Professionnels de l’immobilier : Continuez à vendre pendant vos vacances

Vous êtes sur le point de décrocher mais vous avez peur de louper des ventes pendant vos vacances ? Suivez des conseils de Jonathan Voogt, coach immobilier chez Expertimo.

Les conseils de Jonathan Voogt, coach immobilier pour continuer à vendre pendant les vacances.

© DR

Jonathan Voogt, coach en immobilier chez Expertimo livre ses conseils de vacances aux professionnels de l'immobilier.

Temps de lecture estimé : 7 min

Être un professionnel de l’immobilier est à la fois excitant et gratifiant. Le hic, lorsque l’on est entrepreneur, est qu’il reste difficile de prendre des vacances. Ou en tout cas de « vraies » vacances.

Bien sûr, une coupure est parfois essentielle pour se ressourcer, retrouver de l’énergie et revenir au bureau avec des idées neuves.

Le problème est que, pendant ce temps, des ventes vous échappent et des prospects vont voir ailleurs.

Il va falloir anticiper le manque à gagner pour profiter de votre temps libre. Ou, mieux : continuer à vendre pendant vos vacances à la plage, à la montagne ou bien où que vous le souhaitiez !

Jonathan VOOGT, coach immobilier chez Expertimo vous offre 5 conseils pour continuer à vendre en vacances.

Planifier en amont

Le succès d’une entreprise immobilière repose sur une bonne prospection. Ce n’est pas un secret, le temps passé sur le terrain influence directement votre chiffre d’affaires.

Il s’agit évidemment d’un temps que vous n’avez pas lorsque vous êtes en vacances mais, appuyez sur pause un instant : nous sommes au XXIème siècle.

Une bonne prospection est à la fois physique et digitale.

Lorsque vous n’êtes pas sur place, laissez travailler autant que possible sur votre marketing digital en planifiant vos publications en amont.

Publier du nouveau contenu régulièrement vous permet d’être vu sur votre secteur, donc connu et de vous créer petit à petit une image d’expert local en immobilier.

En d’autres termes, qui dit nouveau contenu dit nouveaux prospects … et donc futures ventes !

Vous disposez pour cela de plusieurs outils, dont voici les principaux :

  • Site Internet : si vous avez un blog, planifiez vos articles avant de partir, ils seront postés automatiquement pendant vos vacances.
  • Réseaux sociaux : tous les réseaux sociaux permettent de programmer des publications ou d’installer un chatbot capable de répondre aux questions fréquentes ou de prendre un message. Au besoin, investissez dans un outil d’inbound marketing comme HubSpot.
  • Newsletters : vendre, ce n’est pas que faire entrer de nouveaux prospects, mais aussi fidéliser ou « réchauffer » votre clientèle. Les Newsletters sont un moyen simple d’y parvenir, et vous n’avez aucun besoin d’être sur place !

Pensez également aux techniques de prospection immobilière passives que nous vous présentons dans notre guide sur la prospection immobilière.

Une annonce dans un journal, un panneau publicitaire, une pub dans les médias traditionnels (radio, télé, cinéma) et des publicités en ligne bien ciblées (Google Ads, Facebook, Instagram, etc.) sont autant de bons petits soldats qui font rentrer de nouveaux prospects dans votre processus de vente pendant que vous prenez le soleil.

Automatiser ce qui peut l’être

Ce conseil rejoint sans nul doute le précédent, mais il va plus loin en passant les tâches qui peuvent l’être en pilote automatique.

On pense bien sûr tout de suite aux réponses automatiques et aux tunnels de vente, mais ce n’est pas tout.

Une plateforme de marketing tout en un vous simplifiera largement la tâche en vous permettant d’avoir une entreprise immobilière automatisée en ligne, la complexité des tunnels de vente en moins.

Utilisez-la par exemple pour automatiser vos campagnes de mailing et créer passivement des listes d’e-mails avec vos vendeurs et vos acheteurs.

Vous passerez moins de temps sur ces tâches essentielles, tout en bénéficiant d’un meilleur suivi. À court terme, vous profitez de vos vacances en toute sérénité.

À votre retour, vous dégagez du temps pour des tâches à forte valeur ajoutée comme la prospection physique. Qui dit automatisation dit efficacité : commencez tout de suite !

Déléguer pour mieux vendre pendant les vacances

C’est souvent la partie la plus délicate pour les professionnels de l’immobilier. Qui mieux que vous connaît votre clientèle, ses besoins et les particularités du marché ?

Pourtant, certaines actions ne peuvent ni être planifiées, ni automatisées. L’humain reste au centre de nos professions, et c’est tant mieux !

Si votre travail de fond (prospection, fidélisation de la clientèle, planification de vos congés) a été bien fait, le téléphone devrait sonner et votre boîte mail se remplir durant votre absence.

Un prospect ou un client hésitant peut facilement s’occuper une ou deux semaines avec une bonne FAQ et des réponses automatiques bien pensées.

Le même vendeur ou acheteur potentiel déterminé n’attend qu’une chose : signer un compromis ou un mandat de vente aussi vite que possible.

Voici, par ordre de préférence, les personnes à qui déléguer les tâches urgentes et/ou à faible valeur ajoutée (après un briefing complet de vos méthodes de travail, cela va de soi) :

  • Un partenaire ou collègue de confiance, qui connait votre entreprise, le marché immobilier local et vos habitudes de travail (comment traiter les objections de vos prospects par exemple). Loin de n’être qu’un joker, il peut s’occuper du phoning en votre absence !
  • Un agent immobilier de confiance, qui connait lui aussi le marché immobilier local et sera intéressé de travailler pour vous à temps partiel pendant quelques semaines pour un montant forfaitaire ou à la commission.
  • Un assistant virtuel, qui peut se trouver n’importe où dans le monde pour peu d’avoir un français impeccable et d’être briefé en détails avant votre départ. Idéalement, faites un essai à l’avance, bien avant de partir en vacances. Vous aurez alors la possibilité d’ajuster ce qui doit l’être. Cette solution est, au moins dans un premier temps, à réserver aux tâches administratives et basiques.

Anticiper les urgences et les imprévus

Difficile de tout anticiper. Après tout, une urgence ou un incident ne prévient que rarement à l’avance ! Pour vous simplifier au maximum la vie et continuer à vendre pendant vos vacances le plus passivement possible, rédigez un plan d’action pour les cas les plus probables que vous transmettrez à votre personnel ou autre personne à laquelle vous comptez déléguer.

L’idéal est de séparer votre liste entre les cas qui peuvent attendre votre retour et ceux qui nécessitent une intervention rapide.

Dans ce cas, indiquez la personne à contacter pour s’en occuper (vous êtes cette personne en cas d’urgence seulement).

Vous pouvez également prévoir de déléguer les prises de décision dans des cas particuliers.

Pour vous rassurer, vous pouvez enfin créer une adresse e-mail « en cas d’urgence » (et en cas d’urgence seulement), que vous vous autoriserez à consulter une fois par jour.

Profiter du bouche à oreille

Nous le savons tous, l’immobilier, c’est avant tout du local. Depuis une plage à Copacabana, il est difficile de parler de son entreprise autour de soi. Quoique.

Si vous êtes en vacances dans votre région ou si vous partez dans un endroit avec beaucoup de français (club, destination populaire, etc.), n’hésitez jamais à parler de votre activité.

Après tout, on a tous besoin d’un bon agent immobilier à un moment ou à un autre et une cousine ou un cousin de votre voisin de bungalow habite peut-être à deux pas de votre zone de chalandise !

Pour résumer, pour un professionnel de l’immobilier, continuer à vendre pendant ses vacances tient avant tout à une bonne organisation, à connaître les personnes sur qui compter et à basculer, quelques jours ou semaines durant, sur les techniques de prospection passive et/ou digitale.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo