Immobilier Chine : Villas, terrains… Evergrande brade ses actifs pour rembourser ses dettes

Evergrande a cédé un vaste projet de développement dans la banlieue de Hong Kong via son administrateur judiciaire américain afin de rembourser certaines de ses dettes, selon les déclarations du géant chinois de l’immobilier en difficulté.

logo evergrande, loupe, pièces de monnaies et le mot dette

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

Crise de l’immobilier en Chine

Ce terrain non aménagé dans le district frontalier de Yuen Long a été vendu pour seulement environ 637 millions de dollars, Evergrande reconnaissant qu’il devrait y perdre environ 770 millions de dollars, selon une déclaration déposée dimanche soir à la Bourse de Hong Kong, où l’action Evergrande est suspendue depuis fin mars.

« Le produit de cette vente sera utilisé pour rembourser les obligations financières de l’entreprise en relation avec le projet« , affirme Evergrande.

Endettement écrasant des promoteurs

Evergrande et sa montagne de dettes, estimées à 260 milliards de dollars, sont devenus l’exemple parfait de la crise qui a touché l’immobilier en Chine. Ce secteur et celui de la construction assurent près d’un quart du PIB, mais un endettement écrasant a forcé une série de promoteurs à faire défaut sur des prêts au cours des derniers mois, tandis que d’autres ont eu du mal à réunir les liquidités dont ils avaient besoin.

Evergrande renonce à un projet de palais manoir à 510 millions de dollars

La terre de Yuen Long avait été saisie une première fois par le fonds de gestion d’actifs Oaktree Capital de Los Angeles en janvier 2021 à titre de garantie, lorsque Evergrande avait fait défaut sur un emprunt de 600 millions de dollars.

Evergrande avait dépensé plus de 1,13 milliard de dollars pour cette vaste parcelle juste à côté de la réserve naturelle de Mai Po à Hong Kong — une zone humide d’importance internationale connue comme un « paradis pour les oiseaux ».

Le groupe a proposé à l’origine d’y bâtir 268 villas sur le terrain, avec au centre un immense palais manoir qu’il espérait vendre pour 510 millions de dollars.

Saisie des hôtels particuliers appartenant au fondateur d’Evergrande

La semaine dernière, les médias hongkongais ont rapporté que trois hôtels particuliers du prestigieux quartier de Peak, appartenant au fondateur d’Evergrande, Hui Ka-yan, avaient été saisis par la China Construction Bank et le financier japonais Orix pour rembourser des prêts. Leur valeur marchande totale a été estimée à 318 millions de dollars, selon le média en ligne HK01.

Evergrande cherche également à vendre son siège social à Hong Kong qui occupe une parcelle de terrain très recherchée sur le port.

Le géant devait initialement dévoiler un plan de restructuration en juillet, mais l’annonce a été reportée à une date indéterminée.