Immobilier 2021 : Que recherchent les acquéreurs et les locataires ?

Après avoir observé un boom de 46% de recherches immobilières sur sa plateforme, Bien’ici dévoile les chiffres de son nouvel observatoire Stat’ici. Voici ce qu’il faut en retenir.

Immobilier Nice

© adobestock. À Nice, les recherches immobilières de biens à acheter ont progressé de 55% en 2021.

Temps de lecture estimé : 4 min

+ 61% en 1 an pour les recherches immobilières en Méditerranée

Si les recherches immobilières (à l’achat comme à la location) ont fait un bond de 46% en 2021 sur la plateforme Bien’ici, certaines régions ont connu un véritable boom. Ainsi, les recherches ont progressé de +61% en Méditerranée, et de 52% en Corse. Le Grand Bassin Paris reste la zone la plus recherchée, suivie de la région méditerranée et du Sud Ouest.

L’Ile-de-France est la première région en termes de recherches immobilières ; elle progresse encore de + 51% par rapport à 2020.  Les recherches de biens à vendre évoluent similairement entre Paris et la banlieue, mais progressent moins vite en banlieue pour les biens à louer.  La demande d’appartements à Paris est toujours très concentrée sur les petites surfaces, avec une offre toujours en pénurie.

Après un ralentissement sur les T4 et T5 à vendre l’année dernière, le marché retrouve un équilibre offre/demande similaire à 2019  En 2021, on constate surtout que la demande de T3 est plus pressée sur la location que sur la transaction.

Deux tiers des recherches d’achat portent sur une maison

La pression de la demande s’exerce davantage sur les petites surfaces, mais les écarts s’amenuisent en 2021, après une année particulière en 2020, où la demande de studios et de maisons de moins de 80 m2 était bien au-dessus de l’offre disponible. Deux tiers des recherches immobilières concernent une maison.

+106% en 1 an pour les recherches de bien à acheter à Bourges

L’étude Stat’ici de Bien’ici dévoile le classement des villes qui ont enregistré la plus forte progression de recherches immobilières d’achat immobilier en 2021.

Métropoles. Les recherches immobilières ont progressé de 55% en 2021 à Nice, de 53% à Paris, de 52% à Marseille et de 47% à Lyon et à Toulouse.

Villes de 150 000 à 300 000 habitants. A Toulon, les recherches affichent un bond de 61% à Toulon, de 60% à Nimes, de 53% au Havre, de 47% à Grenoble et de 45% à Montpellier.

Villes de 100 000 à 150 000 habitants. Les recherches immobilières ont augmenté de 69% en un an à Caen, de 62% à Aix et à Saint-Denis, de 60% à Orléans et de 58% à Perpignan.

Villes de 50 000 à 100 000 habitants. Bourges (+106%) et Narbonne (+103%) caracolent en tête des villes qui ont connu la plus forte hausse en matière de recherches immobilières en 2021 parmi les villes de 50 000 à 100 000 habitants. Antibes (+81%) figure en 3ème position, suivie de La Seyne-sur-Mer (+79%) et de Fréjus (+76%).

Deux tiers des recherches de location concernent un T2 ou T3

Le rapport entre l’offre et la demande des T1 et des T3 est déséquilibré et révèle un attrait particulier pour les grandes surfaces.

Le loyer moyen d’un meublé 25% plus cher qu’un studio vide

Le loyer moyen d’un meublé sur les annonces Bien’ici est 25% plus cher qu’un studio vide. En 2021, le volume de nouvelles annonces de meublés publiées sur Bien’ici reste élevé (+25% par rapport à 2020 et +50% par rapport à 2019). La pression de la demande s’avère plus forte sur les meublés que sur les locations vides au moment du pic d’activité estival; les tendances saisonnières restent les mêmes en 2021 qu’elles l’étaient les années précédentes.

+64% en 1 an pour les recherches de bien à acheter à Antibes

L’étude Stat’ici dévoile le classement des villes qui ont enregistré la plus forte progression de recherches immobilières de location en 2021.

Métropoles. Les recherches immobilières des candidats à la location ont progressé de 49% en 2021 à Nice, de 37% à Paris, de 30% à Marseille et de 30% à Lyon et de 20% à Toulouse.

Villes de 150 000 à 300 000 habitants. Au Havre, les recherches de location affichent un bond de 44%. La hausse est de 37% à Saint-Etienne, de 35% à Toulon, de 28% à Dijon et de 28% à Nîmes.

Villes de 100 000 à 150 000 habitants. Les recherches immobilières ont augmenté de 42% en un an à Mulhouse, de 41% à Nancy, de 37% à Limoges, de 36% à Perpignan et de 35% à Amiens.

Villes de 50 000 à 100 000 habitants. Antibes (+64%) caracole en tête des villes qui ont connu la plus forte hausse en matière de recherche de location en 2021 parmi les villes de 50 000 à 100 000 habitant devant Cannes (+61%)  et Arles (+61%).  Les recherches ont progressé de 53% à Cagnes sur mer et de 52% à Avignon.L’Ile de France est la 1re région en terme de recherche immobilière

84% des recherches par temps de transport sont liés à la voiture

Depuis la crise sanitaire, les recherches utilisant le critère « transports collectifs » baissent (21% en 2019 contre 11% en 2021).

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo