publicité
En lecture

« Le plan logement ? Intéressant mais beaucoup res...

« Le plan logement ? Intéressant mais beaucoup reste à faire », Laurent Demeure

Laurent Demeure, Président et CEO de Coldwell Banker France & Monaco revient sur les annonces logement du gouvernement.

« Nous attendions du gouvernement une stratégie Logement novatrice, les mesures annoncées sont ultra conservatrices », déplore Laurent Demeure, Président et CEO de Coldwell Banker France & Monaco. La stratégie logement du gouvernement présentée par Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires et Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat vise à construire plus, mieux et moins cher ; à répondre aux besoins de chacun et protéger les plus fragiles ; à améliorer le cadre de vie. « Les objectifs sont louables, les mesures annoncées sont intéressantes, analyse Laurent Demeure, Président et CEO de Coldwell Banker France & Monaco, mais il reste beaucoup à faire. Nous escomptions une révolution du logement, nous avons un ensemble de mesures, mais l’ensemble manque de souffle. »

Des idées intéressantes mais point de révolution

Si pour Coldwell Banker, les innovations annoncées comme le bail numérique ou le bail mobilité sont positives, elles s’inscrivent exactement dans la logique des 30 dernières années sans véritable bouleversement. « Le sujet de l’insertion de la politique logement dans le développement de l’économie mondiale avec les carrières qui s’internationalisent n’est pas traité, déplore Laurent Demeure. Celui de l’accueil des migrants non plus. »

Et de poursuivre : « Là où nous attendions d’Emmanuel Macron, une stratégie novatrice nous sommes finalement dans l’ultra conservatisme. L’immobilier est perçu comme un actif statique et non pas comme un actif dynamique qui pourra pousser la croissance de l’économie française. ». Laurent Demeure observe par ailleurs que la stratégie logement du gouvernement tient surtout compte des acteurs de la construction. « Les agents immobiliers et les administrateurs de biens sont les grands oubliés de ce plan logement », conclut-il.

Créer un choc d’offre

Coldwell Banker salue toutefois les mesures visant à créer un choc d’offre et à libérer du foncier dans les zones tendues. « Nous souffrons d’un cruel déficit de logement. Il est important de s’attaquer aujourd’hui à cette libération de terrain pour permettre la construction. L’abattement fiscal est une piste qui peut amener à produire des effets rapidement. »

Sanctionner les annonces immobilières trompeuses

Coldwell Banker se félicite de la volonté du gouvernement de sanctionner les annonces immobilières trompeuses afin de protéger les locataires. « Mais il ne faut pas oublier de protéger aussi les acquéreurs, recommande Laurent Demeure. Eux aussi ont droit à une meilleure communication, une meilleure transparence ». En effet, le consommateur doit avoir une vision exacte de ce qu’il va louer et aussi acheter. « J’espère que ces sanctions ne s’adresseront pas uniquement aux professionnels de l’immobilier, s’interroge Laurent Demeure. Les annonces immobilières publiées par les notaires ou les particuliers doivent également être sanctionnées aussi quand elles ne respectent pas la législation, ce qui est malheureusement très souvent le cas. »

Assouplir la colocation

Coldwell Banker est satisfait de la volonté affichée par le gouvernement d’assouplir la colocation. « Il faut aller plus loin en créant un véritable statut de la colocation comme le HMO en Grande-Bretagne. Nous avons besoin d’un statut qui protège à la fois le locataire et le propriétaire », souligne Laurent Demeure.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *