Crédit immobilier : Vous avez une offre intéressante ? Soyez réactif pour bloquer le taux

Se Depecher
© adobestock

Avec des barèmes qui évoluent tous les 15 jours, il est plus que jamais nécessaire d’être réactifs car les propositions de taux ne sont actuellement valables que 8 à 15 jours selon les banques.

Au mois de mai, dans un contexte d’envolée des taux d’emprunt d’Etat à 10 ans, repassés au-delà de 1,5 %, un niveau inédit depuis 2014, les banques ont poursuivi leur mouvement de remontée des taux. Depuis le début de l’année, la plupart les ont ainsi augmentés de 0,45 % mais jusqu’à 0,75 % pour certaines, alors même que les taux d’usure, taux plafonds au-delà desquels elles n’ont pas le droit de prêter, n’augmenteront pas avant le 1er juillet. Voici les conseils délivrés par le courtier en crédit Vousfinancer pour subir le moins possible l’envolée des taux !

Les taux de crédit poursuivent leur remontée en mai

Alors que beaucoup de banques avaient déjà envoyé plusieurs barèmes à la hausse durant le mois d’avril, en mai le mouvement de remontée s’est poursuivi avec des hausses de taux affichées de 0,10 à 0,30 %. Si certaines ne sont appliquées qu’à certains profils, aux plus bas revenus, d’autres concernent tous les profils. Pour autant, on note une exception : une banque nationale qui avait remonté ses taux significativement ces dernières semaines à fait le choix d’accorder une baisse de 0,10 % au mois de mai.

Ainsi au total depuis le début de l’année 2022, les hausses moyennes sont de 0,45 %, mais dans certaines banques elles atteignent 0,70 ou 0,75 %, ce qui représente une hausse de mensualité de 70 € pour un prêt de 200 000 € sur 20 ans ! Un record en seulement 5 mois…

Ainsi les taux moyens sont en augmentation à 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,70 % sur 25 ans. Les taux pour les meilleurs profils remontent également tout en restant malgré tout attractifs : 0,90 % sur 15 ans, 1,1 % sur 20 ans et 1,25 % sur 25 ans.

« Il est certain qu’en début d’année, on ne s’attendait pas à une telle remontée des taux en 2022… Actuellement, dans ce contexte marqué par  la hausse de l’inflation, la situation géopolitique et l’évolution de la politique des banques centrales, les taux d’emprunt d’Etat à 10 ans atteignent 1,5 %, un niveau inédit depuis aout 2014, à un moment où les taux de crédit étaient en moyenne à 3 %. Le mouvement de remontée des taux devrait donc se poursuivre dans les prochaines semaines, même s’il reste limité par le niveau des taux d’usure. Pour atteindre leurs objectifs de production de crédit, certaines banques tentent de contenir la hausse des taux par rapport à ce qu’elle devrait être dans le contexte actuel, mais beaucoup emprunteurs sont tout de même fortement pénalisés« , analyse Sandrine Allonier, directrice des études de VousFinancer.

Réactivité indispensable pour bénéficier de bonnes conditions de taux

Actuellement, avec des barèmes qui évoluent plusieurs fois dans le mois, les propositions de taux transmises par les banques lors de la présentation des profils des emprunteurs potentiels ne sont valables que 8 à 15 jours selon les banques. Il est donc indispensable d’être réactifs et être capable d’envoyer le dossier de prêt complet à la banque dans les jours suivants la simulation, afin de « bloquer » le taux accordé. Sans cela, une hausse des taux de 0,10 ou 0,20 peut être appliquée avec un impact sur le taux d’endettement, et parfois même sur le plan de financement qui doit alors être modifié, ce qui allonge encore les délais d’obtention du crédit. 

« Dans ce contexte avec des taux qui ont presque doublé depuis le début de l’année et des taux d’usure restés stables, les difficultés pour certains emprunteurs se renforcent, justifiant d’autant plus le recours à nos services. En tant que courtier nous sommes les mieux placés pour connaitre les taux de nos partenaires en temps réel, gérer les capacités d’emprunt qui évoluent, mais aussi pour aller vite dans la complétude des dossiers pour maintenir les conditions de taux proposées aux futurs acheteurs », analyse Julie Bachet.

Ce qu’il faut savoir pour constituer un dossier de prêt 

Ainsi pour ceux qui auraient un projet immobilier, il est important d’anticiper la constitution de son dossier afin de pouvoir le présenter dès la signature du compromis de vente. Voici les documents essentiels à fournir :

  • Compromis de vente
  • Justificatif de domicile
  • Document d’identité
  • Livret de famille
  • 3 derniers bulletins de salaire, ou les 3 derniers bilans comptables pour les commerçants, artisans, agriculteurs et professions libérales
  • 3 derniers relevés de comptes bancaires
  • 2 derniers avis d’imposition
  • Justificatifs de tout crédit éventuel en cours
  • Justificatif de l’apport personnel
  • Tout document attestant d’éventuels revenus fonciers
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo