Location saisonnière : les prix ont augmenté cet été dans 70% des stations balnéaires

© adobestock

Hausse de prix, appartements, maisons, avec ou sans piscine… Likibu.com passe en revue les prix de l’été 2020 dans les stations balnéaires françaises. Verdict ? 70% des stations voient le prix des locations augmenter.

Après un 1er relevé de prix régionaux et départementaux communiqué mi-Juin, le comparateur de locations de vacances Likibu.com, premier moteur de recherche dédié à la recherche de location de vacances, fondé en janvier 2015 par Aurélien Jemma et Guillaume Terrain, a étudié du 4 au 8 juillet 2020, le prix médian des locations de vacances dans les principales stations balnéaires françaises cet été. Hausse de prix, appartements, maisons, avec ou sans piscine, l’étude passe en revue les prix de l’été 2020 dans les stations balnéaires françaises.

C’est principalement sur la côte d’Opale, dans les Hauts-de-France (553 € par semaine à Dunkerque et Calais), et sur la côte d’Albâtre, en Normandie (581 € au Tréport), que se trouvent les appartements les plus abordables. A contrario, les stations huppées de Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur la côte méditerranéenne, présentent les maisons les plus chères du littoral (6 993 € à Saint-Tropez, 4 725 € à Juan les Pins et 4 186 € à Cannes). Dans les maisons et villas, la présence d’une piscine peut quasiment faire doubler les prix.

Le prix des locations en hausse dans 70% des stations balnéaires par rapport à août 2019

Les prix médians, tous logements confondus, ont grimpé de plus de +5% dans 70% des stations balnéaires françaises étudiées et de plus de +10% dans 40% des destinations. En particulier sur les littoraux de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’Atlantique nord (+23% par semaine à Saint-Tropez, +22% à Nice, +20% à La Trinité sur Mer, +18% à Saint Lunaire). Seules 14% des stations voient leurs prix légèrement diminuer de -1% à -5%. Les plus fortes baisses constatées sont à Porticcio (-6%) et à Soustons (-10%). On observe la même tendance à la hausse pour les appartements et les maisons*. Le tarif des appartements grimpe surtout sur la côte atlantique-nord (+30% à Saint Lunaire et +24% à Saint Jean de Monts), tandis que la hausse du prix des maisons est particulièrement visible au bord de la Manche (+34% à Granville et Ouistreham, +29% à Fort Mahon Plage).

553 € – Direction la côte d’Opale pour trouver les appartements les moins chers de l’été

Les locations d’appartements les moins chères se trouvent majoritairement sur le long de la Manche (côte d’Opale). Dunkerque et Calais (553 € par semaine), Le Tréport (581 €), Dieppe (602 €) ou encore Berck (609 €) offrent ainsi des prix imbattables. Si vous planifiez de partir en famille sur la côte occitane, Gruissan (595 €), Le Barcarès (644 €) et Leucate (651 €) proposent également des appartements bon marché. Sur le littoral atlantique nord, privilégiez plutôt Sarzeau (616 €), Fouesnant (644 €) et Erquy (651 €). C’est principalement sur les côtes de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Saint-Tropez (1 813 € par semaine), Cannes (1 358 €)) et de la Corse (Porto-Vecchio (1 372 €), Saint-Florent (1 169 €)) que se trouvent les locations d’appartements les plus onéreuses du littoral. Lège Cap Ferret (1 386 €), Biarritz (1 043 €) et l’Ile de Ré (1 036 €), sur la côte atlantique sud, et Deauville (1 036 €), au bord de la Manche, proposent également des locations d’appartement au prix fort.

Prévoir au minimum 1 000 € pour une maison de 6 à 10p ; Bien plus sur la Côte d’Azur

Cette fois encore, c’est au bord de la Manche (côte d’Albâtre et d’Opale) et sur le littoral occitan que se trouvent les prix médians les plus bas. Direction Le Tréport (854 €), Boulogne sur Mer (1 022 €) et Fécamp (1 029 €), au bord de la Manche pour profiter d’une grande maison à un prix abordable. Sur la façade occitane, louez plutôt une maison à Leucate (917 €), Le Barcarès (959 €) ou Gruissan (973 €). Vous trouverez également des locations attractives à Frehel/ Sable d’or les Pins, Erquy et La Tranche sur Mer (1 113 €/ semaine), sur la côte atlantique nord. Comme pour les appartements, le prix des locations de maisons est beaucoup plus élevé au bord de la Méditerranée en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en particulier à Saint-Tropez (6 993 €/ semaine), Juan les Pins (4 725 €/ semaine) ou Cannes (4 186 €/ semaine). Sur la Côte Atlantique, les maisons sont les plus chères à Lège Cap Ferret (3 297  €/ semaine), Guéthary (3 066 €/ semaine) et Biarritz (2 947 €/ semaine). En Corse, prévoyez de dépenser 2 912€ par semaine à Bonifacio, 2 737 € à Calvi et 2 499 € à PortoVecchio. Le long de la Manche, comptez 2 436€ par semaine à Deauville.

La présence d’une piscine fait grimper le prix des locations

La présence d’une piscine fait fortement augmenter le prix des locations de maisons et de villas (6-10 personnes) par semaine. Les prix médians augmentent ainsi de +81% par semaine à Saint-Tropez (12 656 €), de +76% à Antibes (5 348 €) et de +73% à Cannes (7 231 €). Même constat sur le littoral atlantique sud, où les prix doublent à Arcachon (4 543 €), augmentent de +70% à Biarritz (5 019 €) et +68% à Hossegor (4 172 €/ semaine). C’est sur la côte occitane que les locations de maisons et villas avec piscine sont les moins chères. Comptez 1 057€ par semaine au Barcarès, 1 211€ à Leucate ou 1 218 € à Saint-Cyprien.

Méthodologie : Ce Baromètre des prix a été effectué en comparant les prix de plus de 150.000 offres de locations de vacances réparties dans plus de 100 stations balnéaires en France métropolitaine pour le mois d’août 2020.

Evolution des prix entre Août 2019 et Août 2020 : il est important de rappeler que les stocks d’offres varient d’une année à l’autre et que les biens proposés à la location en 2020 n’étaient pas nécessairement proposés à la location en Août 2019. L’inverse est également vrai. Afin de limiter l’impact de la variation des offres, les stations balnéaires où nous avons relevé une variation de plus de 20% de volume d’offres n’ont pas été prises en compte dans cette analyse. Dans toutes les analyses, la médiane a été privilégiée à la moyenne car elle est moins sensible aux valeurs extrêmes – En effet, les biens de luxe dont les prix peuvent être particulièrement élevés font très nettement augmenter la moyenne des prix. La médiane indique que 50% des offres sont proposées à un prix inférieur et 50% à un prix supérieur. Cela reflète donc au mieux le prix à payer dans chaque destination.

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !