Les Femmes de l’Immo/Vanda Demeure (Codwell Banker) : « Je me demande toujours ce que je peux faire de plus pour satisfaire mes clients »

La Vice Présidente de Coldwell Banker France & Monaco, Vanda Demeure, est une experte dans la vente des plus prestigieuses adresses de la planète. Portait d’une femme énergique, dont l’obsession est la satisfaction de ses clients et qui partage son temps entre Moscou, Monaco, Milan, Paris, Beverly Hills et Miami.

Mysweet’immo : Pourquoi avoir choisi l’immobilier ?

Vanda Demeure : Avant l’immobilier, professionnellement, j’étais déjà dans l’univers du luxe. A un carrefour de ma vie, je me suis interrogée sur mes envies. L’immobilier de prestige m’a semblé la meilleure des options : je connaissais déjà les codes du luxe. En plus, je suis d’origine russe. Le French life style, les châteaux, les villas sur la Côte d’azur…, tout cela me fascine forcément. Ce qui m’a aussi poussé dans cette direction c’est que je parle 3 langues et que j’ai vécu dans 4 pays en Europe : c’est un atout pour travailler avec une clientèle internationale et pour comprendre ses attentes, ses besoins.

La relation client est au cœur du métier d’agent immobilier : cela me correspond,  j’ai vraiment à cœur de tout mettre en œuvre pour réaliser les rêves de mes clients. Dans l’immobilier de luxe, nous proposons un service sur mesure, de A à Z. Tous les détails sont importants… Quel que soit le bien, il faut s’investir à fond, avec le même niveau d’application et d’exigence. Ce qui me plaisait aussi c’est la liberté d’action que je pourrais avoir. Dans ce métier, on a beaucoup d’autonomie : on gère son temps, ses clients … J’ai donc intégré Demeure Prestige, dans le 8e arrondissement de Paris. En tant que négociatrice, je cherchais de jolis pieds à terre pour la clientèle étrangère à Paris !

MS’I : Qu’est-ce qui vous a poussé à vous développer ?

Vanda Demeure : Dès 2011, lorsque Demeure prestige a rejoint le réseau Coldwell Banker, j’ai dirigé le pôle Coldwell Banker® Global LuxurySM au sein du Bureau Demeure prestige. Au début, j’avais 5 consultants puis l’effectif a grossi. Jusqu’à 45 ! J’ai ensuite passé la main à un « Branch  manager. » Je me suis réservée le domaine de l’ultra luxe. J’ai créé une petite équipe « Wealth Partnership » au sein du bureau Demeure prestige destinée aux biens les plus prestigieux et aux familles fortunées. Ce qui m’anime c’est l’envie de faire toujours plus, de chercher les meilleures solutions pour satisfaire mes clients. Je me demande constamment comment je peux aller plus haut, plus loin, qu’est-ce que je n’ai pas appliqué pour apporter un meilleur service aux vendeurs et aux acheteurs. Je suis convaincue que l’on peut toujours s’améliorer.

MS’I : Qu’est-ce qui caractérise votre méthode de travail ?

V.D : Au sein de mon entité « Wealth Partnership », nous consacrons énormément de temps à  la préparation de chaque dossier. Notre travail ne se limite à pas à signer le mandat et à déterminer le prix de vente. Nous passons du temps avec le vendeur à discuter de la meilleure stratégie à adopter pour placer le bien sur le marché. Un gros travail pour voir ce qui s’est vendu, quels sont les biens concurrents, quel est le type de clientèle qui pourrait être intéressée par cette propriété … Il se passe en général une bonne semaine avant de lancer la commercialisation d’un bien sur le marché.

MS’I : Auriez-vous imaginé une telle réussite ?

V.D : Non bien sûr mais je ne me suis pas posé de questions : j’ai foncé. Je suis quelqu’un de déterminée. C’est dans mon caractère de vouloir réussir ce que j’entreprends. J’ai beaucoup travaillé aussi. Je savais qu’il ne fallait pas attendre les résultats tout de suite : il y a beaucoup de compétition dans ce métier. Je savais aussi qu’il ne faut pas se décourager, qu’il faut croire en ce que l’on fait et que le travail paye. Et c’est vrai que parler russe m’a ouvert des portes et permis de toucher plus facilement une clientèle internationale.

MS’I : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite se lancer dans l’immobilier ?

V.D : Il faut de la rigueur, de l’organisation …  Ce que les clients attendent et notent c’est le niveau d’implication de leur consultant ! Ils ont besoin d’être rassurés, de construire une relation de confiance durable … C’est d’autant plus vrai dans le luxe qu’ensuite le client recommande son agent immobilier à ses proches, à ses amis … La relation ne s’interrompt pas après la vente. Si on travaille dur et que les clients sont satisfaits, normalement, on réussit et on gagne bien sa vie.

Vous savez il n’y a pas de mauvais client, de mauvais appartement, de mauvaise conjoncture … il y a tout simplement des situations différentes. La force d’un très bon agent immobilier, c’est de s’adapter !

Vanda Demeure, Vice Présidente de Coldwell Banker France & Monaco
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !