Immobilier et reconfinement : Le manifeste des agents pour travailler

RudyCohen-Immobilier&covid19_mysweetimmo
© adobestock

Les agences immobilières resteront-elles ouvertes ? Faut-il mettre « en pause » les projets en cours : annuler les visites, les estimations, les actes de vente ? Rudy Cohen, fondateur de Lici fait le point sur la situation.

L’immobilier à nouveau impacté par le re-confinement ?

La décision est tombée. Dès jeudi 29 octobre 2020 au soir, la France entre à nouveau en confinement. Un peu différent du premier puisque les écoles vont rester ouvertes et les déplacements pour travail seront possibles dès lors que les missions concernées ne sont pas « télé-travaillables » ou effectuées dans un lieu « recevant du public ».

Depuis le premier confinement, nous avons su évoluer et avons développer l’utilisation d’outils digitaux qui offrent des solutions alternatives afin de surmonter cette nouvelle crise et ne pas voir nos entreprises sombrer dans la faillite.

  • Concernant la fermeture des agences immobilières, nous souhaitons avoir l’assurance de pouvoir rester ouvert pour nos équipes, dès lors que nous ne recevons pas du public, dans le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires déjà imposés en entreprise, et d’effectuer nos rendez-vous clients uniquement via visioconférence ou téléphone.
  • Concernant les estimations de biens, nous proposons d’utiliser en priorité les outils de visualisation à distance pour permettre aux professionnels de donner un premier avis de valeur. Pour les vendeurs ne disposant pas de la technologie nécessaire, nous demandons confirmation que les professionnels pourront se déplacer chez ces derniers pour établir l’étude sollicitée, en respectant un protocole sanitaire renforcé.
  • Concernant la prise de mandat, nous proposons d’utiliser en priorité la signature électronique avec les clients qui le peuvent. Pour les autres, nous demandons confirmation l’autorisation de pouvoir nous déplacer chez ces derniers pour faire signer nos mandats en respectant un protocole sanitaire renforcé. 
  • Concernant les visites, nous demandons l’autorisation de pouvoir réaliser, chez les vendeurs qui le souhaitent, une visite virtuelle ainsi que le droit d’organiser des visites vidéo « live » pour des acquéreurs connectés à distance. Ces derniers, s’ils manifestent leur intérêt par écrit (lettre ou mail) accompagné de la copie de leur pièce d’identité, doivent pouvoir être autoriser à se déplacer pour visiter le bien physiquement, toujours dans le respect d’un protocole sanitaire renforcé.
  • Concernant les compromis et actes de vente, nous demandons que tous les services administratifs qui permettent de régulariser les ventes restent opérationnels. Les professionnels doivent pouvoir organiser des signatures électroniques à distance si les notaires concernés possèdent cette technologie. Dans le cas contraire, nous demandons l’autorisation de pouvoir se rendre physiquement au sein des études notariales qui l’acceptent pour conclure les ventes en respectant un protocole sanitaire renforcé.
  • Enfin, nous n’oublions pas les métiers connexes, dépendant en partie de notre activité et qui, eux aussi, doivent continuer à exercer. Ainsi, nous demandons l’autorisation pour tous les artisans et professionnels du bâtiment, sociétés de diagnostics et de déménagement de pouvoir se déplacer chez leurs clients pour réaliser des devis ou intervenir en dernier ressort, dès lors qu’ils respectent un protocole sanitaire renforcé.

Le protocole sanitaire renforcé 

Voici les nouvelles précautions sanitaires à appliquer durant ce deuxième confinement :

  • Distances de sécurité de 1,5m entre les personnes
  • Pas plus de 2 personnes par pièce de 10m2
  • Port du masque
  • Temps limité de visite à 15mn pour un étranger au foyer.
  • Interdiction de pénétrer dans un bien occupé par une personne vulnérable ou de plus de 65 ans.
  • Mise à disposition et utilisation systématique de gel hydro-alcoolique avec interdiction de toucher portes, fenêtres, meubles et objets lors des visites.
Rudy Cohen est  fondateur et PDG de Lici
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !