Immobilier Tours Sud : « Les délais de vente s’accélèrent surtout pour les maisons», Cyril Decoux (ERA)

Immobilier
© adobestock

Le marché à Tours Sud est dynamique, voire florissant. Un seul bémol : le manque de biens à vendre et des délais de vente ultra rapides… Découvrons ce secteur avec Cyril Decoux, directeur de l’agence ERA Immobilier, à Tours Sud.

Mysweet’immo : Quel est l’état du marché à Tours Sud ?

Cyril Decoux : Le marché à Tours sud s’est sensiblement tendu, c’est-à-dire que nous avons moins de stock de produit, moins de mandats (38 au lieu de 100 environ). En conséquence, les délais de ventes sont ultra rapides. Cette situation s’explique par l’euphorie des derniers mois, avec des acquéreurs qui achètent plus rapidement. L’effet confinement a accéléré les recherches de nouveaux biens. Mais les vendeurs, eux (surtout en maison) ne souhaitant pas forcément se séparer de leur résidence.

Mysweet’immo : Qui des prix de l’immobilier ?

Cyril Decoux : Par effet mécanique, l’augmentation des prix se fait sentir surtout sur les maisons. On a pu constater des hausses de 10 à 20 % sur cette niche de biens. Sur le reste du marché, on peut souligner une légère hausse du fait d’une demande plus forte que l’offre. Cette évolution des prix, elle est constante depuis le premier déconfinement de juin 2020. Elle est générée par des vendeurs de plus en plus ambitieux sur leur prix de vente…

Mysweet’immo : Quels sont les secteurs les plus recherchés ?

Cyril Decoux : Les secteurs historiquement recherchés le sont toujours autant : hyper centre, Prébendes, Velpeau, Blanqui. En revanche, de nouveaux secteurs sont pris d’assaut comme certaines communes de la première couronne. La recherche de jardin a évidemment accéléré cette nouvelle donne. Les lieux ciblés sont Saint-Cyr, Fondettes, Mettray, Saint Avertin, Ballan-Miré. Liste non exhaustive…..

Mysweet’immo : Quel est le délai de vente moyen ?

Cyril Decoux : Là, la donne a vraiment changé. A Tours, les délais se sont réduit comme rarement auparavant. Nous avons parfois vendu des biens sans même faire de communication. De 3 mois, nous sommes sur des délais moyens de 2 mois.

Mysweet’immo : Y a-t-il une marge de négociation pour les acheteurs ?

Cyril Decoux : Malheureusement, les acquéreurs rentrent dans la fosse aux lions dès lors qu’ils souhaitent faire une proposition d’achat. Le risque d’entamer une négociation est réel. Celui de perdre tout simplement le bien. Un autre acquéreur a certainement déjà une offre en cours sur le point d’aboutir. La seule solution ? Acheter au prix pour stopper toute négociation parallèle.

Mysweet’immo : Que conseillez-vous aux acheteurs ?

Cyril Decoux : Ne pas réfléchir trop longtemps, quitte à faire une offre au prix avant de garantir son achat. « Le bien que vous avez visité aujourd’hui sur lequel vous voulez réfléchir jusqu’à demain a été visité hier par quelqu’un qui réfléchit jusqu’à aujourd’hui » est la fameuse phrase très en vogue en ce moment.

Mysweet’immo : Et aux vendeurs ?

Cyril Decoux : Il doivent être bien accompagnés car le marché est tellement agité que les acquéreurs font parfois preuve de fausses garanties afin de rassurer les vendeurs . Vendre « au prix » justifie l’accompagnement d’un intermédiaire professionnel de la transaction. Il ne sera que plus transparent et rassurant pour un acquéreur qui pourrait être frustré de ne pas avoir négocié.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !