Prix Féminin de l’immobilier 2021 / Marie-Thé Martell (Agence AMI) : « Je suis arrivée par hasard dans l’immobilier »

Mon Podcast Immo reçoit Marie-Thé Martell, finaliste du Prix Féminin de l’Immobilier et directrice de l’agence AMI, Aigues-Morte Immobilier, au micro de Fred Haffner

Temps de lecture estimé : 3 min

Rencontre avec Marie-Thérèse Martell*, directrice de l’agence AMI Immobilier à Aigues-Mortes (Gard) alors finaliste du Prix féminin de l’immobilier 2021. Depuis, Marie-Thé Martel s’est distinguée en remportant la 2ème place au prix féminin de l’immobilier organisé par MySweetimmo.

Mon Podcast Immo : Vous travaillez dans ce métier depuis trente-deux ans maintenant…

Marie-Thé Martell : Oui, je suis arrivée un peu par hasard dans l’immobilier. C’est en cherchant un logement que je suis tombée dedans. Le patron de l’agence m’a fait confiance et m’a proposé un emploi. Je suis dans cette agence depuis trente ans.

Mon Podcast Immo : Justement, aujourd’hui, cela vous arrive-t-il que des personnes entrent dans votre agence sans être prédestinées à travailler dans l’immobilier, vous disent : « Ça m’intéresse de travailler comme négociateur » et que vous les embauchiez ?

Marie-Thé Martell : Effectivement, cela a été le cas avec un employée qui travaille d’ailleurs encore pour moi. Elle cherchait à acheter un bien, elle hésitait car le bien que je lui proposais nécessitait des travaux. Elle a vu que par la passion qui m’animait l’on pouvait effectivement essayer de changer de métier. Elle travaillait dans un magasin de meubles et il y avait justement un poste à pourvoir à l’agence. Elle s’est présentée, je lui ai fait confiance malgré qu’elle ne connaissait pas les ficelles du métier. Et c’est une bonne collaboratrice.

Mon Podcast Immo : Aigues-Mortes est une magnifique cité médiévale. Est-ce qu’on travaille différemment dans une ville à part comme celle-ci que lorsqu’on est à la ville ou à la campagne ?

Marie-Thé Martell : Oui, car les gens qui viennent ici par amour de la ville d’Aigues-Mortes. On y vit en pleine sérénité et dans une grande tranquillité, sans le stress des grandes villes.

Mon Podcast Immo : Comment se répartit votre clientèle ? Le marché des résidences secondaires explose-t-il ?

Marie-Thé Martell : Oui, mais aussi celui des résidences principales. Les personnes qui habitent dans les grandes villes viennent sur notre secteur mais aussi dans les petites villes qui rayonnent autour de Nîmes et Montpellier, notamment grâce à l’autoroute et au TGV. Aigues-Mortes est une ville attrayante car elle vit toute l’année, les commerces intra- et extra-muros restent ouverts en permanence.

Mon Podcast Immo : A contrario, on voit bien que certaines villes, villages et secteurs qui sont composés de 2/3 de résidences secondaires – comme en Bretagne – ne peuvent pas vivre toute l’année…

Marie-Thé Martell : Je suis d’accord, mais nous n’en sommes pas encore là, la municipalité a pris certaines mesures.

Mon Podcast Immo : Malgré la crise sanitaire, 2021 a été une très bonne année pour l’immobilier. Comment envisagez-vous 2022 pour votre agence immobilière ?

Marie-Thé Martell : Elle devrait se poursuivre comme 2021. La seule différence c’est que nous avons une pénurie de biens par rapport à la demande. La difficulté est là et forcément les prix s’en ressentent à la hausse. Il est plus difficile de rentrer des mandats. En revanche, on vend plus rapidement, on n’a pas le temps de mettre une annonce que le bien est vendu en deux jours.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo