publicité
En lecture

5 conseils à souffler à l’oreille de votre s...

5 conseils à souffler à l’oreille de votre syndic pour sécuriser votre immeuble!

Les professionnels de la FNAIM du Grand Paris viennent d’éditer un guide sur les bonnes pratiques à (faire) adopter.

La FNAIM du Grand Paris vient de publier un guide  intitulé « Acteurs de l’immobilier, acteurs de la cité, acteurs de la sécurité » rappelant aux syndics et copropriétaires franciliens les bonnes pratiques à adopter pour sécuriser les parties communes des immeubles et les quartiers.  Voici ce qu’il faut en retenir.

Demandez un diagnostic sécurité

Le saviez-vous ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec les services de police pour qu’ils effectuent un diagnostic sécurité des parties communes de votre immeuble. Une porte mal sécurisée, un digicode ou un interphone absent, autant d’éléments qu’ils vous signaleront afin que vous puissiez prendre des mesures de précaution.

Autorisez les forces de l’ordre à accéder aux parties communes de l’immeuble

Pensez-y ! A l’occasion de l’Assemblée générale des copropriétaires, n’oubliez pas de faire voter cette autorisation. Elle permet aux forces de l’ordre d’accéder aux parties communes de votre immeuble. Elle doit être adressée par le syndic en début d’année au responsable de police. Valable un an, elle doit être accompagnée des moyens d’accès (codes d’accès, interphone, …). En l’absence de ce document, les policiers ne sont autorisés à intervenir qu’en cas d’urgence.

Pensez à la vidéoprotection

Pensez à faire équiper votre immeuble de ce dispositif. C’est un outil important de dissuasion et de prévention de la délinquance, et une aide précieuse pour les services de police en cas d’infraction. Sachez qu’apposer des panonceaux d’information sur la présence de ce système dans vos immeubles est une obligation, et a un vrai effet dissuasif.

Bénéficiez de l’opération Tranquillité Vacances

Pour bénéficier de la surveillance de votre résidence en votre absence, pensez, au plus tard 48h pour Paris et 5 jours pour les autres départements franciliens, à vous rendre au commissariat le plus proche de chez vous, afin de leur demander de passer vérifier votre appartement durant votre absence. Munissez-vous d’un justificatif de domicile, communiquez les codes d’accès dans votre immeuble et la localisation de votre logement. Les patrouilles de police recevront alors pour mission d’effectuer des passages, à des horaires différents, afin d’y détecter et de prévenir les intrusions.

Adoptez les bons reflexes en cas d’infraction

Gardez votre sang-froid tout en restant attentif au signalement du ou des auteurs. Composez tout de suite le 17, ou le 112 via votre téléphone portable. Préservez les traces et indices de la scène : ne touchez à rien ou portez des gants.

Pour en savoir plus : Consultez le site de la préfecture de police de Paris


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *