Paris Fibrepublicité
En lecture

« Il est urgent de reconnecter la polit...

« Il est urgent de reconnecter la politique du logement au cadre de vie »,Pascale Poirot,Présidente du SNAL

Le SNAL salue la volonté du gouvernement de lier politique du logement et cohésion des territoires.

« La réconciliation de tous les territoires, voilà le défi du quinquennat », c’est la promesse faite par le Président Emmanuel Macron lors de son discours d’investiture. La feuille de route de Richard Ferrand, ministre de la cohésion des territoires, est d’ores et déjà tracée. Encore faudra-t-il avoir la détermination de relever les défis qui s’imposent à nous !

Les inégalités face au logement continuent de se creuser

Car en dépit des objectifs louables poursuivis ces dernières années, comme l’assurance d’un logement décent pour tous ou encore la recherche d’une mixité sociale, force est de constater que les inégalités face au logement continuent de se creuser, qu’il manque toujours un million de logements, que la file d’attente des candidats au logement social ne cesse de s’allonger alors que le parcours résidentiel des Français reste désespérément bloqué.

Si les politiques de soutien de l’offre ont été proactives, l’effort de construction s’est malheureusement concentré sur les zones tendues, là où les contraintes sont fortes, là où la hausse des prix est inexorable, là où le foncier est devenu inabordable, là où les aides et la baisse des taux d’intérêt ne suffisent plus à garantir la solvabilité des ménages.

Le temps est venu de revaloriser nos territoires oubliés

Le temps est venu de tourner le dos aux politiques inflationnistes, et de revaloriser nos territoires oubliés. Avec un grand ministère, que nous appelions de nos voeux, désormais consacré à la cohésion entre les territoires, une véritable politique en faveur d’un aménagement éco-responsable est-elle envisageable en France ? « J’ose y croire, car il est urgent de reconnecter la politique du logement au cadre de vie, aux services de proximité et à l’emploi qui l’entourent » déclare Pascale Poirot, Présidente du SNAL.

Il en va de la responsabilité du nouveau gouvernement de donner aux collectivités les moyens de sauvegarder leurs pôles d’attractivité et de réveiller leurs territoire

Et d’ajouter : « il en va de la responsabilité du nouveau gouvernement de donner aux collectivités les moyens de sauvegarder leurs pôles d’attractivité et de réveiller leurs territoires ; nous félicitons notre nouveau ministre pour sa nomination et espérons qu’il aura à coeur de remettre l’aménagement sur le devant de la scène et de favoriser les opérations d’ensemble pour développer une offre suffisamment large et moins chère en phase avec les attentes des Français ».

Et de conclure : « à l’heure où notre nouveau Président souhaite encourager l’initiative privée, les aménageurs ont bon espoir que les collectivités seront plus nombreuses à solliciter leur savoir-faire en toute confiance et à multiplier les partenariats gagnant / gagnant dans le strict respect de l’intérêt des Français ».


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *