Crédit immobilier : Attention à l’impact de la hausse de la taxe foncière sur votre budget

La taxe foncière peut représenter 2 mensualités de crédit, voire plus dans certaines communes. Les conseils de Maël Bernier, porte parole du courtier en crédit Meilleurtaux pour emprunter en connaissance de cause.

Credit immobilier

© DR.Maël Bernier

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

L’inflation se niche absolument partout ces dernières semaines et la taxe foncière n’est pas en reste. Depuis 2018, les valeurs locatives, qui servent au calcul de la taxe foncière et habitation, sont revalorisées annuellement en fonction du calcul de l’inflation et ce, conformément au Code général des impôts. Or, cette année, elles vont être revalorisées de 3,4 %, contre +0,2% en 2021. Pour faire face à la suppression de la taxe d’habitation, de nombreuses villes ont fait également le choix d’augmenter leur taux de taxe foncière. Selon l’UNPI, la hausse de taxe foncière à payer sera de 11,5 % à Nantes. Dans la métropole de Brest, qui a elle relevé son taux de 2,93 % à 3,32 %, en 2022, la taxe foncière augmentera de 4,3 %. Et à Strasbourg, la hausse globale du montant à payer sera de 12,6 % en 2022.

Vous souhaitez acheter un bien immobilier ? Maël Bernier, porte-parole et directrice de la communication de Meilleurtaux, vous explique comment faire face à la hausse de la taxe foncière et comment emprunter.

Mysweet’immo : La hausse de la taxe foncière va t-elle constituer un frein à l’achat ?

Maël Bernier : Non, la hausse de la taxe foncière n’empêchera pas les particuliers d’acheter. Quand on a envie d’acheter, on a envie d’acheter … Les Français vont davantage rogner sur les voyages et les loisirs. Toutefois, aujourd’hui, il n’est plus question  de ne pas tenir compte de la taxe foncière dans son budget. Ce n’est plus une petite somme. Et alors que l’appétence des Français pour l’immobilier reste fort, nombreux sont ceux qui ignorent l’impact réel de la fiscalité locale au moment de l’acquisition de leur bien ! Si cette dernière ne rentre pas dans le taux d’endettement, elle pèse néanmoins de plus en plus lourd dans les charges. Rappelons qu’elle a augmenté de 30 % en 10 ans. Un locataire doit donc bien avoir en tête, qu’une fois propriétaire, il aura une charge supplémentaire et pas négligeable à payer ! Il faut donc faire ses calculs.

Mysweet’immo : Sale temps pour les acheteurs ?

Maël Bernier : Entre les taux d’intérêt qui remontent, le durcissement des conditions d’octroi imposé par le HCSF et la taxe d’habitation qui va exploser, acheter peut paraître plus compliqué en 2022. Mais il n’en est rien. Rappelons-le, même si les taux remontent, ils restent inférieurs à l’inflation. Emprunter reste donc une excellente opération. Sans compter que, dans beaucoup de villes de France, actuellement, acheter ne coûte pas plus cher que louer. Cela ne sert donc à rien de rester locataire, on perd de l’argent.

Mysweet’immo : Quel est l’impact de la hausse de la taxe foncière pour les acquéreurs ?

Maël Bernier : D’une commune à une autre, la situation est en effet différente. Lorsqu’on cherche à acheter, il faut étudier le secteur qui nous intéresse à la loupe et regarder si, dans la commune voisine, la taxe foncière n’est pas moins lourde.

La suppression de la taxe d’habitation crée un réel manque à gagner pour les communes et ce « cadeau » se répercute directement sur les propriétaires qui sont de plus en plus lourdement imposés. Ceci n’est absolument pas juste car que va-t-il se passer en réalité ? Une seule partie de la population va prendre en charge le manque à gagner des communes. Or, aussi bien les locataires que les propriétaires bénéficient des services de la ville. Et comment feront les personnes âgées qui sont propriétaires d’un grand appartement ou d’une maison mais qui n’ont qu’une petite retraite ?

Mysweet’immo : Quels conseils donnez-vous aux futurs acquéreurs ?

Maël Bernier : Je ne cesse de le répéter depuis 20 ans, lorsque l’on veut acheter un bien immobilier, avant de se lancer dans les visites et de signer un compromis, il faut se rendre à la banque et faire évaluer sa capacité d’emprunt. On ne visite pas, on ne signe rien sans connaître son budget !

Et, si autrefois, les futurs propriétaires ne faisaient pas de la taxe foncière une priorité, elle représente aujourd’hui un vrai poids supplémentaire dans les mensualités d’un crédit immobilier. Meilleurtaux avait fourni dans une étude dédiée des informations sur la taxe foncière et son poids dans l’achat immobilier. Nous mentionnions ainsi que la taxe foncière pouvait être équivalente à deux mensualités de crédit en plus à l’année ; les récents chiffres fournis par l’UNPI montrent clairement que les choses ne vont pas s’arranger !

Lorsqu’on visite un bien, l’agent immobilier communique la taxe foncière. L’acheteur qui visite avec particulier doit impérativement la lui demander avant de se décider.

Lorsqu’on visite un bien, l’agent immobilier communique la taxe foncière. L'acheteur qui visite avec particulier doit impérativement la lui demander avant de se décider. La taxe foncière peut représenter deux mensualités de crédit en plus à l’année ; les récents chiffres fournis par l’UNPI montrent clairement que les choses ne vont pas s’arranger