Immobilier : L’ESPI s’engage pour les jeunes en situation de handicap

À l’occasion de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, l’ESPI rappelle son engagement en faveur de la formation pour tous.

Bernard PINAT, Directeur Général, ESPI

© DR.ESPI

Bernard Pinat, Directeur Général de l'ESPI

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Dans un contexte de crise économique et à l’heure où seules 38% des personnes en situation de handicap ont un emploi, l’ESPI s’engage à proposer différents aménagements permettant l’accueil des jeunes en situation de handicap dans leur parcours de formation.

Pour ces jeunes comme pour les employeurs du secteur de l’immobilier, l’alternance constitue un vrai atout pour construire ensemble : une chance pour tous, un avenir pour chacun.

Informer et accompagner les jeunes en situation d’handicap

Identifiée comme l’une des priorités du quinquennat depuis 2017, la prise en charge du handicap s’accompagne d’un changement d’approche pour œuvrer en faveur d’une société inclusive dans toutes les dimensions de la vie sociale et professionnelle, notamment dans le secteur de l’immobilier. Aujourd’hui, les personnes en situation de handicap ne représentent que 1,3% du volume total des contrats d’apprentissages.

La volonté affichée de l’ESPI d’apporter une solution adaptée à ces jeunes est de faire évoluer le regard du secteur de l’immobilier en considérant les singularités de chacun au travers de ses compétences et de son potentiel, non pas de ses limites physiques ou sensorielles.

Ainsi, personnaliser l’accompagnement de chacun par des aménagements adaptés sécurise les parcours et favorise l’émancipation des jeunes formés, pour faire émerger et rendre possible les désirs professionnels de chacun.

« Grâce à une procédure et des moyens humains spécifiques mis en place depuis 2020, nous organisons des aménagements pédagogiques et/ou matériels pour accueillir tout jeune en situation de handicap, précise Bernard Pinat, Directeur Général de l’ESPI. Le résultat de cette politique c’est que de plus en plus de jeunes osent se déclarer en début de parcours de formation et nous contacter pour parler de leur situation. Pour la rentrée 2022, nous avons deux fois plus de jeunes déclarés au global pour tous nos campus par rapport à l’année dernière. »

Immobilier et handicap : favoriser l’insertion professionnelle grâce à l’apprentissage

Afin de favoriser le recrutement de ces jeunes, l’accès à des profils adaptés est la première demande des entreprises. L’action en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap est au cœur des missions de l’ESPI : face au déficit de formation des personnes en situation de handicap et à leur taux de chômage très élevé, l’ESPI ambitionne d’apporter une réponse concrète à la lutte contre la désinsertion professionnelle des jeunes en situation d’handicap au sein des métiers de l’immobilier. L’ESPI les accompagne à toutes les étapes du processus, avant, pendant et après la signature du contrat.

« Chaque handicap est différent et il faut s’adapter à la demande de chaque jeune, explique Clara Martin-Prevel, Responsable de l’apprentissage, Référente handicap, ESPI. Pour cela, nous nous appuyons sur un réseau d’experts du handicap qui nous aident. Pour les apprentis, nous bénéficions des financements proposés par les OPCO (4000 euros par an et par apprenti). S’appuyant aussi sur la réputation et le sérieux de notre école, les jeunes n’ont pas de difficultés majeures à trouver un poste en alternance. Au travers de nos services relations entreprises, nous mettons tout en place pour aider ceux qui pourraient avoir des difficultés. Grace à l’alternance, nous espérons que dans les années à venir, le secteur de l’immobilier pourra accueillir de plus en plus de personnes en situation de handicap. »

Parmi les actions mises en place, l’ESPI participe aux  DuoDay 2022 du 17 novembre prochain. Cette journée vise à faire connaitre à des jeunes en situation de handicap des entreprises et leur fonctionnement interne : ces journées pourront dans certains cas déboucher sur un contrat d’alternance.