Crise sanitaire et immobilier à la montagne : Des opportunités d’investissement à saisir dans les Alpes

© adobestock

Les prix de l’immobilier reculent dans les stations de ski des Alpes. Le moment est bien choisi pour envisager d’y réaliser un investissement à la montagne ou d’y faire l’acquisition d’une résidence secondaire.

La crise sanitaire crée des opportunités d’achat à la montagne

Pour limiter la propagation du virus du Covid-19 et de ses variants britannique et sud-africain, le gouvernement a fermé – au moins jusqu’à la mi-février et au grand dam des professionnels de la montagne – les remontées mécaniques. Pour autant, bien que cette fermeture ait entraîné une baisse brutale de la fréquentation en stations, force est de constater que dans l’ensemble, les prix de vente ont plutôt bien résisté. Pour preuve, une étude que nous avons menée montre que dans la plupart des stations de sports d’hiver, les propriétaires-vendeurs n’ont pas revu leurs prix de vente à la baisse. Malgré le Covid, chaque année qui passe, acheter à la montagne coûte donc de plus en plus cher. Les prix de vente à la montagne tendent néanmoins à reculer dans quelques stations.

prix immobilier

En 1 an, les prix ont reculé de 12% aux Arcs, de 10% à Tignes

Aux Arcs, dans la Vallée de la Tarentaise, en Savoie, les prix accusent une plus forte baisse. Dans cette station des Alpes prisée des familles, les prix de l’immobilier affichés sont de 12 % inférieurs à l’an dernier. En moyenne, un logement y coûte 265 395 €, quant au prix moyen au m² aux Arcs, il avoisine 4 737 €. Selon les données SeLoger, les prix reculent aussi à Tignes. Réputée pour son domaine skiable, cette station voit ainsi le prix de son immobilier baisser de 10 % sur 1 an. Un bien immobilier y coûte, en moyenne, 259 983 €. La tendance est également baissière à Villeneuve (- 9 % sur 1 an), à Abondance (- 4 % sur 1 an), à Morzine (- 3 %) et à Chamonix. Dans cette station prestigieuse et traditionnellement prisée des vacanciers étrangers, le prix d’un logement recule de 2 % mais reste élevé : 8 609 euros le mètre carrés et un budget moyen d’acquisition de 528 638 €.

Prix immobilier ski

 

Moins de tension immobilière à Tignes, Alpe d’Huez, Val Thorens

Alors que les prix au m² sont orientés à la hausse dans 3 stations de ski sur 4, il semblerait que la tension immobilière fléchisse par endroits. Rappelons que la tension immobilière exprime le rapport entre le nombre de personnes qui sont à la recherche d’un logement sur une zone géographique donnée (en l’occurrence, une station de ski), d’une part, et le nombre d’annonces immobilières, d’autre part. Le fait que cette tension recule à Tignes (- 50 % sur 1 an), à l’Alpe d’Huez (- 44 %), à Val-Thorens (- 42 %), aux Saisies (- 36 %) ou encore à Flaine (- 22 %) semble ainsi indiquer une baisse du nombre d’acquéreurs par rapport au nombre d’annonces immobilières disponibles ainsi. Autrement dit, une concurrence moins rude entre les acquéreurs potentiels et sans doute, prochainement, des d’opportunités à saisir dans ces stations !
immobilier ski

Le chiffres ci-dessus, communiqués par SeLoger correspondent aux prix de mises en ventes.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !