Immobilier Biarritz : La villa de l’ex gendre de Poutine sur la liste des biens gelés

Guerre en Ukraine et gel des avoirs russes en France. A Biarritz, la villa Alta Mira appartenant à Kirill Chamalov est désormais sur la liste des biens immobiliers dont la vente est gelée.

Villa Alta Mira

© GAIZKA IROZ AFP.

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

La villa Alta Mira gelée par l’Etat Français

Une villa de Biarritz appartenant à l’ex-gendre du président russe Vladimir Poutine a été placée par Bercy sur la liste des biens immobiliers « gelés » car ils appartiennent à des personnalités sanctionnées par l’Union européenne pour leur proximité avec le pouvoir russe.

Mi-mars trois hommes qui s’étaient introduits par effraction dans la villa Alta Mira appartenant à Kirill Chamalov, et y avaient déployé le drapeau ukrainien, avaient fait l’objet d’un rappel à l’ordre à l’issue de leur garde à vue, en raison de cette « violation de domicile ».

Cette villa figure désormais sur la liste, régulièrement actualisée par le ministère de l’Economie et des Finances, des biens immobiliers appartenant aux plus de 500 personnes et entités sous le coup des sanctions prises par l’Union européenne après l’invasion de l’Ukraine par la Russie et faisant l’objet d’un gel pour empêcher leur vente.

La villa de l’ancien gendre de Poutine Kirill Chamalov visitée par des militants anti-régime russe

Son propriétaire Kirill Chamalov est présenté par les médias internationaux comme l’ancien gendre du président russe après son mariage avec Katerina Tikhonova, cadette de M. Poutine.

Selon une source proche du dossier, parmi les trois hommes qui avaient pénétré dans cette villa figurent l’activiste local russophile Pierre Haffner, aussi connu comme « gilet jaune », et un homme se présentant comme opposant au régime de Vladimir Poutine.

Dans une vidéo que le militant local avait postée sur YouTube, on voyait l’un des deux hommes déambuler dans l’immense demeure construite à flanc de falaise sous Napoléon III et disposant d’une vue imprenable sur l’océan. « Cette maison a été achetée avec de l’argent volé par Poutine, par sa mafia, au peuple russe et aux peuples opprimés par la Russie de Poutine« , disait-il en commentaire.

Sur une autre vidéo, également postée sur YouTube, le deuxième homme mis en cause brandissait le drapeau ukrainien sur l’une des deux terrasses de la villa, le film portant des sous-titres tels que « victoire à Biarritz. Prise du palais de Poutine ».

Fin février, l’extérieur de la Villa Suzanna, une demeure de style Art Déco également bâtie face à l’océan à Anglet près de Biarritz, appartenant à une société civile immobilière aux noms de l’ex-épouse du président russe Lioudmila et de son mari l’homme d’affaires russe Arthur Ocheretny, avait été dégradé.