publicité
En lecture

Les prix sont élevés, le pouvoir d’achat im...

Les prix sont élevés, le pouvoir d’achat immobilier est en baisse !

Conséquence logique de la stagnation des taux de crédit, la demande immobilière augmente, et les prix aussi. L’impact sur le pouvoir d’achat immobilier s’en fait donc ressentir.

Il n’y a plus d’attentisme du côté des acquéreurs immobiliers : depuis le début de l’année 2017, et la fin des échéances électorales, les acheteurs ont massivement ré-investi le marché, enfin séduits par des taux de crédit qui semblent avoir atteint leur plancher. L’étude semestrielle du courtier MeilleurTaux.com révèle la conséquence, logique mais sévère, de ce retour : les prix augmentent dans de nombreuses villes françaises, et le pouvoir d’achat immobilier est globalement en baisse.

Jusqu’à 8 m2 de pouvoir d’achat en moins

MeilleurTaux.com a analysé les 20 principales métropoles françaises, et le constat pour le premier semestre 2017 est sans appel : « La hausse des prix observée depuis ces derniers mois fait mal au portefeuille des nouveaux acheteurs, commente Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de MeilleurTaux. 17 villes sur 20 perdent des mètres carré par rapport à la situation observée il y a six mois« , continue-t-elle.

Au classement général du pouvoir d’achat immobilier nous observons quelques changements. « Ainsi Le Mans cède la 2ème place au Havre, Toulouse gagne 2 places et se retrouve à la 11ème place du pouvoir d’achat immobilier contre 13ème en janvier, Lille gagne une place de la 14ème à la 13ème place, Rennes perd 3 places de la 11ème place à la 14ème, Nice, longtemps mauvaise élève effectue la plus belle progression en passant de la 19ème à la 16ème place, tandis que Bordeaux perd 2 places et se retrouve avant-dernière du classement pour la première fois depuis que nous effectuons celui-ci » détaille Maël Bernier

Les métropoles les plus touchées par cette baisse du pouvoir d’achat immobilier sont Rennes et Bordeaux : entre les mois de janvier et juillet, la hausse des prix a fait perdre 8 mètres carré de pouvoir d’achat dans ces deux villes. Seules Angers, Toulon et Nice, voient le pouvoir d’achat immobilier stagner…

Les taux de crédit stagnent encore

Du côté des crédits immobiliers, les taux continuent de stagner pour ce premier semestre 2017. La légère augmentation consta

 

tée au début de l’année ne s’est pas poursuivie, et MeilleurTaux.com constate que les meilleurs dossiers décrochent encore des taux sous la barre des 1,5 % pour 20 ans.

© Francis Bonami – Fotolia


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *