Journée de la femme : Non, elle n’ont toujours pas le même pouvoir d’achat immobilier que les hommes

Journée des Femmes
© adobestock

C’est la Journée internationale des droits des femmes ! Alors, qu’en est-il du côté du pouvoir d’achat immobilier? Les femmes peuvent-elles acheter autant de m² que les hommes ? La réponse avec une enquête SeLoger.

En termes de pouvoir d’achat immobilier, les femmes sont loin d’égaler les hommes. Parce qu’elles gagnent souvent moins que les hommes, les femmes peuvent – mécaniquement – acheter moins de mètres carrés et depuis 25 ans, le fossé qui sépare les acheteurs d’un bien immobilier en fonction de leur sexe ne cesse de se creuser à votre détriment, mesdames !

Immobilier : une femme peut acheter 4 % de moins qu’un homme

L’étude SeLoger montre que la gent féminine dispose d’un pouvoir d’achat immobilier de 4 % inférieur à celui du sexe dit fort. Hommes et femmes sont donc loin d’être égaux face à l’achat immobilier. Jugez plutôt, en 2022, alors que le prix au m² en France se situe aux alentours de 3 012 euros, l’enquête nous apprend que là où un homme peut, en moyenne, s’offrir 51 mètres carrés, une femme doit, quant à elle, se contenter de 49 mètres carrés.

Le niveau de salaire en cause

L’origine de cet écart (2,4 m²) est à rechercher du côté de l’inégalité salariale hommes/femmes et d’un accès aux postes les mieux rémunérés moins fréquent pour les femmes. Selon l’Insee, les femmes ont ainsi deux fois moins de chances que les hommes de décrocher les 5 % de jobs les mieux rémunérés. En 2022, le revenu médian masculin atteint 21 315 € alors que, sur la période étudiée, le revenu médian féminin se limite à 20 696 €.

A noter : en 2019, le « revenu salarial moyen » des femmes était inférieur de 22,3 % à celui des hommes (Source : Insee).

Un écart qui ne cesse de se creuser entre acheteurs et acheteuses

Tout comme les inégalités salariales, le fossé qui sépare le pouvoir d’achat immobilier des hommes de celui des femmes ne date pas d’hier. Pire, les chiffres, que nous avons collectés, indiquent que la dichotomie qui caractérise le pouvoir d’achat immobilier selon le sexe du futur propriétaire s’intensifie ! 

En 1996, alors que le prix au mètre carré en France ne dépassait pas, en moyenne, les 998 €, un homme ne pouvait s’offrir que 1,7 m² de plus qu’une acheteuse d’un logement. Pour autant, il est intéressant de constater que c’est en 1999 que le pouvoir d’achat immobilier féminin a été le plus en retrait du pouvoir d’achat immobilier masculin. À cette époque, un homme pouvait acheter 3,8 mètres carré de plus qu’une femme. 

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo