Paris Fibrepublicité
En lecture

Immobilier : 7 bonnes nouvelles pour 2017

Immobilier : 7 bonnes nouvelles pour 2017

Projet de Loi Finance (PLF) annonce des changements dans le secteur de l’immobilier pour 2017. Revue de détail avec le courtier en prêt Immoprêt.

Le Projet de Loi Finance (PLF)  annonce des changements dans le secteur de l’immobilier pour 2017. Pas d’inquiétude à avoir cependant car il s’agit de bonnes nouvelles selon Immoprêt, courtier en prêt immobilier et assurance de prêt analyse les tendances et les dispositifs mis en place en 2017, leurs avantages et inconvénients.

Les taux vont rester à des niveaux bas

Après une année 2016 marquée par la baisse historique des taux d’intérêt, l’année 2017 s’annonce être une bonne année pour les futurs acquéreurs. En effet, Immoprêt prédit une stabilisation des taux pour ce début d’année après une très légère hausse.

« Les taux d’intérêt devraient remonter très légèrement dans les prochains mois mais resteront à des niveaux très bas », explique Jauffrey Ianszen, Directeur Réseaux & Développement chez Immoprêt.

Le dispositif Pinel est reconduit

Ce dispositif d’investissement locatif, installé depuis 2015 en France, est reconduit en 2017. Il consiste, pour les investisseurs, à acheter un logement et à s’engager à le louer sur une période de 6, 9 ou 12 ans, pour bénéficier d’une réduction d’Impôts conséquente (allant de 12 à 21% de l’investissement). Le propriétaire s’engage alors à ne pas dépasser un plafond imposé pour le loyer et à choisir des locataires ayant des ressources qui n’excèdent pas un certain montant. De plus, le montant d’investissement est doublement plafonné à 300 000 euros et 5 500 €/m². « Le dispositif Pinel représente désormais la moitié des ventes de logements neufs en France », indique Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances.

« La reconduction du dispositif Pinel va permettre une augmentation de l’investissement locatif dans les secteurs où la demande est plus forte que l’offre locative. Une bonne nouvelle pour les clients que nous accompagnons au quotidien», explique Jauffrey Ianszen, Directeur Réseaux & Développement chez Immoprêt.

La Fiche d’information standardisée européenne (FISE) devient obligatoire

Au 1er janvier 2017, les banques seront tenues de remettre au client une fiche d’information, au plus tard lors de l’émission de l’offre de prêt. Elle inclura la nouvelle notion du TAEG (Taux Annuel Effectif Global, anciennement appelé TEG). Ce dernier comprend le taux d’intérêt nominal, les assurances, les frais de dossier, la garantie, les frais accessoires (honoraires de courtage si ils existent, frais de mise en place de la caution ou de la délégation d’assurance) mais aussi les frais de tenue de compte et le coût de l’évaluation du bien immobilier.

L’objectif est que le client ait une vision globale et détaillée du contrat de crédit proposé et des éventuels services accessoires. « Ces nouvelles informations fournies à l’acquéreur appuient le fait qu’un prêt immobilier, ce n’est pas qu’un taux d’intérêt et un taux d’endettement à 33% », explique Jauffrey Ianszen.

C’est un réel pas en avant car le devoir de conseil s’étend à tous les professionnels du financement immobilier et il devient « l’obligation d’explication ».

Le Prêt à Taux Zéro est reconduit

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro) est un prêt immobilier sans frais de dossier et dont les intérêts sont à la charge de l’État, attribué sous conditions de ressource aux personnes n’ayant pas été propriétaires depuis au moins deux ans. Reconduit en 2017, il reste identique à celui de 2016. Plus de 120 000 PTZ ont été accordés en 2016.

« Cette formule de prêt est idéale pour les primo-accédant qui ont été plus de 24000 à être accompagnés par Immoprêt en 2016″ ,  déclare Jauffrey Ianszen.

L’Eco prêt élargi est renouvellé

La loi de finances pour 2016 a reconduit ce prêt sans intérêts jusqu’au 31 décembre 2018. Il permet de financer les travaux de rénovation pour faire plus d’économie d’énergie. C’est une avance de fonds sans condition de ressources, permettant de financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique, sans payer d’intérêts.

Tous les propriétaires sont concernés, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Seules conditions : le logement doit être une résidence principale pour un propriétaire ou un locataire et doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990.

Le prêt est d’une durée maximale de 10 ans, avec un minimum de 3 ans et le montant de l’emprunt ne peut pas dépasser 30 000 € par logement.

La loi Sapin II permet de changer son assurance de prêt au bout de 12 mois

A savoir : 85% des emprunteurs souscrivent une assurance de prêt auprès de leur banque et elle peut représenter jusqu’à 1/3 du coût global du crédit. L’impact est loin d’être marginal.

La loi Sapin II qui vient d’être adoptée le 8 novembre, permet désormais à tous les emprunteurs de changer leur assurance de prêt chaque année au-delà des 12 premiers mois.

Pour Immoprêt, cette mesure est une très bonne nouvelle pour les propriétaires emprunteurs qui vont pouvoir économiser sur le coût global de leur crédit et faire jouer la concurrence.

Pour accompagner les emprunteurs au plus près de leurs attentes, Immoprêt a mis en place « ieasy » Solution full digital, un service dédié à l’assurance.

 Le dispositif Censi-Bouvard est prolongé

Le PLF 2017 prévoit également la prorogation du dispositif Censi-Bouvard pour soutenir la construction de logements neufs en résidences avec services, uniquement pour les résidences étudiantes et les résidences seniors. Le Censi-Bouvard permet une réduction d’impôt de 11 % du montant HT de l’investissement.

Si les résidences de tourisme ne font plus parties du dispositif Censi-Bouvard, le ministère des Finances a annoncé la création d’une réduction d’impôt spécifique pour les résidences de tourisme sur les travaux de rénovation énergétique, de ravalement ou d’adaptation aux personnes handicapées votés en assemblée générale. La réduction d’impôt serait égale à 20 % des travaux retenus dans la limite de 22 000 €.

© grimaldello – Fotolia.com


  1. Johan

    25 novembre

    Acheter sa résidence principale est un premier pas vers la construction d’un patrimoine immobilier. Investir par d’autres moyens comme le crowdfunding immobilier apporte une diversification dans la source des revenus, de manière non négligeable surtout avec des rentabilité parfois supérieures à 10% : https://blog.beeinvested.ch/les-promoteurs-et-epargnants-seduits-par-le-crowdfunding-immobilier/

  2. […] Projet de Loi Finance (PLF) annonce des changements dans le secteur de l'immobilier pour 2017. Revue de détail avec le courtier en prêt Immoprêt.  […]

  3. Merci pour cet article inspirant, et pour ce blog que je découvre. Les bonnes nouvelles sont suffisamment rares pour les avoir en tête.
    Pour ce qui concerne une thématique qui me tient à coeur, la location saisonnière, les propriétaires attendent d’en savoir plus sur les conditions d’exercice de l’activité de loueur meublé au-delà d’un certain niveau de revenus locatifs (>23 000 €/an).
    Les décrets d’application devraient mieux définir tout cela, mais on peut dire que 2017 pour la location de vacances sera une année mouvementée à suivre de très près!

  4. Taravel

    17 février

    Excellent article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *