Location et inflation : Comprendre le réajustement à la hausse de votre loyer

Etonnement-
© adobestock

Vous êtes locataire .Vous avez la désagréable sensation que votre loyer n’arrête pas d’augmenter. Vous vous interrogez sur l’impact de la hausse l’inflation du votre quittance ? On vous explique tout.

Vous êtes locataire ? Votre loyer a augmenté ? Est-ce normal ? Malheureusement, oui ! Si l’inflation fait flamber les prix, elle fait également augmenter les loyers des logements vides ou meublés. Et pour cause : un propriétaire a le droit de réviser le montant de votre loyer si une clause de révision annuelle est stipulée dans le bail. Il ne peut le faire qu’à la date anniversaire du bail. En général, tous les baux de location la prévoient.

La hausse du loyer, comment ça marche ?

Et c’est l’indice de référence des loyers (IRL), calculé à partir de la moyenne de l’évolution des prix à la consommation sur les douze derniers mois, qui permet aux bailleurs de réajuster le loyer. Ils ajustent le montant du loyer sur la base du dernier indice de référence publié par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

A quoi sert l’IRL ?

Le 15 avril dernier, l’Insee a publié le nouvel IRL pour le 1er trimestre 2022, et mauvaise nouvelle pour les locataires, pour cause d’inflation, celui-ci flambe : +2,48 % par rapport au premier trimestre 2021. Notons qu’il avait déjà augmenté de 1,61 % au 4trimestre 2021 et de 0,83% au 3e trimestre 2021. On n’avait pas vu de telles progressions depuis longtemps. Il faut remonter à 2012 (+2,24%) ou 2008 (+2,95%) pour voir de tels records.

Cas pratique : Si vous aviez signé un bail courant 1er trimestre 2021, et que vous avez un loyer de 1000 euros, il passera donc à 1024,80 euros.

Comment se réajuste un loyer ?

 Le site service-public.fr rappelle qu’il se calcule à partir de la moyenne, sur les 12 derniers mois, de l’évolution des prix à la consommation hors tabac et hors loyers. La date de l’IRL à prendre en compte est la date indiquée dans le bail. Le calcul consiste à effectuer l’opération suivante : Nouveau loyer = loyer en cours x nouvel IRL du trimestre de référence du contrat / IRL du même trimestre de l’année précédente.

Bon à savoir : l’IRL est un plafond au-delà duquel un propriétaire ne peut aller pour augmenter le loyer  mais votre bailleur pourrait très bien ne pas augmenter votre loyer au maximum de la possibilité offerte par l’IRL. Alors tournez-vous vers lui pour qu’il fasse un geste ou vers l’agence immobilière qui s’est chargée de la location : ces dernières ajustent automatiquement le montant du loyer sur la base du dernier indice de référence publié mais on ne sait jamais …

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo