n’est donc pas, comme certains le craignent, de passer au 100% digital mais plutôt de permettre aux agents immobiliers de continuer à exercer leur métier en utilisant des leviers digitaux. A quoi leur sert le digital ? A mieux faire ce qu’ils font déjà aujourd’hui !

À quoi ressemble l’agent immobilier de demain?

L’agent immobilier de 2022 est le même que celui de 2021!  C’est un professionnel qui connaît son secteur sur le bout des doigts, qui maîtrise son marché et qui est sur le terrain.

Tous les pros le savent : ce qui fait en plus la différence sur le terrain, c’est l’humain. Le défi de l’agent immobilier de demain sera donc de parvenir à valoriser son savoir-faire auprès des clients acheteurs et vendeurs.

Le social selling, c’est-à-dire l’utilisation des réseaux sociaux dans une démarche d’acquisition de clients, va permettre de se mettre en avant comme un expert local, d’être régulièrement présent sur plusieurs canaux et de favoriser les prises de contact spontanées.

Aujourd’hui, pour réinventer ses techniques de vente, il est nécessaire de créer un tunnel de vente moderne. L’agent immobilier doit donc faire la promotion de ses services sur les portails immobiliers ou sur les réseaux sociaux. Cela devrait lui permettre de générer de l’intérêt et de multiplier ses prises de contact.

Pour qualifier ces contacts, l’agent immobilier doit pouvoir leur apporter une expérience qualifiante immersive : la visite virtuelle guidée, et réaliser ensuite une visite physique avec un ou deux acheteurs ultra qualifiés.

Pour conclure, en 2022, les agents immobiliers peuvent donc continuer à faire ce qu’ils font mais d’une manière simplement plus efficace et dans l’air du temps ! 

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo