Inflation à 4,8% en avril : Ce qui change pour votre immobilier et vos placements

Inflation
© adobestock

L’inflation continue de grimper. Selon les chiffres publiés par l’insee, elle se situe désormais à 4,8% sur un an.

L’inflation au plus haut en près de 37 ans

L’inflation a continué à accélérer en avril en France pour atteindre 4,8% sur un an, un niveau inégalé depuis novembre 1985, selon une première estimation publiée vendredi par l’Institut français de la statistique (Insee).

Après 3,6% en février et 4,5% en mars en glissement annuel, la hausse des prix a été modérée en avril par une moindre accélération des prix de l’énergie. Mais ceux des services, des produits manufacturés et de l’alimentation ont en revanche progressé plus rapidement que lors des mois précédents.

Le taux d’inflation dans la zone euro s’est maintenu à un niveau record en avril, à 7,5% sur un an, a annoncé Eurostat vendredi, alors que la guerre en Ukraine continue d’alimenter la flambée des prix de l’énergie.

Quid de l’inflation dans la zone euro? Le taux d’inflation dans la zone euro s’est maintenu à un niveau record en avril, à 7,5% sur un an, a annoncé Eurostat vendredi, alors que la guerre en Ukraine continue d’alimenter la flambée des prix de l’énergie. D’abord annoncée à 7,5% en mars, l’inflation avait finalement été revue à 7,4% le mois dernier pour les 19 pays ayant adopté la monnaie unique. Ces chiffres sont les plus élevés enregistrés par l’office européen des statistiques depuis le début de la publication de cet indicateur, en janvier 1997. L’inflation a battu chaque mois un nouveau record depuis novembre.

Les taux de crédit immobilier réel sont toujours négatif, empruntez

Même s’ils ont remonté ces derniers mois, les taux de crédit immobilier restent largement inférieur à l’inflation.

Compte tenu d’une inflation à 4,8%, emprunter aujourd’hui, même avec un crédit immobilier à 1,7% revient en effet à bénéficier d’un taux réel négatif soit -3,1% ( taux du crédit minoré de l’inflation).

Notre conseil : N’hésitez pas à emprunter dans le contexte actuel. Sachez toutefois que les banques ont durci leurs conditions d’octroi ces derniers temps. Pour mettre toutes les chances de votre coté, préparez sérieusement votre dossier.

Attention à la rentabilité réelle de vos placements, immobiliers notamment

Le calcul de la rémunération d’un placement intégrant l’inflation, la hausse du niveau général des prix a forcément un impact sur la rentabilité de vos placements.

Sachez par exemple que le taux réel du livret A qui rapporte que 1% depuis février est négatif. Avec une inflation 4,8% cela revient en effet à un taux négatif de 3,8%.

Prenez soin aussi d’intégrer l’impact de l’inflation, sur l’appréciation d’un investissement locatif. Avec une rentabilité locative brute de 3% et une inflation à 3,8%, la rentabilité de votre placement est de -0,8%.

Notre conseil : Gardez à l’esprit que la performance d’un placement immobilier s’apprécie d’un coté par son rendement annuel, de l’autre par son espérance de plus-value.

Reste à savoir quel sera l’impact de la remontée de l’inflation sur les prix de l’immobilier et le potentiel de plus-value de votre capital. A suivre…

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo