BCE : La hausse de ses taux directeurs changera-t-elle la donne pour les emprunteurs?

Face à l’inflation galopante, la BCE a pris une décision historique : relever ses trois taux directeurs de 0,50 point. Cette décision changera-t-elle vie des emprunteurs ?

La La Banque centrale européenne (BCE)

© adobestock

La Banque centrale européenne (BCE) relève ses trois taux directeurs de 0,50 point

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

La Banque centrale européenne (BCE) s’est réunie ce jeudi pour acter officiellement l’augmentation de ses taux d’intérêts de 50 points de base. Une première depuis 11 ans ! En effet, depuis cette date, l’institution de Francfort n’y avait pas touché. Mais face à l’inflation galopante, l’organisme financier a dû agir. Le principal taux d’intérêt passe donc de -0,50% à zéro. Et c’en est donc fini de l’ère des taux négatifs entamée en 2014 !

Une remontée des taux annoncée il y a déjà plusieurs semaines

Cette nouvelle, n’en est finalement pas une. La remontée des taux a été annoncée par Christine Lagarde il y a déjà plusieurs semaines. L’annonce de ce 21 juillet confirme uniquement ce que l’on savait déjà.

La hausse est toute fois plus importante que prévue : les marchés et les banques s’attendaient plutôt à une augmentation de 0,25 point seulement. Ils avaient néanmoins déjà anticipé ce mouvement haussier. Pour preuve, les taux auxquels les banques prêtent à leurs emprunteurs ont déjà rapidement augmenté depuis mars dernier.

Vers des taux à 2,25 % sur 20 ans à l’automne ?

« Cette augmentation de 0,50% ne va drastiquement pas changer la vie des emprunteurs, qui subissent déjà depuis plusieurs mois les hausses répétées et rapides de la part des banques. Nous sommes sur une inflation quotidienne depuis un moment maintenant, et cela n’est pas près de s’arrêter. Il n’est pas du tout improbable que les moyennes que nous connaissons aujourd’hui, qui tournent autour de 1,90% sur 20 ans, soient autour de 2,25% à l’automne. Reste à savoir si une nouvelle hausse des taux de la BCE sera programmée ou non à l’automne prochain », prévient Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.

Cette augmentation de 0,50% ne va drastiquement pas changer la vie des emprunteurs, qui subissent déjà depuis plusieurs mois les hausses répétées et rapides de la part des banques. Reste à savoir si une nouvelle hausse des taux de la BCE sera programmée ou non à l’automne prochain.
Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux