Dominique Boussuge (Institut International des Experts) : Pathologies du bâtiment, les risques d’effondrement

Mon Podcast Immo reçoit Dominique Boussuge, Présidente de l’Institut International des Experts.

Dominique Boussuge est experte technique et scientifique en ouvrages bâtis et ouvrages d’arts et pathologiste internationale. Elle aborde aujourd’hui les importants risques d’effondrement qui menacent près de la moitié des immeubles des centre-ville, dans cet épisode de Mon Podcast Immo.

Mon Podcast Immo : C’est quoi un fonti ? 

Dominique Boussuge : Un fonti est un trou qui se forme. A l’époque, pour construire nos immeubles en pierre, nos anciens venaient creuser des galeries dans le sol pour extraire la pierre, la faire remontait à la surface et construire des immeubles. Lorsque la guerre 39-45 est arrivée et ils ont laissé les galeries dans le sous-sol. Nous construisons actuellement beaucoup d’ouvrages au-dessus de cette terre où il y a des galeries en dessous. Le poids vient fragiliser la terre qui ainsi se fragilise et créée un fonti. 

Mon Podcast Immo : Que faire pour les renforcer et éviter les effondrements d’immeubles ? 

Dominique Boussuge : Il faudrait combler les galeries, mais peu de gens ont connaissance de celles-ci dans leurs sous-sols. Pour repérer ces galeries, il faut consulter le site géorisque.gouv.fr. C’est un site qui parle de cavités sous-terraines. 

Mon Podcast Immo : Que faire si l’on se rend compte que l’on a des galeries chez soi ? 

Dominique Boussuge : Si c’est le cas, il faut faire des injections de béton spécial ou de résine pour venir boucher ces cavités. Il faut savoir que le propriétaire d’une parcelle est aussi propriétaire de son sous-sol. Il sera donc à lui de venir les combler. 

Mon Podcast Immo : Une fois les galeries comblées, y a-t-il un entretien ou des vérifications à faire ? 

Dominique Boussuge : Alors non, du moment que la cavité est comblée il n’y en a pas besoin. Mais il faut savoir que les cavités courent sous plusieurs constructions, sur plusieurs kilomètres. Si nous avons comblé, peut-être que cela va déstabiliser l’immeuble d’à côté. Ce qu’il faudrait c’est que l’état lui-même comble ces galeries une bonne fois pour toute. 

Mon Podcast Immo : Y en a-t-il beaucoup ? 

Dominique Boussuge : Tous les centres-villes construits en pierres ont forcément des galeries à proximité. Nos anciens, sans véhicules, venaient extraire la pierre et faisaient des galeries juste à côté des centres-villes. Dans tous les centres-villes en France, il  a plus de 40% à 50% de galeries en sous-sol par ville. 

Mon Podcast Immo : C’est un chantier titanesque qui va durer longtemps et coûter beaucoup ? 

Dominique Boussuge : Exactement, c’est pour cela que ça n’est pas fait. On attend que le fonti arrive, c’est-à-dire le ciel, le toit de la galerie s’effondre. On attend toujours la catastrophe. Les copropriétés que j’accompagne sur Paris en ont généralement minimum pour 100 000€ pour combler le fonti. Pour ne parler que de la capitale vous avez le 18e, le 19e et le 20e arrondissements qui sont construits que sur des carrières. 

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo