Conversation dans VOTRE salon : Découvrez les goûts des Sweet’Confinés

Conversation dans votre salon

Alors que la France sort tout juste de son confinement, nous avons voulu revenir sur ces premiers numéros de « Conversation dans VOTRE salon » et revenir sur les goûts culturels, les leçons de vie et les habitudes de nos invités en temps de confinement.

12 Conversations de confinement dans votre salon

Depuis quelques jours, vous avez pu découvrir un nouveau rendez-vous récurrent chez MySweet’Immo : « Conversation dans VOTRE salon », clin d’oeil à la Conversation de Salon ors les murs qui avait rassemblé la Sweet’Communauté le 20 février dernier au Rens Lipsius Studio. Entre grève et manifestations -merci la réforme des retraites, nous avions dû nous y prendre à 3 fois réunir dans une ambiance détendue politiques, entrepreneurs, artistes, journalistes… Fallait-il y voir le signe prémonitoire de difficultés encore plus grandes ? Quelques jours plus tard, en effet, le monde basculait dans la crise que l’on sait. Nul ne sait quand pourra avoir lieu un prochain rendez-vous réunissant une centaine de participants sans gants, ni masques…

Le point commun entre les premiers invités de nos  Conversations dans VOTRE Salon  ? Ils avaient répondu présent à notre évènement Hors les murs et ont répondu avec non moins d’enthousiasme à l’invitation d’Ariane Artinian, par écran interposé, circonstances obligent,  dans leur salon, jardin, bureau, atelier, cockpit…

Alors que la France commence, sort de son confinement, nous avons voulu revenir sur ces premiers numéros de « Conversation dans VOTRE salon » et revenir sur les goûts culturels, les leçons de vie et les habitudes de nos invités en temps de confinement.

Conversation de Salon #1

L’invité : François Gagnon, Président ERA France et Europe.  Son objet de confinement : sa boule de cristal (non, ce n’est pas une blague). « Tout le monde fait des prévisions qui n’ont ni queue ni tête, alors je me suis dit que moi aussi… et j’ai acheté cette boule de cristal ».  Son livre de confinement : « Les Sept Habitudes des gens efficaces » de Stephen Covey.  Son plat de confinement : « des barbecues : hamburger, saucisse, saumon… ».  Son série de confinement : « Dr House, saison 3, épisode 18 ».  Son film de confinement : « La Vie est Belle » (C’est un chef d’œuvre, une magnifique leçon de vie. Le confinement a été un choc et crée de l’inquiétude. S’inspirer de ce film peut-être une bonne idée. Dans la vie, on ne peut pas toujours tout maîtriser… D’où l’importance de bien réagir face à une situation que l’on subit).  Sa musique de confinement : « Fly me to the Moon »

 

Conversation de Salon #2

L’invité : Thibault Guillaume, cofondateur VitrineMedia.  Sa pièce de confinement : son bureau Sa série de confinement : « House of Cards » et « Ozark ».  Sa musique de confinement : Céline Dion – Trois heures vingt.

 

Conversation de Salon #3

L’invité : Benjamin Darmouni Président délégué Unis Ile-de-France Grand Paris.  Son livre de confinement : « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joel Dicker. Ses films de confinement : Rabbi Jacob, les Gendarmes, les grands classiques du cinéma… Être Sweet, c’est : « être bienveillant ». Sa musique de confinement : T’as voulu voir le salon – Les Goguettes

 

Conversation de Salon #4

L’invité : Mickaël Nogal, député de Haute-Garonne. Ce qui lui manque le plus : sa famille. Être Sweet, c’est : « manger un peu trop de chocolat ».  Sa série de confinement : La casa de papel. « Comme je suis franco-espagnol, j’aime d’autant plus cette série espagnole. La saison 4 est sortie et je la recommande. »Son plat de confinement : la pâtisserie (à découvrir sur ses réseaux sociaux). Sa musique de confinement : Bruno Mars – Count on Me

 

Conversation de Salon #5

L’invité : Jean Marc Torrollion, président FNAIM. Son livre de confinement : L’écume de la Terre – Claude Allègre // Le Cours des Glénans.  Sa série de confinement : « Viking » et « Narcos ». Sa leçon de vie : « On découvre que dans nos sociétés complexe, quand un maillon manque, rien ne fonctionne. Je rend hommage aux société de nettoyage, aux éboueurs et des tas de métier qu’on avait un peu oublié ». Être Sweet, c’est : « avoir une capacité à sortir de son rôle pour être dans une approche plus personnel. Être cool pour débattre sans pression ». Sa musique de confinement : ACDC, Rolling Stones, Johnny Hallyday, Téléphone

Conversation de Salon #6

L’invité : Rens Lipsius, artiste. Le réveil de confinement : Ici,au Zimbabwe, on se lève avec la nature. « Les oiseaux chantent tellement forts que tu es obligé de te réveiller, raconte-t-il. Tu as l’impression qu’ils sont dans la chambre.» Son livre de confinement :  « 20 ans après », d’Alexandre Dumas ». Son conseil lecture ? « The Night Of The Full Moon » de l’auteur Sud Africain Laurens Van Der Post, peu connu ( à tort) en France. Être Sweet, c’est : Il faut beaucoup d’effort pour être sweet. « D’une manière générale, il faut faire un effort chaque jour pour faire de sa vie quelque chose d’extraordinaire. » Sa musique de confinement : Les Amours du Poète (Dichterliebe) de Robert Schumann et plus spécialement Im Wunderschein  Monat Mai.

Conversation de Salon #7

L’invité : Patrick Mc Namara, fondateur, Quaidesnotaires.com. Ce qu’il a appris sur lui : « J’ai appris que j’ai besoin de me raccrocher à la nature, d’avoir un équilibre ». Son livre de confinement : Patrons, n’ayez pas peur ! et « Harvard business review ». Son film de confinement : « Mon fils m’a fait découvrir Harry Potter que je n’avais jamais regardé ». Sa musique de confinement : « Beethoven : Concerto pour piano n°5 op 73 « L’empereur ».

 

 

Conversation de Salon #8

L’invité : Henry Buzy-Cazaux, président IMSI. Son livre de confinement : « TARDI & Louis-Ferdinand CÉLINE – Voyage au bout de la nuit » (version illustrée). Son plat de confinement : « Je ne cuisine pas, je ne fais qu’une cuisine de survie », une phrase de Montaigne. Une devise de confinement : « Se vaincre plutôt que la fortune ». Sa chanson de confinement : Can you feel the love tonight – Elton John

 

Conversation de Salon #9

L’invité : Patrick Monti, cofondateur Osiris Investissement. Son sport de confinement : Patrick Monti a l’habitude de courir. Où qu’il soit dans le monde. Sa leçon de confinement : « Le quotidien prend trop le pas sur la réflexion. « Il faut s’imposer régulièrement des ruptures dans son emploi de temps pour prendre un temps plus lent. C’est ce que j’essaierai de garder. » Sa chanson de confinement : « Confiné, j’ai redécouvert ma discothèque», explique-t-il. Son titre de confinement ? Somewhere over the rainbaow de l’hawaiën Kamakawiwoʻole.

Conversation de Salon #10

L’invité : Léo Attias, Président FIABCI France. Son anecdote : Sa femme lui a si bien coupé les cheveux qu’elle se chargera peut-être de cette tâche à l’avenir … Sa cuisine de confinement : Léo Attias a remis de l’ordre dans ses affaires. Et il a renoué avec sa grande passion : la cuisine. Grand consommateur de restaurant, il mitonne désormais de bons petits plats à sa femme et son fils. Sa spécialité ? Les tartes et les pâtes. « Mon fils, tous les matins, me demande ce qu’on mange à midi », raconte-t-il, amusé. Ce qu’il aime dans la cuisine aussi ? Le partage. Il attend avec angoisse la critique, les observations … Quand les remarques sont bonnes, il est heureux ! Sa lecture de confinement : « Comment devenir grand-père ? » et les hebdomadaires.  Ses séries de confinement : « La Casa de Papel », « The Crown », « Les filles du téléphone », « Dix pour cent » …Sa musique de confinement : Léonard Cohen et son titre : « I’m Your Man »

Conversation de Salon #11

L’invité : Antoine Huvé, fondateur Cherchemonnid. Sa cuisine de confinement : Pour Antoine Huvé, cuisiner est un vrai plaisir. Et il a de la chance, dans son secteur, il y a un nombre incroyable de petits producteurs qui se sont organisés pour ravitailler la région. « En étant à la maison, cuisiner c’est plus facile. » Sa recette ? Poêlée de légumes et viande grillée. Son livre de confinement : « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » et « La disparition de Stéphanie Mailer » de Joël Dicker. Très absorbant. A lire… Être Sweet, c’est : le bien être, la bienveillance … Sa musique de confinement : Les soirées Live de Matthieu Chedid, sur Deezer. « Un petit moment de grâce très sympa. J’adore cet artiste. » Son titre préféré : La belle étoile.

 

Conversation de Salon #12

L’invité : Sophie Richard, fondatrice Viagimmo. Son sport de confinement : Sophie Richard fait du sport avec les enfants. Et lorsqu’elle se promène avec eux, elle avoue n’avoir jamais fait autant de Loup Touche-touche. « C’est très sportif mais on s’amuse bien. Une belle complicité. » Son livre de confinement : « Devenir » de Michèle Obama. Le parcours d’une femme exceptionnelle. Sa cuisine de confinement : « Je ne prenais plus le temps de cuisiner, dit-elle. Je me suis remise. Je cuisine des gambas, des sorbets… Son film de confinement :  « Tous en scène » avec les enfants dans le canapé ». « Cela permet de débrayer un peu le cerveau qui tourne peut-être trop. » Sa devise de confinement : Lavez-vous les mains, prenez soin de vous et ainsi vous prendrez soin des autres ! Être Sweet, c’est : Des compétences humaines douces à cultiver. Dans le viager, c’est fondamental. Sa musique de confinement : Bon Entendeur vs Isabelle Pierre – Le Temps Est Bon. « C’est ma musique du matin ! », explique-t-elle.

 

MERCI a nos premiers invités. Et merci à vous d’avoir été si nombreux à suivre ces « Conversations dans VOTRE salon ». Et pour ceux qui se demandent quel est ce livre sur le canapé pendant les interview ? Celui des oeuvres réalisées par Rens Lipsius lors de son premier voyage au Zimbabwe dans le cadre de son projet Artist in the Bush, un ouvrage soutenu par MySweetimmo  et qui s’ouvre sur une préface au titre prémonitoire, rédigé l’été dernier par Ariane Artinian : Panser hors les murs…

Alexis Thiebaut : Journaliste
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !