Immobilier Paris 9ème : Après un début d’année calme, le marché est reparti en avril et en mai

Cyril Durieu-vaneau

© adobestock. L'opéra de Paris est situé Place de l'Opéra, dans le 9ème arrondissement de la capitale.

Même si les primo-accédants se font rare, la demande reste supérieure à l’offre dans le 9ème arrondissement.
Cyril Durieu, directeur de l’agence immobilière Vaneau 9ème dresse l’état des lieux.

Citation

Frémissement du marché à la hausse en avril et en mai

Après un premier trimestre 2022 plutôt calme, nous avons constaté un vrai frémissement à la hausse du marché sur les mois d’avril et mai. Celui-ci ne pâtit pas encore à ce jour du contexte économique (inflation, hausse des taux d’intérêt…) qui rend l’accès à la propriété plus délicat pour les primo accédants.

À l’inverse, les acheteurs plus âgés qui bénéficient d’un apport préalable lié à une revente maintiennent eux leur volonté d’achat et souhaitent même aller plus vite dans les démarches et accélérer le montage
de leur dossier bancaire au regard du contexte de hausse des taux.

Appartements familiaux et pied à terre toujours recherchés

Avec une demande familiale historiquement bien ancrée dans le quartier, les biens les plus recherchés
sur notre secteur sont ceux avec 3 chambres, d’une surface idéalement de 90 m² à 130 m². Par leur caractéristiques haussmanniennes la plupart des biens en 3 chambres sont plutôt sur des métrages de 130 à 160 m², ce qui augmente d’autant leur budget.
Nous avons également une part de notre clientèle constituée de gens de Province qui souhaitent ac quérir un petit pied-à-terre à Paris, entre 40 à 60m², ce sont généralement des profils autour de 60/70 ans.

Les primo-accédants sont moins présents

Enfin, les primo accédants constitués de jeunes trentenaires en couples ou célibataires et qui ont historiquement toujours affectionné le 9ème arrondissement pour un premier achat entre 50 à 70m² et se lancer dans l’immobilier sont moins présents qu’avant, au regard des prix d’entrée élevés, désormais hors d’atteinte pour une partie d’entre eux (hors donation parentale).

Le secteur que couvert par l’agence Vaneau 9ème s’étend sur Paris Centre et Paris Nord et englobe les 1er, 2ème, 9ème, 10ème et 18ème arrondissements. Les 1er, 2ème et le 9ème bénéficient d’un véritable engouement et représentent des valeurs sûres. Ces trois secteurs présentent certaines similitudes dans les typologies de biens, nous arrivons donc à créer des synergies pour proposer à nos clients des offres correspondant à leurs attentes. Centraux, biens desservis en transports, avec un cadre de vie agréable, des commerces, ces trois marchés se complètent les uns les autres.

La bonne partie Ouest du 10ème arrondissement, limitrophe 9ème, vers St Vincent de Paul, Hauteville, Paradis, Echiquier ainsi que la partie basse du 10ème côté Canal St Martin et juste derrière République constituent des marchés de report prisés des primo accédants.

Enfin la bonne partie du 18ème, Butte Montmartre, Abbesses, Caulaincourt, Mairie du 18ème Jules Joffrin, continue d’attirer les jeunes trentenaires en quête d’un premier achat.

Les prix dans le 9ème arrondissement ? De 10 500 à plus de 14000 euros le mètre carré

Concernant les prix dans notre marché principal qui est le 9ème arrondissement, nous sommes sur une situation de stagnation. Les prix varient aujourd’hui en moyenne entre 10.500 €/m2 et plus de 14.000 €/m2 avec de grandes disparités entre les quartiers. Du côté de la Nouvelle Athènes/Aumale/Taibout/St Georges, le quartier le plus côté du 9ème, ils oscillent entre 13 000 et 15 000 € le m2, voire plus pour certains biens d’exception qui peuvent atteindre les 18 000 € le m2. Le nord du 9ème, frontière Barbès, le moins côté, affiche des prix entre 8 500 et 11 500 le m2 en moyenne. La moyenne du 9ème, difficile à établir car constituée de biens très hétérogènes, tourne entre 11 000 à 12 000€/m².

A la recherche du bien le plus parfait possible

Les potentiels acquéreurs prennent de plus en plus leur temps, ils comparent davantage les offres,
à la recherche du bien le plus parfait possible. Les appartements avec des défauts rédhibitoires (rez-
de-chaussée, sombres, vis-à-vis, avec de gros travaux, une copropriété mal entretenue, et dans une
moindre mesure les premiers étages…) affichent des durées de commercialisation plus longues que
la moyenne. En revanche, un produit positionné au bon prix, à partir du 2ème étage, offrant de la clarté,
une vue correcte, dégagée, avec ou sans travaux d’ailleurs, dans une copropriété correcte, et a fortio-
ri bénéficiant d’un extérieur, même un balcon filant, part en l’espace de quelques jours et au prix sans négociation, parfois même en « off market ».

Les potentiels acquéreurs prennent de plus en plus leur temps, ils comparent davantage les offres, à la recherche du bien le plus parfait possible.

D’un point de vue global, l’agence Vaneau 9ème est sur un secteur immobilier dynamique, résilient, qui repart à la hausse sur les mois d’avril et mai après un début d’année plus calme. La conjoncture économique fait que nous voyons moins de primo-accédants, une part d’entre eux pouvant être pénalisée par la hausse récente et soudaine des taux de crédit. Pour autant, la demande reste encore supérieure à l’offre sur le 9ème arrondissement. Les taux de transformation sont également plus longs, mais la demande est bien présente.

Des exemples de biens vendus dans à Paris dans le 9ème arrondissement

Tour des Dames -Rouchafoucaud, Paris 9ème. Appartement – 73 m² – Prix : Vendu 14 233 €/m²

Dans un cadre exceptionnel car totalement confidentiel entouré de jardins et au calme absolu, au 3e et dernier étage par ascenseur dans un hôtel particulier du 19e réhabilité, un appartement atypique de 73.07m 2 Loi Carrez avec des fenêtres en œil de bœuf sur tout l’étage ce qui lui confère un cachet
indéniable. 1 chambre. Cave et parking.

Square Moncey, Paris 9ème. Appartement – 152 m² – Prix : Vendu 14 455 €/m²

Au 4ème étage par ascenseur, un appartement familial de 152.02 m². Galerie d’entrée, séjour
donnant sur 2 balconnets, 3 chambres. Gardien. Cave et chambre de service. Calme absolu, charme
de l’ancien, beaux volumes (3m de HSP).

Rue Saint-Georges, Paris 9ème. Appartement – 37 m² – Prix : Vendu 13 291 €/m²

Exclusivité – Au 3ème étage par ascenseur, charmant 2 pièces de 37.56m². Il comprend : grand séjour
lumineux avec cuisine ouverte aménagée, belle chambre et une salle de bain. Ses atouts : charme de
l’ancien, luminosité avec 3 belles grandes fenêtres sur le séjour, cuisine ouverte refaite en 2020, immeuble sain et entretenu avec digicode. Cave.

Pour aller plus loin sur la conjoncture des marchés immobiliers de prestige en juin 2022

L’analyse de marché et les chiffres ci-dessus émanent de Cyril Durieu, directeur de l’agence immobilière Vaneau 9ème.
Vous souhaitez vous aussi partager votre analyse de la conjoncture immobilier dans voter secteur ? Ecrivez-vous ici : hello@mysweetimmo.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo