Gestion locative : Oqoro (ex Mon Bel Appart) lève 7 millions d’euros

Depuis 3 ans, Mon Bel Appart tente de simplifier la gestion locative et de devenir un vrai tiers de confiance entre propriétaires et locataires. Pour continuer à se développer, la marque change de nom et lève 7 millions d’euros.

Les fondateurs d'Oqoro

© DR.Oqoro

Adrien Faure, Pierre Cloarec et Alexandre Pourchoux

 1
Temps de lecture estimé : 5 min

Mon Bel Appart n’était au départ qu’une aventure entre amis … Un outil destiné à faciliter la vie de 3 jeunes investisseurs locatifs en herbe. En 3 ans, Adrien Faure, Pierre Cloarec et Alexandre Pourchoux ont construit, brique par brique, une solution 100 % digitale pour offrir aux propriétaires/bailleurs un service de gestion locative plus réactif et moins cher que les agences traditionnelles.

La start-up gère aujourd’hui plus de 3 000 lots répartis sur 15 agglomérations, compte 50 collaborateurs, tous basés à Lyon  et, pour continuer à accélérer sur la Tech et élargir son rayonnement national, change de nom. Mon Bel Appart devient Oqoro. Un nom inspiré de la locution « au cœur de ». Avec Oqoro, la start-up réaffirme ainsi sa position centrale entre les propriétaires et les locataires, gage de confiance d’une relation à long terme !

« Une décision difficile mais nécessaire, explique Adrien Faure, CEO et co-fondateur d’Oqoro. Notre activité évolue. Et notre clientèle aussi. Mon Bel appart ne correspondait plus à notre offre. Oqoro est plus institutionnel et plus adapté pour attaquer différents marchés. » 

Au départ, un outil 100 % digital destiné à la gestion locative de bien meublés à Lyon

C’est parce qu’ils avaient du mal à gérer leurs biens immobilier en location qu’Adrien Faure, Pierre Cloarec et Alexandre Pourchoux ont lancé en 2019 Mon bel Appart : une agence immobilière digitale spécialisée dans la gestion locative de biens meublés à Lyon.

 « Pierre, Alexandre et moi-même, nous connaissons depuis longtemps, précise Adrien Faure. Après avoir acheté nos résidences principales on a commencé à faire de l’investissement locatif. On a privilégié l’achat d’appartements meublés. Et là, on s’est vite rendu que la gestion quotidienne nous prenait un temps fou ! »

Les 3 amis cherchent alors une agence immobilière pour les décharger et, malheureusement, ils déchantent. Trop chères, mal outillées peu réactives…, aucune d’entre elles ne propose le service qu’ils recherchent.

« Pour être rentable sur ce type de colocation en appartement avec des petits loyers et beaucoup de turn-over, l’agence devait imposer des tarifs élevés et, de notre côté, lorsqu’on faisait nos calculs le tarif de gestion dégradait considérablement la rentabilité, reprend Adrien Faure. Ce n’était pas jouable. Mon Bel Appart est donc né pour répondre d’abord à une problématique personnelle.»

Venant du monde de la Tech, Adrien Faure, Pierre Cloarec et Alexandre Pourchoux  développent alors leurs propres outils pour simplifier la gestion locative et offrir aux propriétaires et aux multipropriétaires, grâce au digital, un service de meilleure qualité : plus réactif et deux fois moins cher que les agences traditionnelles. L’astuce ? Le propriétaire dispose d’un coffre-fort numérique dans lequel il a accès à tous les documents concernant la gestion et les informations financières de son bien.

Un an après, Mon Bel Appart ouvre à Grenoble, Clermont-Ferrand et Dijon 

Très vite, le service adapté à cette clientèle jeune, née dans le digital, prend … Mon Bel Appart ouvre à Grenoble, Clermont-Ferrand et Dijon : 3 villes très étudiantes à proximité de Lyon. En novembre 2020, afin d’avoir les moyens de se développer dans d’autre villes, Mon Bel Appart réalise une 1ère levée de fonds de 1M€ (la moitié de la somme auprès de ses clients, des investisseurs propriétaires et, l’autre moitié, auprès d’investisseurs tels que Stéphane Treppoz (AOL, Sarenza, ISAI) et Stéphane Guinet (Assurland, Axa, Kamet). Mon Bel Appart ouvre ainsi à Bordeaux, Paris, Lille …

La start-up revoit sa cible. Fini la location meublée, Mon Bel appart prend en charge tout type de biens, meublés ou nus.

7 M€ pour développer des projets et peut-être ouvrir l’international

Déjà soutenu par un board composé de personnalités reconnues du secteur, Benjamin Ducousso, co-fondateur & CEO  Wizbii et Thibaut Remy, CEO Meilleurs Agents / Aviv Seller Group, Oqoro vient de lever 7 M€ auprès d’ISAI, fonds d’investissement ayant investi dans les startups BlaBlaCar, 360Learning, Malt ou encore Alma. Des entrepreneurs reconnus de l’immobilier ont également participé à ce tour de table : Sophie Desmazières et Guillaume Poitrinal.

« Aujourd’hui, notre mission est simple : réconcilier les propriétaires et les locataires en se plaçant comme un (vrai) tiers de confiance, confirme Adrien Faure. Nous mettons de la technologie au service de l’humain pour offrir un service, simple, réactif et transparent aux propriétaires. Notre solution est largement plébiscitée par les utilisateurs avec plus de 95% d’avis positifs et des notes moyennes de 4,6/5 sur Google et Trustpilot, notamment grâce à nos tarifs moins chers qu’une agence traditionnelle : 4,9 % TTC des encaissements sur une gestion complète, avec un accès à la plateforme. »

Simplifier toujours plus l’expérience utilisateurs

Avec cette manne financière, les 3 co-fondateurs ont des projets plein la tête : déployer leur service dans les 50 plus grandes métropoles françaises, élargir leur clientèle (foncières, locaux commerciaux…), aller toujours plus loin dans les fonctionnalités qui permettent de simplifier la vie des utilisateurs et, un jour peut-être, s’exporter hors de nos frontières. Ils travaillent actuellement à la création d’un nouvel outil d’état des lieux, destiné améliorer les comparatifs et le suivi (avec une centaine de photos prises dans le même ange entre l’état des lieux d’entrée et de sortie) pour limiter les conflits entre propriétaires et locataires.

Notre mission est simple : réconcilier les propriétaires et les locataires en se plaçant comme un (vrai) tiers de confiance, confirme Adrien Faure. Nous mettons de la technologie au service de l’humain pour offrir un service, simple, réactif et transparent aux propriétaires. Notre solution est largement plébiscitée par les utilisateurs avec plus de 95% d’avis positifs et des notes moyennes de 4,6/5 sur Google et Trustpilot, notamment grâce à nos tarifs moins chers qu’une agence traditionnelle : 4,9 % TTC des encaissements sur une gestion complète, avec un accès à la plateforme.
Adrien Faure, CEO et co-fondateur d'Oqoro